Footofeminin.fr : le football au féminin

Corée du Nord : Résultats d’analyse anormaux pour trois nouvelles joueuses

Les contrôles de dopage menés sur trois nouvelles joueuses de la Corée du Nord ont généré des résultats d’analyses anormaux à la suite d’un contrôle ciblé effectué sur l’intégralité de l’équipe ayant participé à la Coupe du Monde Féminine.



(photo archive AFC)
(photo archive AFC)
Ce contrôle ciblé a été effectué après que des contrôles de dopage menés pendant la compétition ont généré des résultats d’analyses anormaux pour deux autres joueuses de la RDP Corée (voir communiqué de presse du 7 juillet.

Conformément à l’article 58 du Règlement antidopage de la FIFA, qui stipule que « lorsqu’une violation des règles antidopage en vertu du chapitre VIII dans le cadre d’une compétition a été notifiée à plus de deux membres d’une équipe, l’organisme responsable de la compétition doit réaliser un nombre de contrôles ciblés approprié de l’équipe pendant la durée de la compétition », la FIFA avait demandé à intégralité de l’effectif de la Corée du Nord de se soumettre à un contrôle de dopage après le dernier match de l’équipe dans la compétition. Les contrôles ciblés sur l’ensemble de l’effectif de la Corée du Nord ont été coordonnées avec l’AMA. Conformément au Code mondial antidopage, la FIFA ne révélera pas le nom des trois joueuses impliquées étant donné que les procédures sont encore en cours.

Selon un médecin de l'instance internationale, les délégués nord-coréens ont affirmé que le stéroïde prohibé était inclus dans un remède chinois à base de musc de cerf administré par le médecin de l'équipe à des joueuses frappées par la foudre au cours d'un orage avant la Coupe du monde.

Samedi 16 Juillet 2011
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :