Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - Asako TAKAKURA (Japon) : "Il y a de la marge pour nous améliorer"

La sélectionneuse du Japon est revenue sur le début de Coupe du Monde de la sélection nippone.



Asako Takakura (photo Eric Baledent/FOF)
Asako Takakura (photo Eric Baledent/FOF)
Le secteur offensif qui donne satisfaction :
C’était un match qu’il fallait absolument gagner, bien qu’il y ait eu des moments difficiles, il fallait qu’on soit agressives et qu’on marque, c’est ce qu’on a fait. Lors du premier match nous n’avons pas pu jouer notre jeu, cette fois nous avons pu développer davantage notre football. Concernant la défense, nous avons commis des erreurs que l’on n’aurait pas dû faire, cela nous a coûté un but.

Le premier match face à l’Argentine
On était déterminées à remporter ce premier match, il s’est soldé sur un nul, et nous avons appris a quel point il est difficile de gagne un match CDM, ce matin, on a vu que les joueuses ont changé d’expression. Contre l’Argentine, on a vraiment appris quelques chose, notre niveau a augmenté d’un cran ; contre l’Angleterre, nous voudrons encore monter en puissance, et mieux jouer.

Sa préparation du match de ce vendredi
Après un match, il faut voir ce qu’ont ressenti les joueuses. Évidemment nous en parlons, nous réexaminons le match et faisons une analyse du prochain adversaire, c’est la routine. Il y a beaucoup d’ajustements mineurs à préparer, on ne va pas changer radicalement notre approche.
Lorsque vous observez l’adversaire, il faut voir la forme des joueuses, si elles exercent un pressing… Cela fait partie des scenarii qui peuvent arriver. Mais ce sont les joueuses qui doivent décider de la stratégie à adopter elles-mêmes au fil du match, même si c’est imprévu.

Son choix de titulariser Ichise en défense à la place de Minami
Ichise n’est pas grande, mais elle a un jeu très intelligent, elle sait faire les bonnes passes, bien se mouvoir, distribuer le jeu, et on a pensé à utiliser ses forces dans cette rencontre en tant qu’équipe. Shimizu ? Au marquage individuel, c’est du haut niveau. Elles ont connu des moments où il fallait prendre des décisions très rapidement, elles ont été persévérantes, je suis fière d’elles.

Le travail qu’il reste à effectuer avec les joueuses
J’attends beaucoup d’elles. Aujourd’hui nous avons réussi à gagne contre l’Ecosse qui est une très bonne équipe, nous en sommes très heureuses. D’un point de vue technique, de la façon dont le jeu se développe, il y a de la marge pour nous améliorer, on va travailler, discuter ensemble pour progresser.

Son objectif, capitaliser sur le succès du Japon en Coupe du monde U20 l’année dernière ?
Au niveau de la composition, tout le monde sait qu’on a une équipe très jeune, ce n’est pas la raison pour laquelle je les ai choisi. (Jun) Endo a réussi par ses bonnes performances à entrer dans l’équipe, elle est calme pour son âge, 19 ans, elle réalise un beau parcours jusqu’ici (passeuse décisive sur le premier but aujourd’hui, NDLR). Elle a appris quelque chose lors de ce match, elle va pouvoir utiliser ces acquis pour le match suivant.

Le match à venir face à l’Angleterre
Le style de notre sélection a été assimilé par bon nombre de joueuses, dès qu’on a la balle, on va vers le but. Notre style ne changera pas.

Sugasawa, qui apporte un jeu différent au Japon et un poids dans le jeu aérien
Oui, cette joueuse est assez grande par rapport au reste de l’équipe, parfois elle est prise pour cible, c’est une piece maitresse de l’équipe, et donc chaque joueuse a une valeur inestimable pour moi, chacune compte à mes yeux.

Samedi 15 Juin 2019
Vincent Roussel

Dans la même rubrique :