Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - Clap de fin pour les légendes brésiliennes ?

Ce dimanche, la France va affronter le Brésil en huitièmes de finale de la Coupe du monde, un adversaire qu'elle a rencontré à plusieurs reprises ces dernières années, et contre lequel elle n'a jamais perdu. Le Brésil peut-il battre la France, qui partira favorite ?



Les Brésiliennes ont gagné contre la Jamaïque et l'Italie lors du premier tour (photo FIFA.com)
Les Brésiliennes ont gagné contre la Jamaïque et l'Italie lors du premier tour (photo FIFA.com)
Le Brésil a terminé à la troisième place de son groupe, à égalité de points mais derrière l'Italie et l'Australie. L'équipe avait bien débuté son tournoi, avec une victoire nette face à la Jamaïque 3-0 sur un triplé de Cristiane, avant de perdre contre l'Australie. Lors de ce match, la sélection auriverde menait 2-0, puis les Matildas avaient réduit le score avant la pause, avant de renverser la situation en seconde période, jouée sans Formiga ni Marta du côté brésilien. Les joueuses de Vadão ont ensuite terminé la phase de poule avec une victoire face à l'Italie sur un penalty de Marta.

Le Brésil a inscrit six buts en trois rencontres de poule, quatre par l'intermédiaire de Cristiane, deux sur penalty par Marta, désormais dix-sept buts en Coupe du monde, record hommes et femmes confondus. Le duo historique, dont la présence sur le terrain a été limitée pour cause de retour de blessures, s'est encore une fois montré indispensable. Au niveau défensif, l'équipe a encaissé trois buts, tous contre l'Australie.

Un effectif amoindri

La sélection brésilienne n'a pas été épargnée par les blessures, que ce soit avant la compétition avec plusieurs forfaits qui ont notamment contribué à amoindrir la défense (Rafaelle, Fabiana, Erika), des joueuses à l'état de santé incertain qui n'ont pas évolué à 100% lors de la phase de groupe, avec l'attaque comme secteur principalement touché (Cristiane, Marta, Beatriz), et les blessures survenues pendant la compétition. Formiga, sortie à la pause lors du deuxième match, était certes suspendue pour le troisième, mais également blessée. A l'heure actuelle, sa participation est toujours indécise même si le sélectionneur devrait compter sur elle. Andressa Alves, touchée à la cuisse gauche, a elle dit adieu à la suite de la compétition après le match contre l'Australie.

Il s'agit d'autant de coups durs pour la sélection, car la plupart des joueuses touchées sont des cadres de l'effectif. La bonne nouvelle, c'est que Marta, et probablement Cristiane, sont désormais en mesure de disputer un match en entier, et que Formiga peut être de retour contre la France. Les blessures en défense étant survenues avant le début de la compétition, les remplaçantes ont eu le temps de prendre leurs marques, notamment Leticia et Kathellen, l'axe droit de l'arrière-garde auriverde dans la compétition aux côtés des cadres Monica et Tamires. Au milieu du terrain, Andressinha n'est pas Formiga, mais elle une titulaire en puissance et pourrait débuter la rencontre que la joueuse du PSG soit présente ou non. L'absence d'Andressa Alves, qui avait été très bonne en début de tournoi, est gênante, mais le secteur offensif de la sélection et fourni aussi bien qualitativement que quantitativement.

Des atouts à faire valoir, mais également des points faibles

Après avoir perdu ses neuf matches précédant la Coupe du monde, le Brésil a remporté deux de ses trois rencontres de poule sans encaisser de but. Le bilan est donc plutôt positif à la veille de son huitième de finale face à la France. Parmi les points positifs également, les performances de Marta et Cristiane malgré un temps de jeu limité par des retours de blessure. Elles ont inscrit les six buts du Brésil, et l'équipe aura besoin d'elles à leur meilleur niveau pour continuer l'aventure. Si elle n'a pas marqué, Debinha a réalisé un début de tournoi très solide, et a notamment été particulièrement à son avantage contre l'Italie lors du troisième match. La défense, à l'exception du match contre l'Australie, ne s'est pas inclinée. Il y a donc pas mal de points positifs avant d'affronter la France, et une confiance remontée en flèche. La chaleur attendue, malgré un jour de repos en moins, pourrait également avoir son mot à dire, et les Brésiliennes seraient certainement plus habituées à de telles conditions.

Mais tout n'a pas été parfait, loin de là. Au niveau de l'attaque, l'inspiration a parfois manqué, et il y a eu de la maladresse dans le dernier geste. Très dangereuse de la tête lors des deux premiers matches, Cristiane n'a pas existé face à l'Italie qui a parfaitement joué le coup avec Elena Linari notamment. Mais tout peut arriver avec les joueuses de talent de l'effectif, auxquelles il ne faudra pas trop offrir de coup franc bien placés ou de penalties. Au niveau de la défense, le bilan est plutôt bon, mais il est difficile de se montrer enthousiaste. La France aura des opportunités, en passant par les couloirs tenus par les offensives Leticia et Tamires, ou dans l'axe avec un duo Kathellen/Monica qui n'inspire pas toujours confiance. La Bordelaise notamment a donné l'impression de pouvoir perdre le ballon assez facilement, et Eugénie Le Sommer comme Valérie Gauvin auraient tort de ne pas la mettre sous pression. Globalement, la tactique de la sélection est assez floue, et les joueuses ne se déplacent pas toujours en bloc, ce qui peut ouvrir des opportunités à des joueuses aimant jouer entre les lignes.

L'avis

Le Brésil a débuté la Coupe du monde avec un effectif amoindri et une longue série de défaites. Mais l'équipe a su se faire violence pour terminer avec deux victoires et s'offrir le droit de permettre à continuer à plusieurs légendes du jeu de prolonger le plaisir. Car en cas d'élimination, ce sera probablement la dernière fois que Marta, Cristiane et Formiga (quoique...) auront disputé un match de Coupe du monde.

LA SELECTION BRESILIENNE

Gardiennes
1. BARBARA, 30 ans (73 sélections)
12. ALINE, 30 ans (8)
22. LETICIA, 24 ans (1)

Défenseures
2. POLIANA, 28 ans (62/5)
3. DAIANE, 21 ans (5/0)
4. TAYLA, 27 ans (17/1)
6. TAMIRES, 31 ans (93/4)
13. LETICIA SANTOS, 24 ans (23/0)
14. KATHELLEN SOUSA, 23 ans (7/0)
21. MÔNICA, 32 ans (61/9)

Milieux
5. THAISA, 30 ans (81/5)
7. ANDRESSA ALVES, 26 ans (84/18)
8. FORMIGA, 41 ans (188/26)
15. CAMILA, 24 ans (17/2)
17. ANDRESSINHA, 24 ans (70/10)
18. LUANA, 26 ans (9/0)

Attaquantes
9. DEBINHA, 27 ans (84/28)
10. MARTA (146/107)
11. CRISTIANE (141/93)
16. BEATRIZ (71/22)
19. LUDMILA (15/1)
20. RAQUEL FERNANDES (46/8)
23. GEYSE (8/0)

Dimanche 23 Juin 2019
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :