Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - Des quarts au goût d'Euro

Ce jeudi débutent les quarts de finale de la Coupe du monde, qui prendront fin samedi. Au programme, quatre rencontres dont trois entre nations européennes, et celle très attendue entre la France et les États-Unis. Présentation.



Norvège-Angleterre (27 juin à 21h) (TF1 et Canal +)
Qualifiée aux tirs au but face à l'Australie (1-1, 4-1), la Norvège va affronter l'Angleterre, vainqueur du Cameroun (3-0). La rencontre s'annonce équilibrée, physique et disputée, et malgré sa qualification longue à se dessiner, c'est peut-être la Norvège qui a montré le visage le plus séduisant des deux. Les Lionesses ont eu un jour de repos en moins, mais elles n'ont pas disputé de prolongation. La fraîcheur physique peut avoir son importance à ce stade de la compétition, et les joueuses de Phil Neville ont été beaucoup moins sollicitées de façon générale. La grande question côté anglais est de savoir si la charnière centrale pourra disputer ce match alors que l'équipe n'a plus encaissé de but depuis la deuxième journée

France-États-Unis (28 juin à 21h)
(TF1 et Canal +)
C'était le quart de finale que tout le monde attendait depuis le tirage au sort. Les deux équipes ont remporté plus difficilement que prévu leur huitième de finale, la France face au Brésil après prolongation (2-1), les États-Unis face à l'Espagne (2-1). Pour l'une des deux, ce huitième sera un avertissement sans frais. En terme de fraîcheur, la sélection américaine, seule au milieu des pays européens, a débuté son tournoi quatre jours plus tard que la France et aura eu un jour de repos en moins. Mais elle n'a pas disputé de prolongation, et a eu un parcours aisé en poule en plus d'avoir effectué un turnover important.

Italie-Pays-Bas (29 juin à 15h)
(TMC et Canal +)
Les deux nations ont éliminé respectivement la Chine (2-0) et le Japon (2-1). Si l'Italie a pu contrôler en seconde période, les Pays-Bas ont bénéficié d'un penalty inscrit à la 90e minute pour s'éviter des prolongations. Les championnes d'Europe seront-elles capables d'éliminer une solide équipe italienne qui n'a peur de rien pour sa première Coupe du monde depuis 1999 ? Pour ce match encore plus que pour les autres étant donné son horaire, la vague de chaleur qui sévit actuellement pourra avoir son importance sur le déroulement de la rencontre et son issue, d'autant plus que les deux équipes ont peu fait tourner depuis le début de la compétition.

Allemagne-Suède (29 juin à 18h30)
(TMC et Canal +)
Les deux équipes ont gagné en contrôle leur huitième de finale, face au Nigeria (3-0) et au Canada (1-0) respectivement. Cette affiche est un grand classique du football féminin, avec un bilan nettement à l'avantage de l'Allemagne, vainqueur notamment lors de la dernière Coupe du monde (4-1), ou en finale des JO 2016 (2-1). La rencontre devrait être équilibrée en théorie, et les duels disputés entre deux équipes qui se connaissent bien. Il s'agira du premier réel test pour l'Allemagne qui n'a toujours pas encaissé le moindre but dans la compétition, et qui devrait voir Dzsenifer Marozsan faire son retour, Martina Voss-Tecklenburg s'étant montrée confiante. Pour cette rencontre également, la chaleur pourrait avoir une importance particulière.
Coupe du Monde - Des quarts au goût d'Euro


Jeudi 27 Juin 2019
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :