Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - GROUPE A : la FRANCE en favorite

La France est la favorite logique d'un groupe composé de la Corée du Sud, de la Norvège et du Nigeria, mais ne devra pas se relâcher face à des adversaires qui peuvent tous prétendre à se qualifier pour les huitièmes de finale. Chacune avec un style différent, celle qui parviendra à imposer le sien à ses adversaires sera en bonne position pour sortir du groupe. La Norvège semble la mieux placée, mais attention au Nigeria, qui a connu une vraie préparation (fait assez rare pour être souligné), et à la Corée du Sud, qui peut être piégeuse.



Calendrier du groupe

Journée 1
7 juin à 21h : France-Corée du Sud (Paris)
historique : deux rencontres, à chaque fois en Coupe du monde. Résultat, deux victoires sans encaisser de but pour les Bleues, que ce soit en 2003 (1-0) ou 2015 (3-0).

8 juin à 21h : Norvège-Nigeria (Reims)
historique : deux rencontres, deux victoires norvégiennes : 0-8 lors de la Coupe du monde 1995, 1-3 lors des Jeux olympiques 2000.

Journée 2
12 juin à 15h : Nigeria-Corée du Sud (Grenoble)
historique : aucune confrontation

12 juin à 21h : France-Norvège (Nice)
historique : elles se sont affrontées à 20 reprises, pour la première fois en 1980, la dernière en 2017. Une rencontre en Coupe du monde, c'était en 2003, pour une victoire norvégienne (2-0). Sur les dix dernières années, le bilan est favorable à la France. Quatre matches, deux victoires 1-0, deux matches nuls 1-1. La dernière fois qu'une équipe a marqué plus d'un but à son adversaire, c'était en 2005 (victoire 2-0 de la France).

Journée 3
17 juin à 21h : Nigeria-France (Rennes)
historique : deux rencontres, deux victoires françaises sans encaisser de but. La première lors de la Coupe du monde 2011 (1-0), la seconde en match amical en 2018 (8-0).

17 juin à 21h : Corée du Sud-Norvège (Reims)
historique : deux matches, deux victoires norvégiennes : la première fois lors de la Coupe du monde 2003 (1-7, les deux équipes étaient dans le groupe de la France), la seconde fois en 2013 (0-2)

Préparation

Corée du Sud : les Taeguk Nangja ont disputé huit rencontres en 2019, en ont gagné trois (Roumanie, Argentine, Nouvelle-Zélande), perdu quatre (Chine, Australie, Islande, Suède), et ont fait match nul face à l'Islande. Elles n'ont remporté aucun de leurs trois derniers matches avant la Coupe du monde, et n'ont pas forcément fait le plein de confiance même si elles ont tenu la Suède, qui évoluait à domicile, en échec jusqu'à la toute fin du match pour leur dernier match, disputé le 31 mai.

France : les Tricolores restent sur treize victoires lors de leurs quatorze derniers matches, avec une défaite contre l'Allemagne (0-1). Depuis mars, elles ont remporté toutes leurs rencontres menant à la Coupe du monde, et sont en forme. Malgré des blessures qui ont laissé envisager un début de compétition peut-être moins serein que prévu, tout semble réglé, et le groupe est prêt.

Nigeria : les Super Falcons, qui n'avaient disputé aucun match entre leur titre lors de la CAN 2016, et février 2016 en préparation à l'édition suivante, ont cette fois eu l'occasion de disputer des matches et mêmes tournois amicaux depuis le début de l'année. Les résultats sont mitigés, avec quatre défaites (Chine, Autriche, Belgique, Canada) et trois victoires (Roumanie, Slovaquie, Thaïlande). On retiendra la courte défaite face à la Chine et la nette victoire face à la Thaïlande, qui peuvent laisser présager d'une rencontre intéressante face à la Corée du Sud notamment. Après un dernier stage préparatoire en Autriche, elles sont arrivées le 4 juin en France, direction Reims.

Norvège : les Sauterelles norvégiennes ont obtenu plutôt des bons résultats en préparation, avec cinq victoires (dont une face à la Chine) en sept matches depuis début 2019, et deux courtes défaites face au Canada et à la Nouvelle-Zélande. Après avoir passé un large 7-2 à l'Afrique du Sud pour son dernier match pré-Coupe du monde, disputé à Amiens le 2 juin, l'équipe arrive en confiance.

Les Bleues favorites (photo FIFA.com)
Les Bleues favorites (photo FIFA.com)

Vendredi 7 Juin 2019
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :