Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - Groupe B : Les réactions après ALLEMAGNE - ESPAGNE

Retrouvez les réactions des sélectionneurs, de la buteuse Däbritz et de Torrecilla.



Martina Voss-Tecklenburg (sélectionneure de l'Allemagne) : "Nous avons essayé de jouer différemment en l'absence de Marozsan"

Les deux sélectionneurs (photo FIFA.com)
Les deux sélectionneurs (photo FIFA.com)
« Le plus important, c'est le résultat final. Nous savions que ça allait être un match difficile avec des adversaires qui avaient beaucoup de vitesse et de percussion. Le groupe est compliqué mais nous avons désormais six points au compteur. On a su sortir victorieuses. Pour le prochain match, nous ne sous-estimons pas l'Afrique du Sud, il va falloir se donner au maximum pour gagner. On va également devoir continuer à progresser dans le jeu.

Il reste plusieurs secteurs à améliorer. Il faut prendre des meilleures décisions dans la dernière passe, savoir jouer plus direct quand il le faut. Sur ce match, nous n'étions en prime pas aussi rapides que ce qu'on espérait. Mais on sort avec une nouvelle victoire.

Bien sûr, Marozsan n'était pas présente. Nous avons essayé de jouer différemment en son absence. D'habitude, on peut compter sur elle pour tenir le ballon. Mais on a essayé de compenser ce manque avec d'autres joueuses talentueuses qui pouvaient elles aussi marqué.

Almuth fait un très bon travail. Elle a été présente tout au long de ce match et ce dès les premières occasions. Je suis heureuse et fière de sa prestation. Elle est un atout pour l'équipe, aussi bien sûr qu'en dehors du terrain. C'est une joueuse importante dans notre jeu.

Nous savions que le début de tournoi allait être difficile, avec un groupe serré. C'est pour cela qu'on est heureuses de sortir de ces deux rencontres avec six points. Si nous ne l'avions pas emporté aujourd'hui, on aurait dû marquer énormément de buts lors de la prochaine rencontre pour passer. Mais on va sortir de cette poule avec de l'expérience supplémentaire après avoir joué trois équipes avec trois styles de jeu distincts ».

Jorge Vilda (sélectionneur de l'Espagne) : "On voit que l'Espagne est plus forte aujourd'hui"

« On joue pour gagner des matchs. Le résultat est le plus important mais ce que l'on produit aussi. On voit que l'Espagne est plus forte aujourd'hui. On a dominé l'Allemagne pendant une grande partie du temps. Mais au final, on se fait piéger sur une erreur, c'est comme ça. Cela nous coûte une défaite.

On a su neutraliser l'Allemagne et dominer le match par moment. Dans le dernier geste, on a souvent manqué de patience. C'est dommage mais je suis très fier de la prestation de mon équipe. Un match nul aurait été un bon résultat mais maintenant il faut se reposer et préparer le prochain match face à la Chine.

Nous sommes sur la bonne voie. On est en développement mais on voit que le travail porte ses fruits. On améliore les conditions pour y arriver, on est à chaque fois un peu plus près et je suis sûr qu'un jour, on y arrivera. Nous avons manqué de chance. Nous avons eu plusieurs occasions mais nous n'avons pas su concrétiser.

On ne pense pas encore à la phase de qualification. Il faut récupérer avant le match face à la Chine. On va voir ce que cette dernière fait demain avant de se préparer pour la dernière rencontre. Mais l'objectif reste d'atteindre les 8e de finale.

Bien sûr, il y a un peu de colère de perdre un match comme ça, sachant que mes joueuses méritaient quelque chose. Il va falloir attendre quelques jours avant que cette colère redescende. Mais d'un autre côté, on reste tranquille. On sait qu'on a sorti un bon match, qu'il n'y a pas de quoi paniquer et qu'il faut regarder de l'avant.

On va attendre demain pour voir ce qu'il se passe. Mais il va falloir surveiller les chiffres bien sûr. On ne dépend que de nous même pour passer au prochain tour. Le potentiel est présent et doit nous permettre de sortir un bon match contre la Chine ».

Sara Däbritz (milieu de l'Allemagne) :

« Nous étions soulagées et très heureuses après cette victoire. Nous nous sommes données à 100% pour gagner ce match. Il a fallu se battre mais nous avons maintenant six points. Nous pouvons aborder la fin de la phase de poule et les 8e de finale avec confiance.

Nous pouvons et nous devons nous améliorer. L'Espagne était très forte dans la possession du ballon mais on a su progresser à ce niveau au fil du match. Et au final, c'est nous qui nous imposons (...) Même en l'absence de Marozsan, nous voulions sortir de ce match avec un nouveau succès. C'est chose faite. »

Virginia Torrecilla (milieu de l'Espagne) : " La différence entre nos deux équipes se fait sur la réalisation"

« Il y a beaucoup de regrets après ce match. On avait beaucoup travaillé avant, on a réussi à avoir pas mal d'occasions mais on a pas su marquer comme lors du dernier match. On a tout donné mais le résultat ne nous a pas été favorable.

On a vu aujourd'hui une très bonne Espagne, cela faisait longtemps que l'on ne l'avait plus vue. On a très bien travaillé cette rencontre. Mais on sait que l'Allemagne peut faire mal sur une contre-attaque. C'est la différence entre eux et nous.

La différence entre nos deux équipes se fait sur la réalisation. Des fois, on manque des occasions importantes. Aujourd'hui, on n'a pas trouvé la faille. Mais on va continuer de travailler pour s'améliorer avant d'affronter la Chine ».

Mercredi 12 Juin 2019
Daniel Marques

Dans la même rubrique :