Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - Groupe C : AFRIQUE DU SUD - CHINE : les réactions

Victorieux de l’Afrique du Sud au Parc des Princes (1-0) jeudi soir, le sélectionneur chinois Jia Xiugan a tenu à saluer l’état d’esprit de son groupe. Battue pour la deuxième fois en deux matches, la coach des Banyana Banyana Désirée Ellis, s’est elle aussi montrée satisfaite.



Désirée Ellis (sélectionneure de l’Afrique du Sud) : "je suis fière de l’équipe qui a bien travaillé"

Les Chinoises saluent leur public (photo FIFA.com)
Les Chinoises saluent leur public (photo FIFA.com)
« Sur le match : Il est impossible d’être satisfait lorsque l’on perd. Nous avons dû courir après le score, en tentant d’égaliser et de revenir. Mais la Chine a eu beaucoup plus d’opportunités. Il n’y a aucun match facile dans notre groupe. Ce n’est pas pour rien que l’on a qualifié ce groupe de poule de la mort.
Aujourd’hui, nous avons manqué de concentration. On a tenté de mieux contrôler le jeu sans succès. On a une marge de progression sur différents domaines. Il va falloir faire mieux face à l’Allemagne en espérant obtenir un bon résultat. Mais je suis fière de l’équipe qui a bien travaillé. Le résultat n’est pas à la hauteur de nos attentes. Mais nous avons livré une belle prestation malgré les changements.
Sur Thembi Kgatlana : Elle est toujours dangereuse pour l’équipe adverse. C’est pour cela qu’on tente de lui donner un maximum le ballon. Elle sait profiter des espaces et se montrer menaçante pour la défense adverse. Elle est capable de se créer des occasions toute seule.
Sur le niveau de l’Afrique du Sud : On recolle doucement au niveau des tops équipes mondiales. Le fait déjà de se qualifier pour la Coupe du monde et les Jeux Olympiques le prouve. On a eu beaucoup de progrès au sein de l’équipe nationale. Certains sont surpris de notre performance mais nous savons ce dont nous sommes capables. Mon équipe ne renonce jamais.
Les points faibles de son équipe : On a dû mal à marquer. On est capables de se créer plusieurs occasions mais on peine à la mettre au fond. Nous avons fait de notre mieux jusqu’à présent. Dans les deux matchs que l’on a joué, le résultat aurait pu pencher d’un côté ou de l’autre ».

Kaylin Swart (gardienne de l’Afrique du Sud) : "Ce n’est pas le résultat qu’on espérait"

« Sur le match : Ce n’est pas le résultat qu’on espérait, mais on s’est battu jusqu’au bout. On aurait pu s’en tirer avec un but, mais il nous reste 90 minutes à jouer (face à l’Allemagne), on veut tout donner pour nos supporters.
Comment la coach lui a expliqué sa titularisation pour ce deuxième match (Andile Dlamini était titulaire face à l’Espagne) : Les blessures, ça arrive… Ce n’était pas dur, on se tient toujours prêtes, on est compétitives, mais on est des potes donc on s’aime, il n’y avait pas d’animosité, la coach nous a toujours dit que quelle que soit la titulaire, il faut se soutenir. Pour ce match Andile était blessée, on s’est tenues prêtes en espérant que celle qui joue le fasse bien.
Le discours de la coach après la défaite contre l’Espagne : On s’est regroupées entre nous, on voulait évacuer la frustration autour du résultat, en se disant : « on a fait ce qu’on a pu, ce n’était pas assez mais il faut aller de l’avant, on ne va pas lâcher maintenant, le monde nous regarde ». Tout le monde s’est remué. Maintenant on va affronter l’Allemagne, une grosse équipe, on va préparer ce match comme celui de ce soir (jeudi) face à la Chine, avec beaucoup de cœur, on va faire ce qu’on sait faire, croire en nous et livrer un nouveau combat de 90 minutes.
Jouer sa première coupe du monde pour l’Afrique du Sud : C’est un sentiment incroyable, c’était très pesant lors qu’on a marché dans le tunnel, mais une fois sur le terrain, tout s’est un peu éteint, on voulait profiter, c’est difficile à décrire, il faut le ressentir pour le savoir, mais c’était super. Pour nous jouer à Paris c’était incroyable, ce stade, c’est comme un monument pour nous, on peut rentrer chez nous et nous dire qu’on y a joué, c’est le rêve de certains enfants, on a adoré ».

Jia Xiuquan (sélectionneur de la Chine) : "ce stress invisible est là, mais elles ont réussi à le surmonter"

« Sur le match : La victoire appartient à toutes les joueuses, elles le méritent. Mais la bataille ne fait que commencer. Je pense que notre plan a marché. Nous voulions vraiment dominer la partie et le match s’est déroulé comme nous l’avons prévu. On a dominé en terme de possession. Mais il faut qu’on continue d’apprendre, notamment à mieux concrétiser notre domination. Les deux adversaires que l’on a eus étaient différents. Ce match nous a apporté plus de stress car on n’avait pas le droit de le perdre. Je n’étais pas inquiet mais mes joueuses un peu plus. Cette tension, ce stress invisible est là, mais elles ont réussi à le surmonter. Cela montre leur mentalité, elles voulaient vraiment gagner. Mais elles ont su passer au-dessus et gagner ce match. Il y aura des matchs difficiles à venir et j’espère durer aussi longtemps que possible dans le tournoi.
Sur son groupe : J’espère qu’elles vont pouvoir montrer leurs vraies capacités sur le terrain. C’est leur désir de gagner qui m’a le plus impressionné cette année, ça m’a ému, et donné du courage pour les mener. Elles ont fait une prestation formidable aujourd’hui.
Sur son prochain adversaire, la Roja : L’Espagne est une équipe très forte. Ils ont un style traditionnel qui ressemble à celui de la sélection masculine. C’est une équipe plus forte que nous mais nous n’avons pas trop de stress. Ils feront une grosse performance mais on compte déployer notre jeu comme prévu.

Li Ying (attaquante de la Chine) : « Je suis très heureuse d’avoir marqué ce but aujourd’hui et d’avoir gagné. Marquer mon premier but en coupe du monde ? Peu importe si je marque, l’important c’est que l’équipe gagne ».

Vendredi 14 Juin 2019
Vincent Roussel/Daniel Marques

Dans la même rubrique :