Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - Groupe D : Le JAPON accroché par l'ARGENTINE

Pour son entrée dans le tournoi, le Japon affrontait l'Argentine, de retour en Coupe du monde après sa dernière participation en 2007. Les vice-championnes du monde n'ont pas su emballer le match, et ont été tenues en échec par une équipe argentine qui n'a à aucun moment relâché ses efforts défensifs et ainsi obtenu son tout premier point en Coupe du monde (0-0).



Estefania Banini et l'Argentine ont tenu bon (photo Eric Baledent/FOF)
Estefania Banini et l'Argentine ont tenu bon (photo Eric Baledent/FOF)
Face à favori de la compétition, l'Argentine a décidé de ne pas se dévoiler, et a fermé le jeu en défendant en rangs serrés. Face à une équipe du Japon qui manquera d'inspiration tout au long du premier acte -et parfois de justesse technique-, l'Argentine n'était pas mise en danger à l'exception de trois opportunités : la première à la neuvième minute de jeu, avec Narumi Miura qui se jetait au sol pour décaler Emi Nakajima côté droit de la surface, mais sa frappe était trop croisée, ou selon son intention, son centre était trop proche du but pour Kumi Yokoyama et Yui Hasegawa (9'). La minute suivante, Risa Shimizu centrait au deuxième poteau pour Yokoyama, en déséquilibre, dont la tête ne présentait pas de réel danger pour Vanina Correa (10').

Un premier acte fermé

Stéphanie Frappart arbitrait cette rencontre (photo Frédérique Grando/FOF)
Stéphanie Frappart arbitrait cette rencontre (photo Frédérique Grando/FOF)
Face à favori de la compétition, l'Argentine a décidé de ne pas se dévoiler, et a fermé le jeu en défendant en rangs serrés. Face à une équipe du Japon qui manquera d'inspiration tout au long du premier acte -et parfois de justesse technique-, l'Argentine n'était pas mise en danger à l'exception de trois opportunités : la première à la neuvième minute de jeu, avec Narumi Miura qui se jetait au sol pour décaler Emi Nakajima côté droit de la surface, mais sa frappe était trop croisée, ou selon son intention, son centre était trop proche du but pour Kumi Yokoyama et Yui Hasegawa (9'). La minute suivante, Risa Shimizu centrait au deuxième poteau pour Yokoyama, en déséquilibre, dont la tête ne présentait pas de réel danger pour Vanina Correa (10').

La situation peut-être la plus dangereuse pour les Nadeshiko arrivait avant la demi-heure de jeu, en trois temps. Sur un premier centre de Shimizu, Yuika Sugasawa était bien prise, et devait ressortir le ballon pour Shimizu, dont le centre pour Nakajima était cette fois-ci dégagé des deux poings par Correa. Hina Sugita récupérait la balle et parvenait à servir Miura, dont la frappe manquait largement le cadre (25'). Du côté argentin, rien à signaler du côté offensif, les efforts ayant été fournis de l'autre côté du terrain. A signaler, fait rare, deux cartons de couleur jaune (trois fautes commises) pour Shimizu et Sugita en fin de période pour les Nadeshiko, pour deux fautes sur Estefania Banini, la star argentine -il faudra en ajouter un troisième en fin de match, toujours pour une faute sur la capitaine argentine.

L'Argentine tient bon

Correa intervient dans sa surface (photo Frédérique Grando/FOF)
Correa intervient dans sa surface (photo Frédérique Grando/FOF)
Le Japon semblait vouloir accélérer en début de seconde période après un premier acte fermé et plutôt décevant. Cela débutait avec un tir de 25 mètres de Yokoyama qui était mal capté par Correa, mais Sugasawa ne trouvait le cadre sur sa reprise (50'). La meilleure occasion intervenait quelques minutes plus tard, avec un centre en retrait de Shimizu que Sugita laissait passer pour Hasegawa, qui manquait sa frappe (56'). L'heure de jeu passée, l'Argentine se montrait plus offensive, prête à profiter de ses opportunités pour renverser le Japon. Avec Jaimes, contrée au dernier moment par Miura (65'), Florencia Bonsegundo, dont le tir manquait de puissance pour inquéter Yamashita alors que Sameshima avait manqué le ballon (73'). En contre-attaque, suite à une mauvaise passe de Saki Kumagai interceptée par Banini, celle-ci et Jaimes se lançaient en contre-attaque, mais le retour de Sugita permettait à Yamashita de récupérer le ballon (82').

Sameshima et Minami face à Bonsegundo (photo Eric Baledent)
Sameshima et Minami face à Bonsegundo (photo Eric Baledent)
De son côté, le Japon n'arrivait jamais vraiment à emballer le match, presque toujours stoppé par un pied ou une tête argentins (68', 76'...). Les Nadeshiko tentaient dans les dernières minutes de la partie de forcer la décision, mais Sugita manquait le cadre (89') et Hasegawa voyait son tir repoussé par Correa (90+1'), et au final, le Japon devait concéder le match nul face à une équipe qui aura tenu son double, voire triple rideau défensif imperméable pendant 90 minutes. Le résultat est autant décevant pour le Japon que positif pour l'Argentine, qui réalise un gros coup pour son retour en Coupe du monde, et remporte son premier point dans la compétition, pour son septième match. Reste à savoir si elle parviendra à réaliser une telle performance face à des équipes d'Angleterre et d'Ecosse autrement plus physiques. Le Japon doit tout de suite se remettre la tête à l'endroit, parce que désormais qu'il va monter en puissance en terme d'adversité...

La joueuse du match : l'Argentine

Plutôt qu'une joueuse, c'est l'effort collectif de l'Argentine qu'il faut souligner. Une seule joueuse qui n'aurait pas apporté fourni autant d'efforts que ses partenaires aurait permis au Japon des ouvertures. Mention spéciale à la charnière centrale Cometti/Barroso, au cœur du dispositif défensif de Carlos Borrello.

Le fait du match : le coup de sifflet final

Tout simplement parce qu'il a signifié le tout premier point de son histoire dans la compétition pour l'Argentine, pour sa troisième participation à l'épreuve.

Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Groupe D - Première journée
Lundi 10 juin 2019 - 18h00
ARGENTINE - JAPON : 0-0
Paris (Parc des Princes)
Temps partiellement couvert (17°C) - Terrain excellent
Spectateurs : 25 055
Arbitres : Stéphanie Frappart (France) assistée de Manuela Nicolosi (France) et Michelle O'Neill (Irlande). Arbitres réservistes : Anna-Marie Keighley (Nouvelle-Zélande), Sarah Jones (Nouvelle-Zélande). Arbitres VAR : Clément Turpin assisté de Kathryn Nesbitt (Etats-Unis) et Carlos Del Cerro Grande (Espagne)

Avertissements : Risa Shimizu 38', Hina Sugita 45+1', Mana Iwabuchi 85' pour le Japon

Argentine : 1-Vanina Correa ; 13-Virginia Gomez, 2-Agustina Barroso, 6-Aldana Cometti, 3-Eliana Stabile ; 10-Estefania Banini (cap.), 8-Ruth Bravo (5-Vanessa Santana 64'), 16-Lorena Benitez (17-Mariela Coronel 79'), 14-Miriam Mayorga, 11-Florencia Bonsegundo (19-Mariana Larroquette 77') ; 9-Soledad Jaimes. Entr.: Carlos Borrello
Non utilisées : 12-Gabriela Garton, 23-Solana Pereyra, 4-Adriana Sachs, 7-Yael Oviedo, 15-Maria Potassa, 18-Gabriela Chavez, 20-Dalila Ippolito, 21-Natalia Juncos, 22-Milagros Menendez
Japon : 18-Ayaka Yamashita ; 22-Risa Shimizu, 4-Saki Kumagai (cap.), 12-Moeka Minami, 3-Aya Sameshima ; 7-Emi Nakajima (19-Jun Endo 74'), 6-Hina Sugita, 17-Narumi Miura, 14-Yui Hasegawa ; 9-Yuika Sugasawa (13-Saori Takarada 90'), 20-Kumi Yokoyama (8-Mana Iwabuchi 57'). Entr.: Asako Takakura
Non utilisées : 1-Sakiko Ikeda, 21-Chika Hirao, 2-Rumi Utsugi, 5-Nana Ichise, 10-Mizuho Sakaguchi, 11-Rikako Kobayashi, 15-Yuka Momiki, 16-Asato Miyagawa, 23-Shiori Miyake

L'Argentine (photo Frédérique Grando/FOF)
L'Argentine (photo Frédérique Grando/FOF)

Le Japon (photo Eric Baledent/FOF)
Le Japon (photo Eric Baledent/FOF)

Mardi 11 Juin 2019
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :