Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - Groupe D : Présentation de l'ECOSSE (4/24)

Après une première phase finale de l'Euro en 2017, l'Ecosse disputera sa première Coupe du Monde en France. Et la compétition débutera face à l'historique rival anglais.



LA FICHE GENERALE

Coupe du Monde - Groupe D : Présentation de l'ECOSSE (4/24)
Classement FIFA actuel : 20e
Meilleur classement FIFA : 19e (09/2018)

Premier match de la sélection : 18 novembre 1972 contre l'Angleterre (2-3)
Plus large victoire : 17-0 contre la Lituanie (30 mai 1998)
Plus large défaite : 0-8 contre l'Angleterre (23 juin 1973)

Programme de la sélection en Coupe du Monde
9 juin 2019 : Angleterre (Nice)
14 juin 2019 : Japon (Rennes)
19 juin 2019 : Argentine (Paris)

La sélection en Coupe du Monde

Participation en Coupe du Monde : 0
Participation aux éliminatoires : 7
Meilleur parcours en Coupe du Monde : -
Bilan général en Coupe du Monde : -
Plus large victoire : -
Plus large défaite : -
Joueuse la plus utilisée en Coupe du Monde :-
Meilleure buteuse en Coupe du Monde : -

Qualifications

Erin Cuthbert
Erin Cuthbert
L'Ecosse a obtenu sa qualification lors de la dernière journée décisive en allant battre l'Albanie, pendant que dans le même temps, la Suisse laissait passer sa chance en partageant les points en Pologne. Suisse et Ecosse avaient remporté chacune un match, la Suisse ayant l'avantage d'avoir marqué un but à l'extérieur. Mais en ne battant pas la Pologne, elle laissait l'Ecosse obtenir sa première qualification pour la Coupe du monde.

Date de qualification : 4 septembre 2018

Bilan des qualifications
8 matchs, 7 victoires, 1 défaite, 19 buts pour, 7 buts contre : Belarus (2-1, 2-1) ; Albanie (5-0, 2-1) ; Suisse (0-1, 2-1), Pologne (3-0, 3-2)

Sélectionneure : Kerr (8)
Bilan joueuses/buteuses
G : Alexander (8)
D : Frankie Brown (1), Howard (4), Arthur (2), Smith (2), Beattie (8), Corsie (8), Mitchell (7)
M : Cuthbert (8/4 buts), Love (2), Fiona Brown (6/1), Crichton (2), Emslie (7/2)
A : C.Murray (3), Clelland (2), J.Ross (8/4), Evans (8/2), Weir (8), Ness (1/1), Little (6/3), Arnot (4)

Les joueuses pour la Coupe du Monde

La liste des 23
une majorité d'appelées évolue en Angleterre pour différents clubs (12), et en Ecosse (7 dont 5 pour Glasgow City). Les quatre joueuses restantes évoluent en Suède (2), en NWSL (1) et en Italie (1).

Les absentes
S'il y a une absente à souligner, c'est Emma Mitchell, qui paie les bonnes performances de Nicola Docherty pendant sa blessure. Au-delà de la joueuse d'Arsenal, pas d'absence majeure à souligner, les jeunes joueuses prometteuses sont bien de la partie.

Equipe-type
Dans le but, Lee Alexander sera titulaire, devant une défense centrale composée de Jennifer Beattie et Rachel Corsie (la capitaine). Sur les côtés de la défense, ce sera probablement Nicola Docherty et Chloe Arthur, même si Hayley Lauder ou Kirsty Smith peuvent les suppléer. Au milieu, cela dépend ensuite de la tactique mise en place. Un doublon Crichton (Arnott)/Weir, avec Claire Emslie et Erin Cuthbert sur les côtés, ou Fiona Brown, derrière Kim Little et Cuthbert ou Jane Ross en pointe semble tenir la route, alors que Lisa Evans revient bien après sa blessure.

Cliquez dessus pour agrandir
Cliquez dessus pour agrandir
Commentaires sur l’équipe
§ Points forts : la vitesse, sur les côtés et en attaque.
§ Points faibles : dans l'ensemble, l'équipe ne peut pas prétendre rivaliser avec les meilleures nations. La défense est plutôt lourde, et techniquement, on a vu mieux.
§ Joueuses clés : Kim Little, Erin Cuthbert, Rachel Corsie
§ Infos à savoir sur le système de jeu : quels que soient le système et les joueuses utilisées, l’Écosse peut être une équipe dangereuse si on lui donne des opportunités en contre-attaque

La joueuse à suivre
Kim Little était absente à l'Euro 2017, la première compétition pour laquelle l'Ecosse s'était qualifiée. Mais elle sera bien là à la Coupe du monde, et l'équipe compte beaucoup sur celle qui est revenue jouer en Angleterre (et vient de remporter le championnat avec Arsenal) et fait partie des meilleures joueuses du monde.

La sélectionneure
Shelley Kerr est une ancienne défenseure internationale écossaise qui a un solide parcours en tant qu'entraineure dans le football féminin, en Ecosse, avec Arsenal ou la sélection des moins de 19 ans. Elle a remplacé la Suédoise Anna Signeul à la tête de la sélection en 2017, et l'a menée à sa première participation à une Coupe du monde.

La préparation

28 mai : Jamaïque 3-2 (G)
8 avril : Brésil 1-0 (G)
5 avril : Chili 1-1 (N)
6 mars : Danemark 1-0 (G)
4 mars : Islande 4-1 (G)
1er mars : Canada 0-1 (P)
21 janvier : Islande 1-2 (P)
17 janvier : Norvège 1-3 (P)

Faits et chiffres

L’Écosse participera à sa première phase finale mondiale. Il s’agit de la douzième sélection européenne à disputer la phase finale de la Coupe du Monde Féminine. Les dernières représentantes de la Zone Europe ont été les Pays-Bas, l’Espagne et la Suisse, lors du rendez-vous canadien de 2015.

L'avis de FOOTOFEMININ

Dans le groupe D de la Coupe du monde avec l'Angleterre, le Japon et l'Argentine (dans l'ordre des matches), l'Écosse ne devrait logiquement pas atteindre l'une des deux premières places promises à l'Angleterre et au Japon. Mais la troisième est dans ses cordes, et pourquoi pas une qualification en huitièmes de finale en tant que meilleure troisième. Cela s'annonce compliqué, mais la sélection n'a rien à perdre et a des individualités qui peuvent faire la différence.


Mercredi 29 Mai 2019
Charlotte Vincelot/Sébastien Duret

Dans la même rubrique :