Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - Groupe E : Présentation des PAYS-BAS (5/24)

Championnes d'Europe en titre, les Néerlandaises se sont qualifiées pour leur deuxième Coupe du Monde à l'issue des barrages.



LA FICHE GENERALE

Coupe du Monde - Groupe E : Présentation des PAYS-BAS (5/24)
Classement FIFA actuel : 8e
Meilleur classement FIFA : 7e (09/2017)

Premier match de la sélection : 17 avril 1971 contre la France (0-4) (Premier match avec la KNVB : 9 novembre 1973 contre l'Angleterre 0-1)
Plus large victoire : 13-1 contre la Macédoine (29 octobre 2009) et 12-0 contre l'Israël (22 août 1977)
Plus large défaite : 0-7 contre la Suède (26 septembre 1981)
Programme de la sélection en Coupe du Monde
11 juin 2019 : Nouvelle-Zélande (Le Havre)
15 juin 2019 : Cameroun (Valenciennes)
20 juin 2019 : Canada (Reims)

La sélection en Coupe du Monde

Participation en Coupe du Monde : 1
Participation aux éliminatoires : 8
Meilleur parcours en Coupe du Monde : Huitième (2015)
Bilan général en Coupe du Monde : quatre matches, une victoire, un match nul, deux défaites, 3 buts pour, 4 buts contre
Plus large victoire : 1-0 face à la Nouvelle-Zélande (2015)
Plus large défaite : 1-2 contre le Japon (2015), 0-1 contre la Chine (2015)
Joueuse la plus utilisée en Coupe du Monde :9 joueuses avec 4 matchs
Meilleure buteuse en Coupe du Monde : Kirsten van de Ven, 2 buts (2015)

Qualifications

Les Pays-Bas ont vu la qualification directe leur échapper lors de la dernière journée des qualifications, avec une défaite en Norvège coûteuse, car les championnes d'Europe avaient réalisé un match nul face à l'Irlande fin 2017 qui les plaçait sous la menace de la Norvège en cas de défaite. Mais, qualifiée pour les barrages, la sélection néerlandaise éliminait d'abord le Danemark, en remportant les matches aller et retour (4-1 en cumulé), puis la Suisse, nettement battue au match aller avant un match nul au retour (4-1 en cumulé), pour obtenir le droit de disputer sa deuxième Coupe du monde consécutive.

Date de qualification : 13 novembre 2018

Bilan des qualifications
12 matchs, 9 victoires, 2 nuls, 1 défaite, 30 buts pour, 4 buts contre
Norvège (1-0, 1-2) ; Slovaquie (5-0, 1-0) ; Irlande (0-0, 2-0) ; Irlande du Nord (7-0, 5-0) ; Danemark (2-0, 2-1) ; Suisse (3-0, 1-1)

Sélectionneure : Wiegman-Glotzbach (12)
Bilan joueuses/buteuses
G : Van Veenendaal (7), Geurts (4)
D : Worm (4), van Es (6), van der Most (2), Bloodworth (12)
M : van de Donk (11/1 but), Spitse (12/6), Martens (12/4), van Lunteren (9), Dekker (9), Roord (10), Groenen (11/1)
A : Beerensteyn (11/5), E.Jansen (2), R.Jansen (9), van de Sanden (12/3), Miedema (9/7), van Dongen (1)

Les joueuses pour la Coupe du Monde

La liste des 23
les joueuses sélectionnées évoluent dans différents championnats, principalement à domicile et en Angleterre (6). L'autre moitié de la liste évolue en Allemagne, France, Norvège ou encore en Suède. Sarina Wiegman a joué sur la continuité, puisque non moins de 17 joueuses appelées ont été sacrées championnes d'Europe il y a deux ans, dont la quasi-intégralité de l'équipe-type.

Les absentes
il n'y en a pas. Plusieurs joueuses qui ont une certaine expérience de la sélection sont réservistes, mais aucune n'avait un rôle dans le groupe tel que son absence serait un coup dur pour la sélection.

Equipe-type
Dans un système en 4-3-3 habituel, Sari van Veenendaal devrait être titulaire dans les buts, Loes Geurts étant numéro 1 bis. La défense préférentielle devrait être composée du quatuor Kika Van Es à gauche, Desiree Van Lunteren à droite, et le duo Dekker/Bloodworth en défense centrale, avec Stephanie van der Gragt comme alternative. Le trio au milieu du terrain est composé de Sherida Spitse, Jackie Groenen et Danielle van de Donk, Jill Roord se présentant comme la première remplaçante. En attaque, Lieke Martens occupe le côté gauche, Vivianne Miedema celui d'avant-centre, et le côté droit peut être occupée soit par Shanice van de Sanden, soit Lineth Beerensteyn, qui peut également suppléer Miedema en pointe.

Cliquez dessus pour agrandir
Cliquez dessus pour agrandir
Commentaires sur l’équipe
§ Points forts : collectif, complémentarité, présence physique, vitesse dans les couloirs
§ Points faibles : défense lourde, existe-t-il un plan B ?
§ Joueuses clés : l'équipe telle qu'elle est construite fonctionne comme un tout, chaque joueuse ayant son rôle dans le collectif.
§ Infos à savoir sur le système de jeu : la recette est immuable pour l'instant, avec une défense imposante physiquement mais plutôt lourde, un trio complémentaire au milieu, qui propose aussi bien physique que technique, deux flèches sur les côtés, et une avant-centre efficace qui joue un rôle dans la construction du jeu.

La joueuse à suivre
Parce qu'elle est trop souvent sous-estimée, Danielle van de Donk. La numéro 10 batave est une joueuse intelligente qui permet de fluidifier le jeu, notamment avec Jackie Groenen, et à ses coéquipières de briller.

La sélectionneure
Sarina Wiegman-Glotzbach est une ancienne internationale néerlandaise qui fut la première à passer le cap des 100 sélections. Elle a débuté sa carrière d'entraineur il y a plus de 10 ans, et n'était pas étrangère à la sélection A avant d'être nommée définitivement début 2017, puisqu'elle avait déjà été adjointe, et même sélectionneure par intérim après la dernière Coupe du monde. Pour sa première compétition à la tête de la sélection elle a remporté l'Euro qui était disputé à domicile, et remporté le titre de Meilleur Entraineur de l'année décerné par la FIFA. Elle va disputer sa première Coupe du monde avec la sélection.

La préparation

1er juin : Australie (Eindhoven)
9 avril : Chili 7-0 (G)
5 avril : Mexique 2-0 (G)
6 mars : Chine 1-1 (tab 2-4) (N)
4 mars : Pologne 0-1 (P)
27 février : Espagne 0-2 (P)
19 janvier : Afrique du Sud 2-1 (G)

Faits et chiffres

Deux des trois buts bataves inscrits en Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ portent la griffe de Kirsten Van de Ven, pourtant remplaçante. Face au Canada, Van de Ven était entrée en jeu à la 72e minute, signant l’égalisation 15 minutes plus tard (score final 1:1) ; contre le Japon, la joueuse était sortie du banc à la 53e minute, sauvant l’honneur à la 92e minute face aux Asiatiques (score final 2:1). En revanche, le but qui a offert la seule victoire des Pays-Bas (1:0) en Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ est à mettre au crédit de Lieke Martens, devant la Nouvelle-Zélande.

L'avis de FOOTOFEMININ

Face à la Nouvelle-Zélande, au Cameroun et au Canada (dans l'ordre des matchs), les Pays-Bas, qui ont désormais un statut à défendre, n'ont pas le droit à l'erreur. Le premier objectif sera la première place du groupe, pour laquelle le Canada sera son principal adversaire. En huitièmes de finale, l'équipe devrait rencontrer une équipe solide et c'est à partir de là qu'il lui faudra vraiment sortir le grand jeu. Très belle championne d'Europe, la sélection est désormais attendue, et la Coupe du monde sera l'occasion de confirmer son titre sans bénéficier toutefois de l'effet de surprise, et avec une recette désormais connue.


Vendredi 31 Mai 2019
Charlotte Vincelot/Sébastien Duret

Dans la même rubrique :