Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - Groupe E : Présentation du CANADA (19/24)

Derrière les Etats-Unis, le Canada est une valeur sure de la zone CONCACAF. Une nation emmenée par Christine Sinclair qui sera à suivre.



LA FICHE GENERALE

Coupe du Monde - Groupe E : Présentation du CANADA (19/24)
Classement FIFA actuel : 5e
Meilleur classement FIFA : 4e (mars 2018)

Premier match de la sélection : 7 juin 1986 contre les Etats-Unis (0-6)
Plus large victoire : 21-0 contre Porto Rico (28 août 1998)
Plus large défaite : 1-9 contre les Etats-Unis (19 mai 1995 et 2 juin 2000), 1-9 contre la Norvège (19 juin 2001)

Programme de la sélection en Coupe du Monde
10 juin 2019 : Cameroun (Montpellier)
15 juin 2019 : Nouvelle-Zélande (Grenoble)
20 juin 2019 : Pays-Bas (Reims)

La sélection en Coupe du Monde

Participation en Coupe du Monde : 6
Participation aux éliminatoires : 7
Meilleur parcours en Coupe du Monde : 4e (2003)
Bilan général en Coupe du Monde : 23 matches, 12 défaites, 5 nuls, , 6 victoires, 30 buts pour, 49 buts contre
Plus large victoire : 4-0 contre le Ghana (2007)
Plus large défaite : 0-7 contre la Norvège (1995)
Joueuse la plus utilisée en Coupe du Monde :Christine Sinclair, 17 matchs (2003, 2007, 2011, 2015)
Meilleure buteuse en Coupe du Monde : Christine Sinclair, 9 buts (2003, 2007, 2011, 2015)

Qualifications

Le Canada a atteint la finale du tournoi de qualification pour la Coupe du monde, s'inclinant en finale contre les États-Unis. Auparavant, Christine Sinclair et ses coéquipières avaient remporté leur groupe avec trois victoires en trois matches contre la Jamaïque, Cuba et le Costa Rica. En demi-finale, elles avaient facilement disposé du Panama pour gagner leur ticket pour la France, avant donc de s'incliner en finale contre leur meilleur ennemi.

Date de qualification : 14 octobre 2018

Bilan des qualifications
5 matchs, 4 victoires, 1 défaite, 24 buts pour, 3 buts contre
Jamaïque (2-0), Cuba (12-0), Costa Rica (3-1), Panama (7-0), Etats-Unis (0-2)

Sélectionneur : Heiner-Møller (5)
Bilan joueuses/buteuses
G : Labbé (4), Sheridan (1)
D : Chapman (4), Zadorsky (5), Buchanan (3), Grosso (3), Regan (1), Agnew (2)
M : Quinn (5/2), Matheson (5/1), Lawrence (5), Schmidt (5), Fleming (4/1)
A : Rose (2/1), Huitema (3/4), Sinclair (5/4), Carle (1), Prince (4/3), Beckie (4/2), Leon (4/6)

Les joueuses pour la Coupe du Monde

La liste des 23
Les joueuses évoluent principalement aux États-Unis, en NWSL ou en université, et en Europe, dans différents championnats : France (4, Huitema incluse), Suède (3), Angleterre (2). Comme souvent, l'équipe est un mélange de joueuses (très) expérimentées et de jeunes joueuses prêtes à s'installer durablement.

Les absentes
Diana Matheson et Erin McLeod, plus de 300 sélections à elles deux, vont manquer la Coupe du monde sur blessure. Deux joueuses importantes et qui font (faisaient) partie intégrale de la sélection qu'elles côtoient toutes les deux depuis plus de quinze ans. Alors que l'équipe comprend un certain nombre de jeunes joueuses, leur expérience sur, et en dehors du terrain va se faire sentir.

Equipe-type
La composition la plus probable, en 4-3-3 : Stéphanie Labbé dans les buts, Kadeisha Buchanan et Shelina Zadorsky en défense centrale, avec Ashley Lawrence (qui peut être titulaire sur les deux côtés, à droite comme à gauche) et Allysha Chapman sur les côtés. Au milieu, un trio Desiree Scott, Jessie Fleming, Sophie Schmidt tient la route, avec un trio en attaque composé de Christine Sinclair, Janine Beckie et Nichelle Prince.

Cliquez dessus pour agrandir
Cliquez dessus pour agrandir
Commentaires sur l’équipe
§ Points forts : défense, organisation
§ Points faibles : manque de profondeur de banc, manque d'idées parfois
§ Joueuses clés : Kadeisha Buchanan, Ashley Lawrence, le trio du milieu de terrain, Christine Sinclair
§ Infos à savoir sur le système de jeu : l'équipe propose un mélange de puissance et de vitesse à certains postes, et peut attaquer aussi bien dans l'axe que par les côtés.

La joueuse à suivre
Christine Sinclair peut devenir la meilleure buteuse de l'histoire en sélection lors de la Coupe du monde, mais aussi toutes sélections confondues. Véritable légende, l'attaquante qui fêtera ses 36 ans pendant la compétition continue à être un vrai exemple pour ses coéquipières.

Le sélectionneur
Le Danois Kenneth Heiner-Møller, ancien attaquant, a commencé sa carrière de coach du côté de Brøndby, avant de prendre en main la sélection danoise entre 2006 et 2013, arrêtant après avoir atteint la demi-finale de l'Euro 2013. Adjoint de John Herdman, sélectionneur du Canada, depuis 2015, il lui a succédé quand celui-ci a pris la tête de la sélection masculine, début 2018. Pour sa première compétition avec la sélection, Heiner-Møller et le Canada se sont qualifiés pour la Coupe du monde.

La préparation

24 mai 2019 : Espagne 0-0 (N)
18 mai 2019 : Mexique 3-0 (G)
8 avril 2019 : Nigeria 2-1 (G)
5 avril 2019 : Angleterre 1-0 (G)
6 mars 2019 : Suède 0-0 tab 6-5 (N)
1er mars 2019 : Ecosse 1-0 (G)
27 février 2019 : Islande 0-0 (N)
22 janvier 2019 : Norvège 1-0 (G)
17 janvier 2019 : Suisse 0-0 (N) Non FIFA

Faits et chiffres

Seulement absent de l’édition inaugurale, le Canada s’est qualifié pour sa septième Coupe du Monde Féminine de la FIFA consécutive. Son meilleur résultat est une quatrième place obtenue en 2003.
Christine Sinclair fait partie des neuf joueuses ayant marqué lors de quatre phases finales de Coupe du Monde.

L'avis de FOOTOFEMININ

La qualification pour les huitièmes de finale est le premier objectif. Le Canada pourra monter en puissance, en affrontant d'abord le Cameroun, puis la Nouvelle-Zélande, et enfin les Pays-Bas, son concurrent pour la première place du groupe. La défense canadienne peut se montrer très solide, ce qui peut ensuite faire la différence lors des matches à élimination directe. Mais il faudra que l'attaque se mettre au niveau pour rejoindre les quarts de finale, et pourquoi pas le dernier carré, 16 ans après sa 4e place.


Lundi 10 Juin 2019
Charlotte Vincelot/Sébastien Duret

Dans la même rubrique :