Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - Groupe E : les PAYS-BAS attendus, le CANADA en embuscade

Les Pays-Bas font logiquement figure de favoris dans le groupe, devant le Canada qui a montré que sa défense était solide. L'affiche entre les deux équipes devrait déterminer la première place du groupe, avantage Oranje. Attention cependant à la Nouvelle-Zélande, qui débute une nouvelle aventure et peut se montrer difficile à jouer. En revanche, cela devrait être plus difficile pour le Cameroun, qui ne devrait pas réitérer son parcours de 2015.



Calendrier

Journée 1
10 juin à 21h : Canada-Cameroun (Montpellier)
historique : aucune confrontation.

11 juin à 15h : Nouvelle-Zélande-Pays-Bas (Le Havre)
historique : match nul à Chypre en 2012 (2-2), victoire pour les Pays-Bas plus récemment, lors de la dernière Coupe du monde (1-0) et en match amical en 2016 (2-0).

Journée 2
15 juin à 15h : Pays-Bas-Cameroun (Valenciennes)
historique : aucune confrontation.

15 juin à 21h : Canada-Nouvelle-Zélande (Grenoble)

historique : un match nul 0-0 lors de la dernière Coupe du monde, des victoires en match amical pour le Canada avant cela, et dès 1993.

Journée 3

20 juin à 18h : Pays-Bas-Canada (Reims)
historique : une victoire canadienne 2-1 en match amical en 2016, un match nul 1-1 lors de la Coupe du monde 2015, des courtes victoires canadiennes à Chypre en 2012 et 2013 (1-0).

20 juin à 18h : Cameroun-Nouvelle-Zélande (Montpellier)

historique : une victoire 3-1 de la Nouvelle-Zélande lors des JO de 2012.

Préparation

Cameroun : l'équipe n'avait pas joué de match officiel depuis la Coupe d'Afrique des Nations jusqu'à sa large défaite en Espagne le 17 mai (0-4). Elle a terminé sa préparation face à plusieurs clubs jusqu'au 31 mai, largement battus (Levante, Murcia, Alhama). L'incertitude plane toujours autour de Gaëlle Enganamouit, est-elle suffisament remise de sa blessure ?

Canada : l'équipe n'a plus perdu depuis sa défaite en finale du tournoi de qualification contre les États-Unis, et seules l'Islande, la Suède et l'Espagne ont su l'accrocher lors de matches nuls et vierges. En huit matches disputés en 2019, la sélection n'a encaissé qu'un seul but, la défense est prête.

Nouvelle-Zélande :
avant d'arriver en France, la sélection est passée par l'Amérique du Nord en mai (défaite face aux États-Unis, victoire contre le Mexique), puis la Grande-Bretagne début juin (victoire face à l'Angleterre, défaite contre le Pays de Galles). L'équipe présente un bilan de quatre victoires et quatre défaites en 2019, et un manque de constance. En dehors des retours de blessure de Hannah Wilkinson et Betsy Hassett, l'équipe est prête.

Pays-Bas : des qualifications en demi-teinte, mais des barrages bien négociés. Des matches amicaux pas vraiment convaincants, mais une dernière rencontre de préparation avec une victoire autoritaire face à l'Australie. Les Pays-Bas n'ont pas toujours évolué à leur meilleur niveau depuis leur titre européen, mais l'équipe répond présent quand il le faut, et l'heure est arrivée. L'incertitude plane toujours quant à la participation de Kika van Es, blessée à la main contre l'Australie, alors que Dominique Bloodworth travaille à part pour pour le moment.


Lundi 10 Juin 2019
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :