Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - Groupe F : La SUEDE ne rate pas son entrée en lice

Face au novice chilien, la Suède a dû se montrer patiente avant de trouver l'ouverture, s'imposant finalement 2-0, deux buts inscrits dans les dix dernières minutes de la rencontre par l'intermédiaire de Kosovare Asllani et Madelen Janogy.



Entrée remarquée de Janogy (photo FIFA.com)
Entrée remarquée de Janogy (photo FIFA.com)
La première période était à sens unique, les vagues suédoises se succédant dans la surface chilienne tout au long du premier acte. Mais en vain, car le Chili défendait bien et en rangs serrés, se remettant à sa gardienne Christiane Endler en dernier rideau. La gardienne star de son équipe se mettait d'ailleurs particulièrement en évidence sur une tête de Linda Sembrant déviée par Nilla Fischer sur corner, repoussant le ballon sur sa ligne d'un arrêt réflexe (26'). Elle devait se montrer vigilante sur plusieurs frappes et têtes suédoises (31', 35', 37'), quand les Suédoises ne manquaient pas tout simplement le cadre (18', 44', 45'), ou étaient stoppées par une intervention de la défense de la Roja, comme cette intervention de Javiera Soto dès la troisième minute. Solides derrière, les Chiliennes tentaient quelques incursions dans le camp suédois, et Karen Araya tentait à deux reprises une frappe lointaine pour tromper Hedvig Lindhal (15', 45+2').

La Suède en échec

La pluie a interrompu le match durant près de 45 minutes à Rennes (photo FIFA.com)
La pluie a interrompu le match durant près de 45 minutes à Rennes (photo FIFA.com)
Kosovare Asllani, Stina Blackstenius et Sofia Jakobsson auront été très présentes offensivement en première période, mais si les Suédoises faisaient l'effort d'écarter le jeu par moments (mais sans avoir d'ailières à proprement parler), elles ne parvenaient pas à mettre réellement en danger la défense chilienne, bien en place dans l'axe du terrain notamment, sous la direction d'Endler. A la pause, le Chili tenait le statu quo avec un double, voire triple rideau défensif, et la Suède, qui manquait de justesse technique dans la zone de vérité et ne faisait pas valoir son avantage de taille sur les coups de pieds arrêtés, cherchait en vain l'ouverture du score, la clé dans ce genre de match.

Asllani délivre la Suède

Asllani a marqué son 33e but en 128 sélections (photo FIFA.com)
Asllani a marqué son 33e but en 128 sélections (photo FIFA.com)
La seconde période se déroulait comme la première, avec une grosse domination suédoise. Si Francisca Lara tentait elle aussi une frappe lointaine hors cadre (53'), ce sont bien les Suédoises qui se montraient les plus dangereuses : Rolfö, contrée par Guerrero (50'), Seger, d'une tête loin du cadre (61'), Magda Eriksson, d'une frappe qui passait de peu au-dessus des buts d'Endler (71') comptaient parmi les nombreuses situations d'attaques suédoises. Mais après cette dernière action, la pluie qui tombait drue depuis de nombreuses minutes, contraignait l'arbitre de la partie à interrompre le match durant près de 45 minutes. L'interruption allait-elle être favorable au Chili, dont les efforts défensifs étaient coûteux en énergie, ou à la Suède, pour discuter de la marche à suivre pour enfin prendre le dessus sur la défense adverse ?

La réponse allait être donnée une dizaine de minutes plus tard, alors qu'une frappe de Jakobsson aux 16 mètres demandait l'intervention d'Endler (75'). Juste après l'entrée en jeu de Madelen Janogy, qui trouvait Anna Anvegard dans la surface, et Asllani, opportuniste, parvenait à être la première sur le ballon et tromper Endler, impuissante (83'). Jakobsson, en profondeur, manquait le but du break, gênée par la sortie d'Endler, et son lob passait au-dessus des cages chiliennes (86'). Le Chili ne baissait pas les bras, et sur une action collective, Lara, parvenait à se retourner et tirer à l'entrée de la surface suédoise, mais sa frappe ne trouvait pas le cadre (90+1'). La rencontre se terminait avec un but en solo de Janogy, dont l'entrée en jeu aura changé le cours de la rencontre. Elle éliminait plusieurs défenseures avant de trouver la lucarne gauche d'Endler (90+4'). Une fin de match cruelle pour le Chili, qui aura toutefois montré un beau visage solidaire pour son tout premier match dans la compétition. La Suède pouvait elle être soulagée, après avoir longtemps buté sur la défense chilienne, de terminer la rencontre avec une victoire qui lui permet de bien entrer dans la compétition.

La joueuse du match : Christiane Endler

La gardienne, très vocale dans la direction de sa défense, a longtemps régné dans sa surface, qu'il s'agisse d'arrêts (notamment à la 26e minute) ou d'interventions au sol ou dans les airs pour donner de l'air à son équipe. Malheureusement pour elle, elle devait s'incliner à deux reprises en fin de match...

Le fait du match

L'entrée en jeu à la 81e minute de jeu de Madelen Janogy a été déterminante. Deux minutes après son entrée en jeu, la Suède ouvrait le score lors d'une action sur laquelle elle était impliquée (83'), puis elle parachevait le succès suédois à la fin des arrêts de jeu, sur une action individuelle (90+4'). Mieux qu'un joker de luxe.

Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Groupe F - Première journée
Mardi 11 juin 2019 - 18h00
CHILI - SUEDE : 0-2 (0-0)
Rennes (Roazhon Park)
Temps ensoleillé puis forte averse en seconde période (15°C) - Terrain excellent
Spectateurs : 15 875
Arbitres : Lucila Venegas (Mexique) assistée de Mayte Chavez (Mexique) et Enedina Caudillo (Mexique). Arbitres réservistes : Marie-Soleil Beaudoin (Canada), Princess Brown (Jamaïque). Arbitres VAR : Christopher Beath (Australie) assisté de Kylie Cockburn (Ecosse) et Mohammed Abdulla Mohammed (Emirats Arabes Unis)

0-1 Kosovare ASLLANI 83' (Fischer allonge le jeu vers Janogy qui trouve Anvegård dans la surface, qui bénéficie d'un contre favorable et le ballon revient à 8 m sur Asllani qui reprend du gauche pour trouver la lucarne droite d'Endler)
0-2 Madelen JANOGY 90+4' (Récupération du ballon d'Asllani suite à un bon pressing à 35 m sur Araya, Janogy accélère vers la surface, effectue un crochet pour éliminer deux joueuses et revenir vers l'axe à 12 m. Sa frappe du gauche va se loger dans la lucarne gauche d'Endler)

Avertissements : Carla Guerrero 78', Yessenia Lopez 90+6' pour le Chili ; Magdalena Eriksson 67' pour la Suède

Chili : 1-Christiane Endler (cap.) ; 15-Su Helen Galaz, 3-Carla Guerrero, 18-Camila Saez, 17-Javiera Toro ; 8-Karen Araya, 10-Yanara Aedo (2-Rocio Soto 84'), 4-Francisca Lara ; 20-Daniela Zamora, 9-Maria Urrutia (11-Yessenia Lopez 59'), 21-Rosario Balmaceda. Entr.: José Letelier
Non utilisées : 12-Natalia Campos, 23-Ryan Torrero, 5-Valentina Diaz, 6-Claudia Soto, 7-Maria José Rojas, 13-Javiera Grez, 14-Daniela Pardo, 16-Fernanda Pinilla, 19-Yessenia Huenteo, 22-Elisa Duran

Suède : 1-Hedvig Lindahl ; 4-Hanna Glas, 5-Nilla Fischer, 3-Linda Sembrant, 6-Magdalena Eriksson ; 23-Elin Rubensson (7-Madelen Janogy 81'), 9-Kosovare Asllani, 17-Caroline Seger (cap.) ; 10-Sofia Jakobsson, 11-Stina Blackstenius (19-Anna Anvegård 65'), 18-Fridolina Rolfö (8-Lina Hurtig 65'). Entr.: Peter Gerhardsson
Non utilisées : 12-Jennifer Falk, 21-Zecira Musovic, 2-Jonna Andersson, 13-Amanda Ilestedt, 14-Julia Roddar, 15-Nathalie Björn, 16-Julia Zigiotti, 20-Mimmi Larsson, 22-Olivia Schough


Mercredi 12 Juin 2019
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :