Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - Groupe F : Présentation de la THAÏLANDE (23/24)

Placée dans un groupe très relevé, la Thaïlande qui a terminé dans le dernier carré en qualifications asiatiques, tentera de faire mieux qu'en 2015 pour espérer les huitièmes.



LA FICHE GENERALE

Coupe du Monde - Groupe F : Présentation de la THAÏLANDE (23/24)
Classement FIFA actuel : 34e
Meilleur classement FIFA : 28e (juin 2018)

Premier match de la sélection : 25 août 1975 contre l'Australie (3-2)
Plus large victoire : 14-1 contre le Laos (22 septembre 2012)
Plus large défaite : 0-9 contre les Etats-Unis (15 septembre 2016)

Programme de la sélection en Coupe du Monde
11 juin 2019 : Etats-Unis (Reims)
16 juin 2019 : Suède (Nice)
20 juin 2019 : Chili (Rennes)

La sélection en Coupe du Monde

Participation en Coupe du Monde : 1
Participation aux éliminatoires : 6
Meilleur parcours en Coupe du Monde : phase de groupe (3e)
Bilan général en Coupe du Monde : trois matches, une victoire, une défaite, 3 buts pour, 10 buts contre
Plus large victoire : 3-2 contre la Côte d'Ivoire (2015)
Plus large défaite : 0-4 contre la Norvège et l'Allemagne (2015)
Joueuse la plus utilisée en Coupe du Monde : 11 joueuses, 3 matchs
Meilleure buteuse en Coupe du Monde : Orathai Srimanee, 2 buts (2015)

Qualifications

Dans le même groupe que la Chine lors de la première phase de la Coupe d'Asie des Nations, la Thaïlande a chuté d'entrée face à son principal adversaire mais a ensuite remporté ses deux matches face à la Jordanie et aux Philippines, obtenant ainsi sa qualification à la fois pour les demi-finales de la compétition et la Coupe du monde. En demi-finale, elle n'est pas passée loin de l'exploit face à l'Australie, qui égalisait dans le temps additionnel avant de filer en finale suite à la séance de tirs au but. La Thaïlande s'inclinait ensuite une nouvelle fois face à la Chine lors du match pour la troisième place, terminant la compétition au quatrième rang.

Date de qualification : 12 avril 2018

Bilan des qualifications
7 matchs, 4 victoires, 1 nul, 2 défaites, 19 buts pour, 11 buts contre
Chine (0-4, 1-3), Jordanie (6-1), Philippines (3-1), Australie (2-2 tab 1-3)

Sélectionneur : Srathongvian (7)
Bilan joueuses/buteuses
G : Boosing (5), Muthtanawech (1)
D : Chinwong (5), Srangthaisong (5), Phetwiset (4), Sritala (3), Saengkoon (2), Phancha (2), Saengchan (2)
M : Sungngoen (5/4), Intamee (5/2), Khueanpet (5), Thongsombut (4/2), Punyosuk (2), Boothduang (1)
A : Dangda (5/1), Nildhamrong (3/2), Sornsai (3/1), Srimanee (2), Rukpinij (2), Pengngam (2)

Les joueuses pour la Coupe du Monde

La liste des 23
A l'exception de deux joueuses qui évoluent en universités américaines (toutes les deux nées et vivant aux États-Unis), les joueuses évoluent dans le championnat national, dans trois clubs principalement, Bundit Asia (10), Chonburi FC (5), Bangkok (4). Avec neuf joueuses nées en 1989 ou avant, il s'agira d'une des plus vieilles sélections du tournoi.

Les absentes
Aucune joueuse n'est à relever.

Equipe-type
Si l'équipe peut évoluer dans des compositions plus offensives face à des équipes de « seconde zone », elle devrait plutôt évoluer en 4-4-2 ou 4-1-4-1 pendant la Coupe du monde. Dans les buts, Sukanya Chor Charoeniyng semble avoir une longueur d'avance sur Waraporn Boonsing. Le quatuor en défense devrait être composé de Sunisa Srangthaisong ou Sudarat Chuchuen à gauche, les deux joueuses pouvant également évoluer plus haut sur le terrain, Pitsamai Sornsai et Duangapa Sritala ou Natthakarn Chinwong au centre, et Warunee Phetwiset à droite. En 4-1-4-1, on retrouvera principalement Wilaiporn Boothduang devant la défense, avec Rattikan Thongsombut, Pikul Khueanpet ou Orathai Srimanee, Silwanan Intamee et Kanjana Sungngoen au milieu, la Californienne Suchawadee Nildhamrong seule en pointe, avec Taneekam Dangda comme alternative.

Cliquez dessus pour agrandir
Cliquez dessus pour agrandir
Commentaires sur l’équipe
§ Points forts : défense qui peut tenir
§ Points faibles : niveau général, manque d'expérience
§ Joueuses clés : Christiane Endler, José Maria Rojas, Francisca Lara
§ Infos à savoir sur le système de jeu : l'équipe peut produire un jeu intéressant, en utilisant notamment les couloirs. La défense peut lui permettre de tenir des adversaires sérieux en échec comme exploser en vol, de la constance à ce niveau lui permettrait d'avancer.

La joueuse à suivre
Suchawadee Nildhamrong dit Miranda Nild, est une attaque évoluant à l'Université de Berkeley. Avec un profil peu commun pour la sélection, 1,74m, elle compte déjà 12 buts en 19 sélections et pourra faire valoir son expérience hors du pays.

Le sélectionneur
Ancienne internationale thaïlandaise, Nuengrutai Srathongvian a débuté en tant qu'adjointe de la sélection, avant de la prendre en main pour les qualifications de la Coupe du monde en 2014, qui avaient permis à la Thaïlande d'obtenir la première qualification de son histoire pour la Coupe du monde (une victoire en trois matches), et avait quitté ses fonctions avec le tournoi qualificatif pour les Jeux olympiques, avant de revenir fin 2017 pour préparer les qualifications pour la Coupe du monde 2019, objectif réussi. Elle a également été la sélectionneuse de plusieurs sélections de jeunes thaïlandaises.

La préparation

1er juin 2019 : Belgique 1-6 (P)
25 mai 2019 : France 0-3 (P)
6 mars 2019 : Nigeria 0-3 (P)
4 mars 2019 : Italie 1-4 (P)
1er mars 2019 : Mexique 1-2 (P)
27 février 2019 : Hongrie 4-0 (G)

Faits et chiffres

La Thaïlande est en à sa deuxième participation sur la scène mondiale, après le rendez-vous canadien de 2015. Lors de cette dernière édition, elle était la septième (et dernière à ce jour) représentante de l’AFC à faire ses débuts en Coupe du Monde Féminine de la FIFA.
En 2015, les Thaïlandaises avaient hérité d’un groupe relevé comprenant l’Allemagne et la Norvège, déjà titrées à l’échelon mondial. Éliminées d’entrée, elles avaient toutefois sauvé l’honneur en battant la Côte d’Ivoire 3-2 et avait terminé 5e troisième sur 6, tout proche des huitièmes.

L'avis de FOOTOFEMININ

Avec les États-Unis, la Suède et le Chili (dans l'ordre des matches), difficile d'imaginer la Thaïlande viser autre chose que la troisième place du groupe. Son objectif sera de remporter son dernier match face au Chili, et de tenir en échec le plus longtemps possible ses deux premiers adversaires.


Mardi 11 Juin 2019
Charlotte Vincelot/Sébastien Duret

Dans la même rubrique :