Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - Les ETATS-UNIS défendront leur titre dimanche

En ayant menées deux fois au score, après avoir concédé l'égalisation par White, les Américaines sans Rapinoe ont tenu bon grâce au penalty de Houghton arrêté par Naeher. Elles seront de nouveau présentes dimanche à Lyon.



Morgan, peu en vue, a été l'auteure du but décisif (photo Eric Baledent/FOF)
Morgan, peu en vue, a été l'auteure du but décisif (photo Eric Baledent/FOF)
Pour cette demi-finale anglophone entre deux favoris au titre suprême, les sélectionneurs avaient décidé de concocter quelques surprises dans le onze de départ. Phil Neville laissait tomber son habituel 4-2-3-1 pour un 4-4-2. Dans le but, Telford prenait la place de Bardsley tandis que Daly et Mead prenaient les places de Kirby et Mead. Son homologue Jill Ellis replaçait Horan au coeur du jeu américain à la place de Mewis et l'autre surprise était la présence de Press dans le onze et Rapinoe laissée sur le banc. Blessée aux ischio-jambiers, c'est aussi un choix tactique qu'évoquait la sélectionneuse pour ne pas en dire plus mais qui s'est avéré payant.

Un premier quart d'heure toujours concluant

L'envolée de Telford n'a pas suffi (photo Eric Baledent/FOF)
L'envolée de Telford n'a pas suffi (photo Eric Baledent/FOF)
Fidèle à son habitude, l'équipe américaine imposait son rythme dès les premières minutes faisant passer de longues et difficiles minutes à l'arrière-garde anglaise. Lavelle était l'illustration de cette domination s'offrant un petit pont sur Bright dans la surface avant d'enchaîner par une frappe en angle fermé repoussée par Telford. Le ballon se retrouvait alors sur Press qui ne pouvait reprendre correctement (4e). Une défense anglaise aux abois, des supporters US qui appuyaient et sur un nouveau centre de Lavelle, le ballon était péniblement renvoyé (7e). Les Américaines allaient poursuivre leur série de buts dans le premier quart d'heure. Il fallait tout juste dix minutes pour y parvenir. C'est Press qui se chargeait de mettre à profit sa titularisation en reprenant de la tête un centre au second poteau de O'Hara (0-1, 10').

L'efficacité de White

White a réussi à ajuster la mire en première mais pas en seconde (photo Eric Baledent)
White a réussi à ajuster la mire en première mais pas en seconde (photo Eric Baledent)
L'Angleterre avait aussi sa spécificité et White ne manquait pas de rappeler son efficacité devant le but en parvenant à égaliser neuf minutes après l'ouverture du score sur le premier tir anglais. Son 16e tir du tournoi, le 10e cadré se concluait par son 6e but. Le sens du but en déviant parfaitement le centre de Mead et aussi la réussite en venant le placer dans la lucarne avec l'aide du poteau (1-1, 19'). Ce but remettait l'équipe anglaise à flot, celle-ci enchaînant plusieurs offensives et rééquilibrant alors les débats. C'est Walsh à deux reprises de manière quasi similaire qui amenait quelques frayeurs à Naeher et son arrière-garde. Une première fois sur son ballon en profondeur dans l'axe dévié par Sauerbrunn aurait pu surprendre (28e). La seconde fois, Naeher le sortait en corner du bout des gants (33e).

Morgan fête son anniversaire par un but

La joie de Morgan (photo Frédérique Grando/FOF)
La joie de Morgan (photo Frédérique Grando/FOF)
Cependant lorsque les Américaines reprenaient leurs esprits offensifs, la défense anglaise n'arrivait pas à contenir Lavelle (16e, 23e, 25e). Cadrées ou non, chacune de ses initiatives étaient sources de danger. Le deuxième but américain n'allait cependant pas arriver par son intermédiaire. Au départ, une relance de Dahlkemper pour Press sur la gauche qui jouait court sur Horan. La milieu américain venait d'une passe du cou du pied déposer le ballon sur la tête de Morgan (1-2, 31'). Morgan recollait avec White en tête du classement des buteuses.

Le VAR, un but refusé, un penalty sifflé mais manqué

Au retour des vestiaires, un coup franc de Mead depuis la droite pour Bright au second poteau était remis dans l'axe. Difficilement White s'essayait dos au but à un retourné au sol (50e). Puis avant l'heure de jeu, Phil Neville remettait son équipe dans un dispositif plus classique en 4-3-3 avec l'entrée de Kirby. Parris se repositionnait à droite devant Bronze. Le duo retrouvé n'allait cependant pas en tirer profit. De l'autre côté, on était même proche de voir Press faire le break en profitant d'une relance manquée de Telford. Press tentait une frappe enroulée du gauche de 20 m juste à coté (60e).

Les Anglaises allaient avoir pourtant l'occasion de jouer la prolongation. White croyait bien à l'égalisation. Mais le bel enchaînement dans l'axe Walsh, Scott et White qui se retrouvait seule pour ajuster du gauche Naeher était finalement annulé par le VAR (68e). Un outil qui était bénéfique dix minutes plus tard aux Anglaises. Alors que le centre de Stokes n'était pas repris par White, cette dernière ratait le ballon pour avoir vu son pied de frappe contré par Sauerbrunn. L'appel du VAR deux minutes après obligeait l'arbitre brésilienne a visionné les images pour finalement accorder le penalty. La capitaine Houghton se chargeait de le frapper mais sa tentative manquait de puissance et Naeher choisissait le bon côté (81e).

L'occasion était trop belle et les Américaines sont bien présentes dimanche pour défendre leur titre. Une troisième qualification sur le score de 2-1 face à un adversaire européen. Après l'Espagne, puis la France, l'Angleterre n'a pas réussi à mettre un terme à l'hégémonie américaine qui s'assure de nouveau un podium dans le tournoi.



Le fait du match

Le penalty obtenu après l'appel au VAR et raté par Houghton qui aurait permis à l'Angleterre de revenir à 2-2 et d'entrevoir la prolongation. La frappe manquée par la capitaine anglaise a été bloquée par Naeher partie du bon côté

Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Première demi-finale
Mardi 2 juillet 2019 - 21h00
ANGLETERRE - ETATS-UNIS : 1-2 (1-2)
Décines-Charpieu (Stade de Lyon "Groupama Stadium")
Temps chaud (27°C) - Terrain excellent
Spectateurs : 53 512
Arbitres : Edina Alves Batista (Brésil) assistée de Neuza Back (Brésil) et Tatiane Sacilotti (Brésil). Arbitres réservistes : Melissa Borjas (Honduras), Shirley Perello (Honduras). Arbitres VAR : Carlos Del Cerro Grande (Espagne) assisté de Tiago Martins (Portugal) et Manuela Nicolosi (France)

Buts :
0-1 Christen PRESS 10' (Lavelle décale sur la droite pour O'Hara qui délivre un centre pour la reprise de la tête à l'angle des 5,5 m au second poteau de Press devant Bronze en retard sur son marquage)
1-1 Ellen WHITE 19' (Centre depuis la gauche de Mead pour White qui ouvre son pied droit pour dévier à 6 m vers la lucarne opposée avec l'aide du poteau)
1-2 Alex MORGAN 31' (Press sur la gauche joue sur Horan juste à l'extérieur de la surface côté gauche qui vient déposer du coup du pied droit le ballon pour la reprise de la tête de Morgan qui vient couper au premier poteau devant Mead. Telford est trop juste)

Avertissements : Millie Bright 40' et 86', Nikita Parris 90+5' pour l'Angleterre : Lindsey Horan 47', Becky Sauerbrunn 83' pour les Etats-Unis
Expulsion : Millie Bright 86' pour l'Angleterre

NB. Penalty pour une faute peu évidente de Sauerbrunn sur le pied droit de White qui armait sa frappe. Houghton le frappe du droit avec peu de puissance et Naeher le bloque (84e)

Angleterre : 13-Carly Telford ; 2-Lucia Bronze, 5-Stephanie Houghton (cap.), 6-Millie Bright, 12-Demi Stokes ; 17-Rachel Daly (19-Georgia Stanway 89'), 8-Jill Scott, 4-Keira Walsh (16-Jade Moore 71'), 22-Beth Mead (10-Francesca Kirby 58') ; 18-Ellen White, 7-Nikita Parris. Entr.: Philip Neville
Non utilisées : 1-Karen Bardsley, 21-Mary Earps, 3-Alex Greenwood, 9-Jodie Taylor, 11-Toni Duggan, 14-Leah Williamson, 15-Abbie McManus, 20-Karen Carney, 23-Lucy Staniforth

Etats-Unis : 1-Alyssa Naeher ; 5-Kelley O'Hara (11-Ali Krieger 87'), 7-Abby Dahlkemper, 4-Becky Sauerbrunn, 19-Crystal Dunn ; 9-Lindsey Horan, 8-Julie Ertz, 16-Rose Lavelle (3-Samantha Mewis 65') ; 17-Tobin Heath (10-Carli Lloyd 80'), 13-Alex Morgan (cap.), 23-Christen Press. Entr.: Jill Ellis
Non utilisées : 18-Ashlyn Harris, 21-Adrianna Franch, 2-Mallory Pugh, 6-Morgan Brian, 12-Tierna Davidson, 14-Emily Sonnett, 15-Megan Rapinoe, 20-Allie Long, 22-Jessica McDonald

Mardi 2 Juillet 2019
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :