Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - Les PAYS-BAS au rendez-vous des demi-finales

Face à l'Italie, les Pays-Bas ont assumé leur statut de favori et gagné 2-0 grâce à Vivianne Miedema et Stefanie van der Gragt buteuses en seconde période. Avec l'élimination de la France hier, les Néerlandaises font coup double et s'assurent une qualification pour les Jeux olympiques 2020.



van der Gragt fait le break dix minutes après Miedema (photo FIFA.com)
van der Gragt fait le break dix minutes après Miedema (photo FIFA.com)
Entre deux équipes qui ont très peu fait tourner depuis le début de la compétition, le match débutait sur un rythme plutôt soutenu malgré la chaleur. Les deux latérales italiennes Elisa Bartoli et Alia Guagni avaient changé de côté pour profiter de la vitesse de Guagni face à Shanice van de Sanden. Les Pays-Bas se montraient les plus offensives à l'entame de la rencontre, avec Lieke Martens (2') ou Shanice van de Sanden (3'), Desiree van Lunteren (6', 10', 16') mais le danger restait faible sur les buts des Azzurre, qui répondaient avec Guagni, à la récupération du ballon et dont le tir ne trouvait le cadre (7'), et Barbara Bonansea, qui déviait de la tête pour Valentina Bergamaschi, dont la tentative de lob était manquée et le ballon était récupéré par Sari van Veenendaal (13').

Des occasions rares sous la chaleur

Le danger se précisait quelque peu à l'approche de la demi-heure de jeu, et il fallait une bonne intervention d'Elena Linari pour intercepter le ballon sur un une-deux entre Danielle van de Donk et Vivianne Miedema (27'), et van Veenendaal gagnait son duel aérien avec Valentina Giacinti (28'), l'attaquante italienne croisant trop sa frappe sur un service de Bergamaschi (36'). La fin du premier acte était en faveur des Pays-Bas, qui poussaient pour marquer avant la pause, mais la frappe de Martens n'était pas assez puissante (37'), comme le coup franc à terre de Spitse (42'). Jackie Groenen faisait le mauvais choix sur contre-attaque, et oubliait van de Sanden seule dans le couloir droit (45+1'). De l'autre côté, en contre-attaque également, Merel van Dongen devait réaliser un bon tacle défensif devant Giacinti dans la surface, et permettait à van Veenendaal de récupérer le ballon 45+4'). Malgré l'absence de but et la chaleur, les deux équipes offraient un match agréable.

Les Pays-Bas, efficaces sur coups francs

Alors que la première période avait été somme toute plutôt équilibrée, le second acte était à sens unique pour les championnes d'Europe face à une Italie qui s'effondrait. De façon assez floue tout d'abord, avec des frappes de Martens (50', 55') et van de Sanden (54') qui manquaient de puissance, une autre de Groenen contrée (51'), et un centre de van Lunteren un peu trop fort pour Miedema (52'), puis de façon plus précise. Van de Donk trouvait la barre d'une frappe aux 18 mètres (58'), le coup franc puissant de Spitse de 30 mètres (63'), et enfin, la délivrance, sur un coup franc tiré par la capitaine néerlandaise, qui trouvait la tête de Miedema. Laura Giuliani ne pouvait que toucher le ballon, mais ne pouvait empêcher l'ouverture du score, logique au vu de la domination grandissante des Néerlandaises (70').

Les Italiennes impuissantes

Les Italiennes ne semblaient pas vraiment en mesure de pouvoir répondre à l'ouverture du score malgré une situation qui n'avait rien de rédhibitoire. Les Pays-Bas obtenaient un nouveau coup franc le long de la ligne de touche couloir droit, et après la pause fraîcheur, faisaient le break. Le coup franc était à nouveau tiré par Spitse, qui trouvait cette fois la tête de Stefanie van der Gragt qui ne laissait aucune chance à Giuliani (80'). C'est à ce moment-là que l'Italie retrouvait un petit regain d'énergie, mais Giacinti, lancée par Galli dans le dos de la défense, se heurtait à la bonne sortie de van Veenendaal (83') pour ce qui constituait sa seule opportunité de la seconde période. Le rythme baissait nettement en fin de match, les Pays-Bas étant en contrôle. Peut-être un petit peu trop, puisque Miedema, par deux fois, préférait décaler Martens dans la surface au lieu de tirer, dont la frappe enveloppée manquait le cadre (84'), puis qui voyait Manuela Giugliano venir lui prendre le ballon dans les pieds (86'). Les Néerlandaises seront bien au rendez-vous des demi-finales, et attendent désormais leur adversaire, qui sera l'Allemagne ou la Suède. C'est la fin d'un beau parcours pour les Italiennes qui ont lâché prise en seconde période, mais ont donné rendez-vous pour l'avenir.

La joueuse du match : Sherida Spitse

Les coups de pieds arrêtés sont un des points forts des Pays-Bas, et la capitaine est une double menace, au tir et à la passe. Cet après-midi, elle a signé deux passes décisives pour Miedema et van der Gragt pour offrir la qualification en demi-finale aux championnes d'Europe, en plus de son rôle de plaque tournante au milieu du terrain, parfaitement rempli.

Le fait du match

Le premier but inscrit par Vivianne Miedema, qui décante la rencontre et valide la domination de plus en plus importante des Pays-Bas au fil de la rencontre et surtout de la deuxième période. L'Italie n'a pas eu les moyens de réagir.

Coupe du Monde de la FIFA 2019 - Quart de finale
Samedi 29 juin 2019 - 15h00
ITALIE - PAYS-BAS : 0-2 (0-0)
Valenciennes (Stade du Hainaut)
Temps très chaud (32°C) - Terrain excellent
Spectateurs : 22 600
Arbitres : Claudia Umpiérrez (Uruguay) assistée de Luciana Mascarana (Uruguay) et Monica Amboya (Equateur). Arbitres réservistes : Qin Liang (Chine), Fang Yan (Chine). Arbitres VAR : Carlos Del Cerro Grande (Espagne) assisté de Mariana De Almeida (Argentine) et Clément Turpin (France)

Buts :
0-1 Vivianne MIEDEMA 70' (Coup franc le long de la ligne de touche côté gauche à 35 m frappé du droit par Spitse qui dépose le ballon sur la tête de Miedema à 6 m qui reprend d'une tête décroisée devant Cernoia, Giuliani ne peut qu'effleurer le ballon)
0-2 Stefanie VAN DER GRAGT 80' (Coup franc de Spitse côté droit à 25 m qui trouve la tête de van der Gragt qui s'élève plus haut que Guagni. La gardienne est encore trop juste pour repousser)

Avertissements : Elena Linari 41', Alia Guagni 66', Valentina Cernoia 73', Daniela Sabatino 79' pour l'Italie

Italie : 1-Laura Giuliani ; 7-Alia Guagni, 3-Sara Gama (cap.), 5-Elena Linari, 13-Elisa Bartoli (17-Lisa Boattin 46') ; 2-Valentina Bergamaschi (15-Annamaria Serturini 76'), 4-Aurora Galli, 23-Manuela Giugliano, 21-Valentina Cernoia ; 11-Barbara Bonansea (9-Daniela Sabatino 55'), 19-Valentina Giacinti. Entr.: Milena Bertolini
Non utilisées : 12-Chiara Marchitelli, 22-Rosalia Pipitone, 6-Martina Rosucci, 8-Alice Parisi, 10-Cristiana Girelli, 14-Stefania Tarenzi, 16-Laura Fusetti, 18-Ilaria Mauro, 20-Linda Tucceri
Pays-Bas : 1-Sari van Veenendaal ; 2-Desiree van Lunteren, 3-Stefanie van der Gragt (6-Anouk Dekker 87'), 20-Dominique Bloodworth, 4-Merel van Dongen ; 14-Jackie Groenen, 10-Danielle van de Donk, 8-Sherida Spitse ; 7-Shanice van de Sanden (21-Lineth Beerensteyn 56'), 9-Vivianne Miedema (19-Jill Roord 87'), 11-Lieke Martens. Entr.: Sarina Wiegman-Glotzbach
Non utilisées : 16-Lize Kop, 23-Loes Geurts, 5-Kika van Es, 12-Victoria Pelova, 13-Renate Jansen, 15-Inessa Kaagman, 17-Ellen Jansen, 18-Danique Kerkdijk, 22-Liza van der Most

Samedi 29 Juin 2019
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :