Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - Les enjeux de la troisième journée : huit places à prendre

Avant le début de la troisième journée ce lundi, il reste huit places à prendre en huitièmes de finale. C'est l'occasion de présenter les matches de la troisième journée, et de faire le point sur les équipes les plus susceptibles de rejoindre la phase finale du tournoi.



Groupe A : le Nigeria 20 ans après ?

Dans ce groupe, une seule équipe est assurée de participer aux huitièmes de finale, la France, à laquelle un match nul suffira pour valider la première place du groupe. Elle sera accompagnée d'une équipe au moins, et c'est la Norvège qui est la mieux placée, puisqu'elle affrontera la Corée du Sud, qui a perdu ses deux premiers matches et n'a pas réussi à trouver le fond des filets. Avec trois points au compteur et une différence de but positive à l'heure actuelle, tous les voyants sont au vert pour une qualification parmi les deux meilleures équipes du groupe.
Le Nigeria peut lui passer devant la Norvège, mais n'est pas maître de son destin, et devrait réaliser une très grosse performance pour prendre l'avantage à la différence de but, ce qui est assez peu probable. Une qualification en tant que parmi les quatre meilleurs troisièmes est cependant possible selon le résultat de son match face à la France.
Concernant la Corée du Sud, elle n'est pas officiellement éliminée, mais son début de tournoi ne laisse pas présager un retournement de situation lors de la dernière journée, pour la deuxième ou même la troisième place. Sa différence de but nettement négative n'est pas non plus un atout.

Les matches (lundi 17 à 21h)
Nigeria-France
Corée du Sud-Norvège

Groupe B : Espagne et Chine en choc frontal

Relativement peu de buts ont été inscrits dans ce groupe (trois 1-0 en quatre rencontres), ce qui permet plus de possibilités aux différentes équipes d'obtenir un billet pour les huitièmes de finale et y accompagner l'Allemagne, déjà assurée de la qualification et qui n'aura besoin que d'un match nul pour assurer sa première place.
Le match à surveiller de près est la confrontation entre l'Espagne et la Chine, qui se disputeront (logiquement) la deuxième place du groupe, et la troisième également, à moins d'une surprise sud-africaine. Une courte victoire de l'Espagne ou de la Chine ne serait pas rédhibitoire pour rejoindre les huitièmes de finale.
La tâche sera compliquée pour l'Afrique du Sud, qui fera face à l'Allemagne, et ne peut que terminer troisième dans le meilleur cas de figure. Il lui faudrait une victoire nette pour faire partie de la discussion pour la qualification, en espérant que l'Espagne et la Chine ne font pas match nul.

Les matches (lundi 17 à 18h)
Afrique du Sud-Allemagne
Chine-Espagne

Groupe C : le troisième, adversaire potentiel des Bleues en huitième

Dans ce groupe, une certitude, l'Italie est qualifiée pour les huitièmes de finale, et une quasi-certitude : la différence de but jamaïcaine l'élimine de la course à la qualification. En tout logique, le Brésil et l'Australie seront également qualifiés, et la dernière journée décidera du classement exact.
Le match à suivre sera entre l'Italie et le Brésil. Un nul suffira à l'Italie pour confirmer sa première place, une victoire brésilienne pourrait ne pas être suffisante pour y accéder. Une courte défaite du Brésil, qui jouera au moins sans Formiga, ne devrait pas l'empêcher de rejoindre les huitièmes de finale.
L'Australie, troisième actuellement, n'est pas maîtresse de son destin, mais une victoire nette face à la Jamaïque devrait lui assurer la seconde place au minimum. Pour cela, il faudra éviter d'encaisser deux buts comme ce fut le cas lors des deux premières journées.

Les matches (le 18 juin à 21h)
Jamaïque-Australie
Italie-Brésil

Groupe D : Argentine outsider

Et si l'Argentine créait la surprise (photo Eric Baledent/FOF)
Et si l'Argentine créait la surprise (photo Eric Baledent/FOF)
L'Angleterre et le Japon sont assurés de disputer les huitièmes de finale, et se rencontreront lors de la dernière journée pour décider lequel des deux terminera en tête du groupe. Avantage à l'Angleterre, qui n'a besoin que d'un match nul pour assurer sa première place, là où le Japon aura besoin d'une victoire.
Une défaite japonaise face à l'Angleterre conjuguée à une victoire de l'Argentine contre l'Ecosse peut permettre à cette dernière de terminer à la seconde place du groupe, le Japon se qualifiant alors parmi les meilleurs troisièmes, son pire cas de figure.
L'Ecosse ne peut qu'espérer terminer à la troisième place du groupe. Sa différence de but lui permet d'espérer, mais il faudra gagner contre l'Argentine, et le Japon comme l'Angleterre ont buté sur la défense albiceleste, à voir, donc. L'équipe n'a plus rien à perdre, et réussi des fins de matches convaincantes face aux Lionesses et aux Nadeshiko.

Les matches (le 19 juin à 21h)
Japon-Angleterre
Ecosse-Argentine

Groupe E : Nouvelle-Zélande ou Cameroun pour un espoir

Dans ce groupe, les quatre équipes joueront pour des enjeux différents. Assurés de jouer les huitièmes de finale, les Pays-Bas et le Canada se disputeront la première place du groupe, avantage Pays-Bas en cas de match nul.
L'autre rencontre, entre la Nouvelle-Zélande et le Cameroun, aura comme enjeu dans un premier temps la victoire, surtout pour les Football Ferns qui n'ont jamais remporté le moindre match en Coupe du monde, et la troisième place du groupe. Il faudra cependant une victoire nette de l'un ou l'autre pour que la qualification pour les huitièmes de finale devienne réalité. Un match nul éliminerait les deux équipes à l'exception d'une large victoire de l'Argentine sur l'Ecosse.

Les matches (le 20 à 18h)
Cameroun-Nouvelle-Zélande
Pays-Bas-Canada

Groupe F : Le Chili y croit encore

A l'instar du groupe E, le groupe F est scindé en deux, avec deux équipes d'ores et déjà qualifiées pour les huitièmes de finale qui se disputeront la première place du groupe en confrontation directe, la Suède et les États-Unis, et deux équipes qui ne peuvent pas espérer mieux que la troisième place du groupe.
Le Chili et la Thaïlande ne sont actuellement pas officiellement éliminées. Cependant, la différence de but de la Thaïlande ne lui permet tout simplement pas d'espérer quoi que ce soit, si ce n'est d'inscrire son premier point lors de cette édition qui l'aura vu entrer dans le livre des records. Le Chili peut lui toujours espérer, mais il est actuellement le moins bien classé des troisièmes de groupe, et n'a pas montré la force offensive lui permettant d'espérer une large victoire contre la Thaïlande. Un match nul éliminerait les deux équipes à moins d'une large défaite argentine.

Les matches (le 20 juin à 21h)
Suède-États-Unis
Thaïlande-Chili


La situation des meilleurs troisièmes

Au soir de la deuxième journée, ce sont les équipes placées dans les groupes de A à D qui occupent les quatre meilleures places de troisième de groupe. Mais cela pourrait changer lors de la dernière journée, puisque l'opposition ne sera pas la même pour toutes ses équipes.

L'Australie fera face à la Jamaïque, qui a nettement battu ses deux premières rencontres, une victoire serait donc logique. La netteté de celle-ci lui permettrait de quitter la discussion de meilleur troisième. Un match nul lui permettrait de se qualifier.

La Chine fera face à l'Espagne, et n'aura donc pas la tâche facile. Une courte défaite pourrait lui permettre de se qualifier, mais elle fait partie du groupe qui ouvre cette dernière journée et n'aura pas les résultats des autres groupes.

Le Nigeria fera face à la France et dispose déjà d'une différence de but négative, il lui faudra donc jouer le coup à fond d'autant plus que comme la Chine, l'équipe jouera avant la plupart des autres groupes.

L'Argentine fera elle face à l’Écosse, dernière du groupe actuellement mais qui a une meilleure différence de but que les troisièmes des groupes E et F, et peut donc légitimement espérer la qualification en cas de victoire. La tâche s'annonce compliquée, et une victoire (il fadura donc marquer) devrait être nécessaire pour rejoindre les huitièmes de finale.

Le Cameroun est actuellement troisième du groupe D, mais avec la même différence de but que le dernier, la Nouvelle-Zélande. Leur différence de but (-3) n'est pas rédhibitoire, et quatre groupes auront déjà disputé leur dernier match, et les deux équipes auront une idée assez nette de ce qu'il leur faudra faire pour obtenir la qualification. Premier objectif, la victoire.

Dans le groupe F, le Chili partira de loin avec une différence de but nettement négative, mais connaîtra les résultats de tous les autres groupes. Marquer et gagner (ce qui serait déjà historique) ne sera pas forcément suffisant.
Coupe du Monde - Les enjeux de la troisième journée : huit places à prendre

Elles sont proches de la porte !

Les Chiliennes pourraient voir leurs espoirs s'envoler avant de jouer (photo Eric Baledent/FOF)
Les Chiliennes pourraient voir leurs espoirs s'envoler avant de jouer (photo Eric Baledent/FOF)
Aucune équipe n'est mathématiquement éliminée au soir de la dernière journée. Mais plusieurs d’entre elles ont un bilan négatif qui ne leur permet pas vraiment d'espérer la qualification.

Dans le groupe A, la Corée du Sud a une différence de but de -6, n'a pas trouvé le fond des filets adverses, et va rencontrer la Norvège.

Dans le groupe B, l'Afrique du Sud n'a pas une différence de but qui l'empêche d'y croire (-3), mais elle rencontre l'Allemagne, qui a remporté ses deux premiers matches et n'a pas encaissé de but.

Dans le groupe C, la Jamaïque a perdu ses deux premières rencontres, une différence de but de -8, et va rencontrer une équipe australienne qui veut éviter d'affronter la France en huitièmes de finale et surfer sur sa victoire face au Brésil.

Dans le groupe D, ni l'Argentine ni l'Ecosse ne sont hors de la discussion pour la qualification. Les deux équipes régleront ça sur le terrain en tête à tête.

Dans le groupe E, le Cameroun et la Nouvelle-Zélande peuvent encore espérer la qualification et décideront de leur futur face à face sur le terrain, si elles ne sont pas éliminées avant même de jouer (officieusement ou officiellement).

Dans le groupe F, le Chili part de loin, avec une différence de but nettement négative (-5), mais aucune équipe ne part d'aussi loin que la Thaïlande, avec une différence de but pour le coup totalement rédhibitoire (-17). Elle est d'ores et déjà officieusement éliminée, ce qui pourrait être le cas du Chili avant même de jouer.

Règlement

Les quatre meilleures équipes classées troisièmes de leur poule sont repêchées pour accéder au tour suivant et compléter ainsi le tableau des huitièmes de finale. Pour les désigner, un classement est effectué en comparant les résultats de chacune des six équipes :

Règles de départage :
- plus grand nombre de points obtenus ;
- meilleure différence de buts ;
- plus grand nombre de buts marqués ;
- classement du fair-play (deux cartons jaunes dans le même match ou un carton rouge direct équivalent à -3 points, et un carton jaune à -1 point) ;
- Tirage au sort.

Lundi 17 Juin 2019
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :