Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - PAYS-BAS - SUEDE : les réactions de Bloodworth, van de Donk et Groenen

Retrouvez les réactions des trois joueuses néerlandaises qualifiées pour la finale.



La joie de Bloodworth (photo Frédérique Grando/FOF)
La joie de Bloodworth (photo Frédérique Grando/FOF)
Dominique Bloodworth (défenseure des Pays-Bas)
"C'est une sensation incroyable, je ne sais pas comment décrire ce sentiment différemment. En défense, je me sentais bien pendant les 120 minutes, mon arrière gauche Merel Van Dongen m'a aussi dit pendant le match qu'elle se sentait bien. Nous avions plein d’adrénaline et ça nous a permis d'aller jusqu'au bout du match.
Après avoir ouvert le score, on avait juste quelques minutes à tenir pour aller en finale. Nous nous sommes battues jusqu'à la fin et cela a suffi aujourd'hui.
Sari (Wiegman) a été incroyable pendant tout le tournoi. J'ai énormément de respect pour elle, c'est une gardienne de but extraordinaire, c'est une héroïne pour notre équipe.
Le tournoi a été très long, et la saison a été très longue pour la plupart des joueuses. On peut voir que les joueuses commencent à être fatiguées. Le match s'est joué sur le mental et l'équipe qui a réussi à trouver un surplus d'énergie a gagné. J'espère que nous pourrons faire de même contre les USA en finale.
Lors d'une finale tout peut arriver, même contre les USA. C'est une équipe très dure à battre, on va analyser leurs forces et faiblesses. Ceci afin de pouvoir voir les choses que nous pourrons exploiter afin de nous créer des occasions de buts.
Sur son tournoi en tant que titulaire : Ca me fait très plaisir et j'ai travaille très très dur pour arriver à ce résultat. Je suis très heureuse d'avoir jouer l’intégralité des minutes dans le tournoi et je veux continuer à m’améliorer. Je sais que parfois je fais des erreurs. Après un match, on n'arrive pas a dormir à cause de l'adrénaline et j'essaie toujours d'analyser le match pour voir que ce que je peux améliorer. Par exemple, je sais que mes passes n'ont pas toujours été très bonnes alors que normalement c'est une de mes forces. Ça sera l'une des choses que je vais regarder et essayer d’améliorer.

Danielle van de Donk (photo Frédérique Grando/FOF)
Danielle van de Donk (photo Frédérique Grando/FOF)
Danielle Van De Donk (milieu des Pays-Bas)
"Je me sens vraiment bien, je suis excitée mais fatiguée en même temps. C'est un sentiment incroyable. Je ne sais pas comment expliquer comment nous avons progressé autant depuis notre première coupe du monde il y a 4 ans. Les qualifications ont été dures puisque nous sommes passées par les barrages. Nous avons prouvé que nous pouvons jouer du beau football et nous n'avons pas été championnes d'Europe par hasard. Je suis très fière de notre équipe et aussi de nos supporters qui sont extraordinaires.
J'aime le fait que nous soyons toujours les outsiders, je pense que la meilleure position pour nous. Les Américaines seront bien sur favorites. J'ai toujours été l'outsider et on s'y habitue. Parfois nos adversaires nous sous estiment et c'est un avantage pour nous.
C'est une finale avec tout ou rien, on sera fière de notre parcours et on donnera tout ce que l'on a au fond de nous pour y arriver et quelque soit le résultat du match, on aura fait un parcours extraordinaire.
Nous n'avons pas peur des USA, nous allons leur montrer ce qu'on a dans le ventre et on va peut-être réussir à les surprendre.


Jackie Groenen (buteuse des Pays-Bas)
Sur le but : J’ai vu un angle de tir idéal. Nous avions parlé que je devais saisir ma chance, cela s’est présenté, je me suis dit que c’était le bon moment. C’est van de Donk qui m’a toujours suggéré de tirer si j’étais en très bonne position. C’est le rêve de tout à chacun de marquer ce soir. Mais ce qui est important, c’est le travail de l’équipe. J’ai changé, mon style de jeu est différent.
Sur le match : Au début, la situation pour nous était vraiment très tendue. C’est un match avec un enjeu immense et nous savions que la Suède allait commencer très fort. Je crois que nous avons su gérer cette tension. Nous nous senties très fortes surtout lors de la prolongation. Nous avions l’énergie pour gérer cette tension.
La finale face aux USA : C’est une équipe extrêmement forte. Ce sont les Etats-Unis, c’est un match et il y a des possibilités de s’imposer. Tout peut arriver et j’espère que nous pourrons développer notre stratégie.
C’est une sensation incroyable. Je suis tellement fière, c’est un sentiment fabuleux de pouvoir jouer un tel match. Nous avons une grande confiance en nous. Nous avons un grand collectif et nous nous donnons de la confiance, les unes, les autres. Il nous reste encore un match mais nous pouvons encore devenir championnes du Monde. Ce sera difficile mais nous sommes prêtes à aborder cette finale.
Sur l’évolution de la sélection : Nous avons évolué en tant que collectif. Nous avons cette expérience d’être championnes d’Europe. Cela compte beaucoup et nous avons travaillé très dur. C’est formidable d’être en finale.

Jeudi 4 Juillet 2019
Sylvain Jamet/Sébastien Duret

Dans la même rubrique :