Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde U17 - Une finale 100% asiatique

La Corée du Nord et le Japon se sont qualifiées pour la finale prévue vendredi prochain en disposant sur le même score du Venezuela et de l'Espagne ce lundi (3-0).



Les Japonaises fêtent leur qualification (photo FIFA.com)
Les Japonaises fêtent leur qualification (photo FIFA.com)
Le Japon qui avait déjà battu l'Espagne en finale de l'édition 2014, s'est de nouveau défait de son adversaire, cette fois-ci au stade des demies. Après un quart d'heure, le Japon avait déjà trouvé la faille sur un débordement côté droit de Miyu Tomita qui centrait pour Hana Takahashi venue tacler le ballon au premier poteau (1-0, 14'). Cependant le dernier représentant européen réagissait par Claudia Pina, Silvia Rubio puis Candela Andujar. La Roja jusqu'au repos essayait de revenir mais sur la même action ni Eva Navarro, ni Claudia Pina n'y parvenaient. Les Japonaises étaient plus efficaces et Lucia Rodriguez marquait contre son camp (0-2, 48'). Le plus dur surfait sur une faute de Ramos et un penalty qui offrait le but du 3-0 à Takahashi (76'). Trois buts en cinq tirs cadrés, efficacité redoutable face à l'Espagne est lourdement battue malgré 9 tirs cadrés. Désormais le Japon peut encore rêver de conserver son titre.
>> Vidéo

Réactions (source FIFA.com)
Marias Is, sélectionneuse de l'Espagne
Nous avons disputé un très bon match contre le champion du monde. Mais quand on ne matérialise pas ses occasions contre un tel adversaire, on prend le risque que le match se termine de cette manière. Nous n'avons pas eu de chance, et la gardienne japonaise a évolué à un très bon niveau. Mais l'expérience est positive, et jusqu'à présent nous disputons un très bon tournoi. Nous sommes parmi les quatre meilleures équipes du monde. Il nous reste un match à disputer, qui sera "à la vie, à la mort", et il faudra le remporter pour que les filles aient une belle récompense pour tous les efforts fournis.

Naoki Kusunose, sélectionneur du Japon
Je suis heureux que nous ayons réussi à marquer dès la première mi-temps, c'était important face à une équipe aussi forte. A la mi-temps, j'ai demandé plus de mouvement et que le ballon circule davantage entre les milieux de terrain. Je voulais qu'elles marquent encore plus de buts. Le plus important était d'aligner les joueuses en meilleure conditions, c'est pour cela que j'ai effectué cinq changements dans la composition de départ. Bien sûr, tout n'a pas été parfait, il y a eu quelques erreurs que l'on doit encore améliorer avant notre prochain match. Mais il faudra aussi continuer à insister sur nos points forts. Tout ce que font ces filles, elles le font parce qu'elles adorent le football, et parce qu'elles prennent du plaisir. Il y aura deux équipes d'Asie en finale, mais le niveau général est élevé. Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de différence entre toutes les équipes qui se qualifient pour une Coupe du Monde. Cela se joue sur des petits détails.

La Corée du Nord n'a pas tremblé

Le Venezuela espérait bien franchir un cap supplémentaire après avoir déjà atteint la demi-finale en 2014. Mais face une nation vainqueur en 2008 et finaliste en 2012, les Sud-Américaines n'ont jamais pu rivaliser. Kim Pom Ui sur une frappe dpeuis le côté droit trouvait après un quart d'heure la lucarne opposée de Nayluisa (0-1, 15'). Logique au regard de la domination nord-coréenne. La redoutable buteuse vénézuelienne Deyna Castellanos essayait de se frayer un chemin mais l'organisation rigoureuse qui lui faisait face ne tremblait pas. Le match basculait finalements sur un corner de CHoe Un Chong repris par Ja Un Yong, entrée en jeu vingt minutes plus tôt (0-2, 71'). Cette dernière était enfin passeuse pour le but de Ri Hae Yon (0-3, 89').
>> Vidéo

Réactions (source FIFA.com)
Kenneth Zseremeta (sélectionneur du Venezuela) :
"Nous avons eu beaucoup de mal à digérer l'ouverture du score en début de match. La défenseuse centrale et l'arrière gauche ont manqué de concentration sur une touche et cette erreur a permis aux Nord-Coréennes de prendre l'avantage. Par la suite, nous n'avons pas réussi à concrétiser notre domination quand l'occasion s'est présentée. En deuxième mi-temps, nous nous sommes procuré plusieurs opportunités et nous avons fait preuve d'un état d'esprit satisfaisant. Mais je ne cherche pas d'excuses. Nous nous attendions à souffrir face à un adversaire redoutable. Les Nord-Coréennes m'ont impressionné par leur sens tactique et leur rigueur. Deyna Castellanos a eu du mal à s'exprimer aujourd'hui. Je ne pense pas que les défenseuses nord-coréennes soient plus fortes que celles que nous avons déjà affrontées. Seulement cette fois-ci, elle n'avait pas deux gardes du corps sur chaque ballon, mais quatre. Pour ne rien arranger, Yerliane Moreno a joué un peu trop bas aujourd'hui, ce qui l'a empêchée de soutenir Deyna comme elle l'avait fait dans les matches précédents."

Sin Jong Bok (sélectionneur de la Corée du Nord) :
"Le Venezuela tenté de nous surprendre en jouant le plus vite possible sur Castellanos et Moreno. Castellanos possède un talent exceptionnel et elle fait certainement partie des meilleures joueuses présentes en Jordanie. Je crois néanmoins que nous avons su trouver la parade. En cherchant systématiquement Castellanos, les Vénézuéliennes nous ont en fait facilité la tâche car nous savions à quoi nous attendre. Nous étions convaincus que, si nous parvenions à tenir Castellanos et Moreno en respect, la victoire serait à portée de main. Les faits nous ont donné raison. Toutefois, les joueuses étaient tendues. Je vais devoir me pencher sur les aspects à améliorer en vue de la finale. Pour l'instant, nous n'avons pas de blessées, mais nous devons profiter du temps dont nous disposons pour récupérer physiquement."

LES MATCHS

Quarts de finale
Mercredi 12 octobre 2016
Allemagne - Espagne : 1-2 (0-2) (Lena Oberdorf 90+4' ; Natalia Ramos 9'; Eva Navarro 36') - 2 225 spectateurs
Mexique - Venezuela : 1-2 (1-2) (Jazmin Enrigue 34' ; Deyna Castellanos 35', 39') - 856 spectateurs

Jeudi 13 octobre 2016
Corée du Nord - Ghana : 2-1 (1-0) (Kim Pom Ui 33' s.p., Ja Un Yong 90+4' ; Gifty Acheampong 81') - 493 spectateurs
Japon - Angleterre : 3-0 (2-0) (Jun Endo 3', Riko Ueki 45+1', 80') - 1 806 spectateurs

Demi-finales
Lundi 17 octobre 2016
b[Venezuela - Corée du Nord : 0-3 (0-1)]cy, à Amman (King Abdullah II International Stadium)
Spectateurs : 1 200
Arbitres : Olga Zadinova (R. tchèque) assistée de Slavomira Majkuthova (Slovaquie) et Katarzyna Wojs (Pologne).
Buts : Kim Pom Ui 15', Ja Un Yong 72', Ri Hae Yon 89'
Avertissements : Pyon Un Gyong 43', Ok Kum Ju 63', Ri Hae Yon 78' pour la Corée du Nord
Venezuela : 13-Nayluisa Caceres ; 2-Veronica Herrera, 3-Hilary Vergara, 4-Sandra Luzardo, 5-Iceis Briceno, 8-Dayna Rodriguez, 9-Deyna Castellanos (cap.), 10-Yerlinae Moreno, 15-Heliamar Alvarado, 17-Nikol Gonzalez (11-Yohanli Maraguacare 73'), 20-Jeisma Cabeza. Entr.: Kenneth Zseremeta
Non utilisées : 1-Alexa Castro, 6-Gladysmar Rojas, 12-Yorbelis Sanchez, 16-Daniuska Rodriguez, 19-Nohelis Coronel, 21-Naiyerlyn Ropero
Corée du Nord : 1-Ok Kum Ju ; 2-Jon Yun Sim, 3-Ri Kum Hyang, 6-Pyon Un Gyong, 7-Ko Kyong Hui (19-Ja Un Yong 52'), 8-Choe Un Chong, 9-Kim Pom Ui, 10-Ri Hae Yon, 11-Kim Jong Sim, 14-Sung Hyang Sim, 17-Pak Hye Gyong (cap.). Entr.: Sin Jon Bok
Non utilisées : 4-Ri Yong Mi, 5-A Ri Song, 12-Pak Hyon Jong, 13-Kim Hyang Mi, 15-JangSuk Yong, 16-Ri Un Jong, 18-Kim Pok Gyong, 20-An Kuk Hyang, 21-Kim Hyang

Espagne - Japon : 0-3 (0-1), à Amman (King Abdullah II International Stadium)
Spectateurs : 3 250
Arbitres : Marie-Soleil Beaudoin (Canada) assistée de Princess Brown (Jamaïque) et Stephanie-Dale Yee Sing (Jamaïque). 4e arbitre : Laura Fortunato (Argentine)
Buts : Hana Takahashi 14', 76' s.p., Lucia Rodriguez 48' c.s.c.
Avertissements : Aleixandri 75' pour l'Espagne ; Wakisaka 7' pour le Japon
Espagne : 1-Noelia Ramos ; 2-Ona Batlle, 3-Berta Pujadas, 4-Laia Aleixandri, 5-Natalia Ramos (9-Lorena Navarro 89'), 6-Silvia Rubio (19-Anna Torroda 83'), 10-Paula Fernandez (14-Nerea Eizaguirre 78'), 11-Candela Andujar, 12-Lucia Rodriguez (cap.), 18-Eva Navarro, 20-Claudia Pina. Entr.: Maria Is
Non utilisée s: 7-Oihane Fernandez, 8-Leyre Monente, 13-Catalina Coll, 15-Laura Gutierrez, 16-Damaris Egurrola, 21-Maria Subies
Japon : 1-Momoko Tanaka ; 3-Reina Wakisaka, 4-Miyu Takahira, 10-Fuka Nagano (cap.), 11-Hana Takashashi, 14-Seira Kojima (21-Sakura Nojima 78'), 15-Remina Chiba, 16-Jun Endo (8-Hinata Miyazawa 61'), 17-Oto Kanno, 19-Miyu Tomita (5-Riko Ushjima 68'), 20-Nanami Kitamura. Entr.: Naoki Kusunose
Non utilisées : 6-Rio Kanekatsu, 7-Saori Takarada, 9-Riko Ueki, 12-Chiaki Kogure, 13-Mayu Karahashi, 18-Mayu Mizuguchi

Match pour la 3e place
Vendredi 21 octobre 2016
Venezuela - Espagne

Finale
Vendredi 21 octobre 2016
Corée du Nord - Japon

Mardi 18 Octobre 2016
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :