Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde U20 2018 - Les quatre villes retenues

Du 7 au 26 août 2018, la France accueillera en région Bretagne la Coupe du Monde U20. Les villes hôtes de la Coupe du monde féminine U20 de la FIFA, France 2018 ont été officialisées ce jeudi 7 septembre.



L'édition 2016 remportée par la Corée du Nord se déroulait en Papouasie Nouvelle Guinée
L'édition 2016 remportée par la Corée du Nord se déroulait en Papouasie Nouvelle Guinée
Avant d'accueillir en juin 2019 la Coupe du Monde en France, la FFF a obtenu l'organisation de la Coupe du Monde U20 l'été prochain. Une compétition qui se déroulera en août dans quatre villes de la région Bretagne.

Quatre villes hôtes officielles, situées en Bretagne, ont été désignées pour accueillir cet événement : Concarneau (Finistère, Stade Guy-Piriou), Dinan/Léhon (Côtes-d'Armor, Stade du Clos Gastel de Léhon), Saint-Malo (Ille-et-Vilaine, Stade Marville) et Vannes (Morbihan, Stade de la Rabine).

Noël Le Graët a déclaré sur le site de la FFF : "Je suis heureux que la France, vice-championne du monde U20 en 2016, organise la prochaine Coupe du monde Féminine U20 de la FIFA. Les performances des Bleuettes lors de la dernière édition en Papouasie-Nouvelle-Guinée témoignent de notre engagement total pour le football féminin. Les quatre villes hôtes possèdent tous les éléments requis pour organiser et accueillir cette compétition dans les meilleures conditions dans une région passionnée de football."

Le format
Créée en 2002, la Coupe du Monde U20 (U19 en 2002) réunit 16 équipes réparties en quatre groupes et dont les deux premiers accèdent aux quarts de finale.
Pour l'édition 2018, la France est qualifiée d'office en tant que pays hôte tandis que la répartition par confédération est la suivante :
- AFC (Asie) : 3
- CAF (Afrique) : 2
- CONCACAF (Amérique du Nord et Centrale) : 3
- CONMEBOL (Amérique du Sud) : 2
- UEFA (Europe) : 4
- OFC (Océanie) : 1

Cinq pays ont déjà obtenu leur ticket pour la phase finale. Il s'agit de la Nouvelle-Zélande (>> voir l'article). et des quatre qualifiés européens : Allemagne, Pays-Bas, Espagne et Angleterre

L'hébergement
La candidature de la FFF avait évoqué une formule inédite d'hébergement avec l'utilisation du Campus Beaulieu à Rennes pour héberger les 16 sélections. Ce concept était venu de l'idée de reprendre la notion de "village olympique". Une originalité finalement non retenue par la FIFA qui a choisi conserver la formule habituelle d'hébergement en hôtels proposés par cette dernière.

Les stades
Plusieurs stades ont été proposés pour recevoir les 32 rencontres de la compétition échelonnées sur 20 jours de compétition. Après avoir visité les stades et en fonction des contraintes liées au calendrier, trois stades avaient déjà été sélectionnés : le stade Guy Piriou à Concarneau, le stade Marville à Saint-Malo et le stade de la Rabine à Vannes. Parmi les autres stades, Saint-Brieuc, évoqué, n'avait finalement pas été retenu faute d'engagés les travaux demandés, un quatrième restait à valider entre Vitré et Dinan/Léhon.

Le comité local d’organisation de la FIFA avait effectué une visite des installations il y a trois mois afin de voir les aménagements nécessaires. L’idée de la candidature bretonne est que l’ensemble des départements bretons accueillent les rencontres mais aussi les entraînements des délégations. Pour ces deux derniers stades, les candidatures de Vitré et Léhon étaient soumises à des aménagements préalables du stade concernant l’éclairage et la tribune à mettre aux normes, que doivent accepter les municipalités. La décision finale a donc attribué la compétition à celui de Dinan/Léhon.


Samedi 9 Septembre 2017
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :