Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde U20 - Groupe C : Pas le droit à l'erreur pour la FRANCE

La France a hérité d'un groupe piégeux qui ne lui permettra pas de se relâcher. Elle sera favorite pour la qualification pour les quarts de finale, mais le Nigeria et la Corée du Sud notamment auront leur mot à dire.



Le Canada

C'est une équipe qui compte en senior, championne olympique en titre, mais bien moins à son avantage dans les catégories de jeunes. Finaliste de la première édition, elle n'a ensuite atteint les quarts de finale qu'à deux reprises lors de ses six participations suivantes, et n'était pas qualifiée en 2018. Cette année, elle a obtenu sa qualification en terminant troisième du tournoi qualificatif, prenant le dessus sur Porto Rico 2-0 dans le match pour le dernier billet après avoir perdu contre le Mexique en demi-finale (0-1).

Elle ne partira pas favorite du groupe et n'est pas attendue non plus parmi les deux qualifiés, elle n'a donc pas grand chose à perdre et peut être compliquée à manipuler. Elle a de plus des joueuses expérimentées à ce niveau et des joueuses de talent comme la défenseure Jade Rose, la milieu Zoe Burns ou la plus jeune internationale de l'histoire du Canada, Olivia Smith, deuxième meilleure buteuse du tournoi qualificatif. S'il est difficile d'imaginer l'équipe se frayer un chemin vers les sommets, ce sera en tout cas l'occasion de voir certaines des futures cadres de l'équipe A.

La Corée du Sud

La Corée du Sud, la France, la Coupe du monde des moins de vingt ans. Voilà qui ne rappelle pas vraiment de bons souvenirs, tant la rigueur tactique des Taegeuk Ladies avait embêté l'équipe de France. Cette génération emmenée par Kim Myeong-jin, Lee Soo-in ou encore Kim Eun-ju n'est pas celle qui a obtenu la qualification puisque seules Chun Ga-ram et Lee Eun-young étaient dans l'effectif pour le tournoi qualificatif en 2019 dont la Corée du Sud avait terminé à la troisième place, mais elle aura le même savoir-faire tactique et une attaque pas maladroite.
Si elle n'a pas beaucoup joué depuis le début de l'épidémie de covid, elle a disputé pour sa préparation deux rencontres face à des équipes qui seront également présentes au Costa Rica, la plus récente étant un match nul face au Mexique (0-0). Lors de la première rencontre fin juillet, elle a gagné 2-0 contre l'Espagne, un des favoris de la compétition. Il ne faudra pas sous-estimer cette équipe sud-coréenne.
L'équipe a déjà atteint le dernier carré, terminant sur le podium de la compétition en 2010, et elle a également atteint les quarts de finale en 2012 et 2014. Elle aura face à elle trois équipes nettement plus athlétiques même si la France aura d'autres arguments, ce qui ne devrait pas l'empêcher de pouvoir tirer son épingle du jeu, et il ne faudra pas être en manque d'efficacité pour la battre. La Corée du Sud n'est pas considérée au niveau du Japon, mais elle a des qualités qui en font un adversaire compliqué à affronter.

La France

L'équipe s'est imposée comme une référence de la catégorie, atteignant le dernier carré lors des trois dernières éditions, et la finale en 2016. Pour sa huitième participation, elle aura forcément de gros objectifs mais manque de vécu en commun comme un certain nombre d'équipes qui ont obtenu leur qualification en 2019. Elle a cependant disputé plusieurs matchs amicaux depuis la fin 2021 avec un premier tournoi à Salou avec l'Allemagne (2-1), le Mexique (2-0) et l'Espagne (0-3), toutes les équipes évoluant avec une majorité de joueuses alors que l'on retrouvera au Costa Rica. Les U20 ont ensuite subi une défaite logique face à la Suède U23 en avril (0-2), puis participé à la Sud Ladies Cup en juin avec une défaite contre les États-Unis (1-3) et des victoires contre les Pays-Bas (1-0) et le Mexique encore (2-1) avec un vrai manque d'efficacité, point faible récurrent des équipes de France. Pour finir avant de s'envoler au Canada, les Tricolores ont nettement battu le Ghana (4-0) pour terminer sur une bonne note.
Il y a du talent à tous les étages dans cette équipe de France, on pourra mentionner entre autres Alice Sombath en défense, Laurina Fazer au milieu et Vicki Becho en attaque, mais il y a surtout une certaine homogénéité dans le groupe qui pourrait s'avérer être un avantage si la France devait passer des tours avec plus de titulaires potentielles que celles qui démarreront les rencontres. Elle n'aura pas la partie facile en poule, mais rejoindre les quarts de finale est parfaitement dans ses cordes, en attendant un quart de finale qui serait forcément très compliqué car elle ferait a priori face à un des grands favoris du tournoi, le Japon et les États-Unis partant favoris dans le groupe D.
Les U20 devront réussir leur entrée en compétition (photo Gianni Pablo)
Les U20 devront réussir leur entrée en compétition (photo Gianni Pablo)

Le Nigeria

Le Nigeria est une des quatre équipes à avoir pris part à toutes les éditions de la Coupe du monde, et n'a pas atteint les quarts de finale à deux reprises seulement, en 2002 pour la première édition, et en 2016. Elle a atteint deux fois la finale et une troisième fois le dernier carré. C'est une valeur sûre dans cette classe d'âge et une équipe qu'il ne faut jamais éliminer avant même le début de la compétition, surtout qu'elle a toujours des joueuses très intéressantes, notamment dans le domaine offensif avec cette année la jeune Flourish Sebastine, 17 ans et meilleure buteuse nigériane des qualifications qui a à elle seule qualifié le Nigeria lors du dernier tour avec cinq buts contre le Sénégal. Elle sera épaulée principalement par Esther Onyezide et Mercy Idoko, pas maladroites devant le but adverse.
La concurrence risque d'être rude pour la qualification pour les quarts de finale avec notamment la France et la Corée du Sud dans ce groupe qui seront ses deux premiers adversaires dans le tournoi, et puis le Canada. Mais la concurrence ne fait pas peur au Nigeria qui n'a encaissé que deux buts sur penalty lors de sa campagne de qualification. Aux jeunes Falconets de savoir mettre un peu de folie pour réussir à rejoindre les quarts de finale.

Le calendrier

Première journée
FRANCE - NIGERIA : Vendredi 12/08 à 1h françaises
CANADA – CORÉE DU SUD : Vendredi 12/08 à 4h françaises
Deuxième journée
CORÉE DU SUD – NIGERIA : Dimanche 14/08 à 22h françaises
FRANCE - CANADA : Lundi 15/08 à 4h françaises
Troisième journée
CORÉE DU SUD - FRANCE : Jeudi 18/08 à 4h françaises
NIGERIA - CANADA : Jeudi 18/08 à 4h françaises

Quarts de finale
C1-D2 : Lundi 22/08 à 0h30 françaises
C2-D1 : Lundi 22/08 à 4h françaises

Mercredi 10 Août 2022
Charlotte Vincelot


Dans la même rubrique :