Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde U20 - Retour sur une phase de groupes surprenante

La France a obtenu le dernier billet pour les quarts de finale après une phase de groupes qui n'aura pas été avare en surprises dans presque tous les groupes. Retour sur un premier tour qui a vu Allemagne et États-Unis quitter la compétition.



Groupe A

Dans ce groupe, la probabilité d'une surprise était très faible, et l'Espagne et le Brésil n'ont pas failli. Les deux favoris se rencontraient lors de la première journée, se quittant dos à dos et se sont donc disputés la première place à distance. L'Espagne faisait la différence lors de la deuxième journée et conservait son avance lors de la troisième. Ces deux équipes n'ont pas encaissé le moindre but et ont globalement fait bonne impression.
L'Australie, qualifiée en début d'année suite au retrait de la Corée du Nord (double vainqueur de la compétition), disputait son premier tournoi depuis 2006 et s'est peut-être mieux défendue qu'attendu, mais elle finit à sa place. Le Costa Rica quant à lui, qualifié en tant que pays-hôte, a montré beaucoup de cœur mais était tout simplement trop limité pour espérer mieux que trois défaites en autant de rencontres pour sa troisième sortie en poules en trois participations.
L'Espagne, meilleure attaque de ce premier tour avec huit buts inscrits, affrontera le Mexique en quart de finale, le Brésil fera face à la Colombie dans un duel sud-américain. L'Espagnole Inma Gabarro, grâce à son triplé face à l'Australie, domine le classement des buteuses après cette première phase (4 buts).

Groupe B

Les deux équipes qualifiées du groupe, la Colombie et le Mexique -qui se sont neutralisées-, ont un bilan identique. Elles ont gagné contre l'Allemagne (1-0 à chaque fois) et ont été accrochées par la Nouvelle-Zélande, ce qui est quelque peu incongru dans le monde du football féminin. Pas de surprise cependant, les deux meilleures équipes du groupe ont obtenu leur qualification. Un autre point commun, plus encore pour le Mexique, les deux formations ont manqué d'efficacité, et il faudra faire mieux en quart de finale.
L'élimination de l'Allemagne est surprenante sur le papier, mais pas en terme de performance. Surprise dès le premier jour dans un match où elle a visiblement souffert physiquement, elle a perdu des joueuses cadres pour la suite de la compétition et n'a jamais semblé vraiment en mesure de renverser la situation pour aller chercher la qualification. L'équipe a pourtant de bons, voire très bons éléments, et il faut certainement également regarder du côté de Kathrin Peter, qui n'a pas convaincu. Quoi qu'il en soit, il s'agit de la première élimination de l'Allemagne dès la phase de poules, et le pays n'a donc pas dépassé les quarts de finale depuis son dernier titre en 2014. La question de la hausse de la concurrence au niveau mondial se pose forcément.
La Nouvelle-Zélande pouvait difficilement espérer mieux, elle a réussi à se montrer opportuniste pour arracher deux points à des équipes qui n'ont pas su se montrer assez efficaces pour lui enlever tout espoir. Cette sortie de route dès la phase de groupes était attendue, mais l'équipe a de quoi être satisfaite du bilan.
La Colombie retrouvera le Brésil en quart de finale, le Mexique affrontera l'Espagne. Linda Caicedo, la future star colombienne, termine meilleure buteuse du groupe grâce à son doublé lors de la dernière journée.
Les Colombiennes avec les Mexicaines ont envoyé l'Allemagne au tapis (photo FIFA)
Les Colombiennes avec les Mexicaines ont envoyé l'Allemagne au tapis (photo FIFA)

Groupe C

Dans ce groupe où trois équipes se détachaient pour la qualification, ce sont les deux ayant connu le plus de succès dans la compétition par le passé qui sont parvenues à obtenir leur billet pour le tour suivant, pas de surprise donc. Le Nigeria, déjà deux fois finaliste en 2010 et 2014, s'est montré solide et opportuniste pour être la seule équipe à valider sa présence en quarts de finale après deux journées, grâce à deux victoires obtenues dans les dernières minutes. C'est également la seule équipe avec le Japon à avoir remporté ses trois matchs de poules. La France a dû batailler pour accompagner le Nigeria après sa défaite initiale, faisant la différence en seconde période face au Canada puis à la Corée du Sud, son principal concurrent.
La Corée du Sud n'a pas le palmarès le plus impressionnant dans la compétition, ne passant le stade des quarts de finale à une seule reprise, mais c'est une équipe qu'il n'est jamais agréable d'affronter et elle l'a encore montré cette année. Elle a longtemps été en position de pouvoir rejoindre les quarts de finale dans un dernier match face à la France très disputé. Le Canada quant à lui n'était pas attendu parmi les potentiels qualifiés et n'a jamais semblé être en mesure de créer la surprise, récoltant trois défaites logiques.
Le Nigeria aura les Pays-Bas comme adversaire en quarts de finale, la France fera face au tenant du titre japonais. La Nigériane Esther Onyenezide, décisive face à la Corée du Sud et au Canada (doublé sur penalty) termine meilleure buteuse du groupe et deuxième de cette première phase derrière l'Espagne Inma Gabarro.

Groupe D

C'est dans ce groupe qu'est survenue la deuxième surprise de ce premier tour avec l'élimination des États-Unis. Le Japon, tenant du titre, a parfaitement géré sa phase de poules et remporté ses trois rencontres. Pas forcément très convaincante dans le jeu lors des deux premières journées, l'équipe a haussé son niveau face aux États-Unis pour obtenir une victoire probante. Le Japon est désormais la seule équipe encore en lice à avoir déjà remporté la compétition.
La surprise vient des Pays-Bas, qui a fait la différence lors de la deuxième journée en battant nettement les États-Unis 3-0, se retrouvant en position très favorable pour la qualification avant d'affronter le Ghana face auquel les Oranje ont fini le travail. Deuxième qualification en quarts de finale en deux participations pour les Pays-Bas.
Triple vainqueur de la compétition, l'équipe des États-Unis en est désormais à deux sorties de poules consécutives. Séduisante en qualifications et en amical avant la compétition, elle a sombré au Costa Rica après un premier match réussi face au Ghana. Il ne fait nul doute que l'ambitieux turnover effectué par Tracey Kevins face aux Pays-Bas et le résultat qui a suivi a porté un coup à l'équipe, impuissante et en manque d'idées face au Japon alors qu'elle disposait d'un potentiel offensif très intéressant. C'est un cuisant échec qui n'est pas à mettre au même plan que celui de l'Allemagne.
Le Ghana n'avait jamais passé la phase de poules, a perdu sa meilleure joueuse juste avant la compétition, a rapidement été réduite à dix lors de son premier match... ce fut compliqué. L'équipe a montré du cœur mais elle a également été handicapée par trop d'erreurs défensives pour espérer mieux.
En quart de finale, le Japon affrontera la France tandis que les Pays-Bas feront face au Nigeria. Trois joueuses ont inscrit deux buts dans ce groupe, deux depuis le point de penalty (la Japonaise Maika Hamano et la Néerlandaise Marit Auée), l'Oranje Liz Rijsbergen grâce à son doublé face au Ghana.
Le Japon, seule nation encore en lice, ayant remporté la compétition (photo FIFA.com)
Le Japon, seule nation encore en lice, ayant remporté la compétition (photo FIFA.com)

Vendredi 19 Août 2022
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :