Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde - VADAO : "Nous avons fait tout ce que nous avons pu"

Le sélectionneur brésilien n'avait pas de regrets après l'élimination mais a aussi évoqué l'avenir de la sélection et le sien



photo FIFA.com
photo FIFA.com
Avez vous des regrets ?
Nous étions devant un grand défi, nous n'étions peut-être pas prêtes physiquement pour jouer aussi longtemps. Nous avons perdu des joueuses sur blessures depuis le début de la préparation et pendant la coupe du monde, nous avons eu des problèmes qui ont échappé à notre contrôle.
Je pense que nous avons bien joué aujourd'hui. Mais la France a réussi à marquer un but de plus. Nous avons essayé d'attaquer autant que possible mais la France a contré nos plans. Nous n'avons pas de regrets, bien au contraire, nous avons fait tout ce que nous avons pu. Les joueuses voulaient continuer mais ça n'a pas été possible. Nous avons fait un bon match de manière générale.

Que pouvez-dire sur l'état de forme de l'équipe durant la compétition ?
Nous avons souvent répété que nous avions beaucoup de joueuses blessées, que nous n'avons pas eu beaucoup de temps pour préparer leur remplaçante. Nous avons joué de bons matches en générale dans cette compétition. Nous avons réussi à égaliser aujourd'hui et failli en marquer un deuxième. Nous avons pu jouer sur un pied d'égalité pendant 90 minutes face à une des meilleures équipes du monde. Nous avons tenté d'avoir les meilleures joueuses, maintenant nous devons renouveler notre équipe avec des joueuses de grande qualité. C'est ce qu'on a fait lors des matches amicaux, mais il faut installer un changement progressif, jusqu'aux Jeux Olympiques, je ne pense pas qu'il y aura trop de changements, Marta et Cristiane devraient continuer.

"Il faut installer un changement progressif"

Un mot sur Marta ?
Elle est triste bien entendu. Je voulais la laisser dans la position où elle se sentait le plus confortable, en dépit de sa blessure, lorsque j'ai parlé avec elle, elle m'a dit qu'elle pouvait jouer partout. Elle est toujours prête à contribuer au collectif, indépendamment du défi. Elle a fait de gros efforts lors de cette coupe du monde. J'aimerais souligner son caractère et son professionnalisme, c'est une très grande joueuse.

Que pensez-vous de la France ?
Lors de la prolongation, nous avons tenté de bloquer leurs joueuses rapides. A chaque fois qu'il y avait une attaque ou un coup de pied arrêté, on voulait les empêcher de nous prendre en contre. Nous avons tenté de réduire les espaces, d'intercepter leurs passes. Ça a fonctionné dans une certaine mesure.

Quel est votre avenir ?
Tout dépendra de ma fédération, il y a toujours cette date des Jeux Olympiques (à l'été 2020 à Tokyo, NDLR), on verra si je reste à la tête de l'équipe ou pas. C'est maintenant que la période difficile arrive pour le Brésil. Lors de mon premier mandat, j'ai pu rester longtemps et travailler sur le long terme. On verra si ça arrive à nouveau.

Lundi 24 Juin 2019
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :