Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du monde U20 - Premier titre pour l'ESPAGNE, le BRÉSIL sur le podium

L'Espagne a décroché son premier titre mondial en battant en finale le Japon (3-1) grâce notamment à un doublé de Salma Paralluelo et le huitième but d'Inma Gabarro. Le Brésil bat largement les Pays-Bas (4-1) et finit sur la troisième marche du podium.



L'Espagne, 30 minutes efficaces

C'est avec les mêmes joueuses qui avaient commencé en demi-finale que l'Espagne et le Japon débutaient la rencontre. Les premières minutes étaient à sens unique avec une grosse pression de la Roja, rapidement récompensée de ses efforts avec l'ouverture du score d'Inma Gabarro, servie dans le dos de la défense japonaise (1-0, 12'). Contrôle, extérieur du pied, c'est avec maîtrise que la meilleure buteuse de la compétition inscrivait son huitième but du tournoi. L'Espagne avait visiblement bien étudié son adversaire en cherchant les ouvertures dans le dos de la défense, et c'est sur une longue ouverture en profondeur d'Andrea Medina pour Salma Paralluelo que l'Espagne faisait le break, l'attaquante ajustant Shu Ohba (2-0, 22'). Un départ rêvé pour l'Espagne, qui allait en plus bénéficier quelques minutes plus tard d'un penalty pour une main de Rion Ishikawa dans sa surface, qui permettait à Paralluelo de s'offrir un doublé (3-0, 27').

La réussite était maximale pour l'Espagne, qui avait marqué trois buts en trois tentatives en moins d'une demi-heure de jeu. Le match semblait déjà plié, d'autant plus que le Japon n'allait pas parvenir à réduire le score avant la pause. Les Nadeshiko allaient pourtant se montrer à l'attaque et le jeu s'équilibrait, mais Mihoshi Sugisawa voyait sa tentative frôler le poteau (32'), tandis que Txell Font était doublement décisive devant Yuzuki Yamamoto (33') et Haruna Tabata (39'). A la pause, l'Espagne conservait son écart de trois buts rapidement acquis, en position idéale pour remporter son premier titre en U20.

Le Japon pousse, l'Espagne tient bon

L'Espagne au sommet (photo FIFA)
L'Espagne au sommet (photo FIFA)
Futoshi Ikeda effectuait deux changements offensifs pour débuter la seconde période et changeait de système, passant à un 4-4-2. Un coaching dont les effets étaient immédiats puisque sur un coup franc obtenu par Yamamoto et suite à une combinaison, Tabata ne pouvait contrôler le ballon mais Suzu Amano, une des deux entrantes, arrivait du côté opposé et réduisait le score (3-1, 47'). Le Japon allait ensuite logiquement mettre une grosse pression dans la surface espagnole à coup de combinaisons et jeu collectif qui aboutissaient à quelques situations chaudes sur le but de Font, mais la gardienne espagnole était solide (64') et bien protégée par sa défense, beaucoup mise à contribution mais solide face à des Nadeshiko qui poussaient et parvenaient à trouver des brèches dans la défense de la Roja.

Avec ses cinq changements -tous défensifs- effectués à l'entrée du dernier quart d'heure de jeu, l'Espagne bétonnait pour tenir un titre qui lui tendait les bras en bloquant le Japon qui payait aussi les efforts physiques de cette deuxième période et se montrait moins pressant en fin de rencontre. L'Espagne était plus en contrôle dans les dix dernières minutes du match, les Nadeshiko butaient sur la défense adverse et à l'exception de tirs d'Hamano, un non cadré (85') et un qui ne mettait pas en danger Font (90'), le Japon était mis en échec. L'Espagne remporte son premier titre mondial en U20, quatre ans après son premier titre en U17. Elle a fait la différence en première période en se montrant d'une efficacité redoutable pour se mettre hors de portée, avant de réaliser une grosse performance défensive pour repousser les assauts japonais, les Nadeshiko ne réussissant à marquer qu'un but, insuffisant pour revenir dans le match. L'Espagne devient la cinquième équipe titrée en U20, le Japon, comme la Corée du Nord et l'Allemagne avant lui, manque de devenir le premier pays à conserver son titre.

Coupe du Monde U20 Féminine de la FIFA - Costa Rica 2022 - Finale
Dimanche 28 août 2022 - 20h00 (4h00 françaises)
ESPAGNE - JAPON : 3-1 (3-0)
San José (Estadio Nacional de Costa Rica) - 29 891 spectateurs
Arbitres : Emikar Calderas (Vénézuela) assistée de Migdalia Rodriguez (Vénézuela) et Mary Blanco (Colombie). 4e arbitre : Cheryl Foster (pays de Galles). Arbitres VAR : Esther Staubli (Suisse) assistée de Kate Jacewicz (Australie) et Fatiha Jermoumi (Maroc)

Buts
1-0 Inma GABARRO 12’ (Ane Elexpuru à 30 m place un ballon par dessus la défense pour trouver dans l’axe Gabarro qui échappe à la défense centrale à la limite du hors-jeu, contrôle de la poitrine et marque de l’extérieur du droit à 6 m vers le petit filet gauche)
2-0 Salma PARALLUELO 22’ (Medina depuis le camp espagnol effectue une ouverture pour trouver dans la profondeur dans l’axe de Paralluelo qui effectue un contrôle orienté de la cuisse gauche et s’avance face à la gardienne pour finir du gauche de 13 m)
3-0 Salma PARALLUELO 27’ s.p. (Main d’Ishikawa sur une déviation de Paralluelo. Penalty frappé du gauche par Paralluelo qui prend la gardienne à contre-pied sur sa gauche)
3-1 Suzo AMANO 47’ (Coup franc à 25 m côté droit joué par Yamamoto en retrait dans l’axe sur Koyama qui délivre une passe pour trouver Ishikawa dans la surface côté droit pour dévier sur Tabata puis Amano sur sa gauche qui devance du droit à 5 la sortie de la gardienne pour trouver le petit filet gauche)

Avertissement : Rion Ishikawa 27’ pour le Japon

Espagne
13- Meritxell Font ; 12-Esther Laborde (17- Mirari Uria 62'), 3-Ana Tejada (cap.), 8-Silvia Lloris, 5-Andrea Medina ; 10-Julia Bartel, 6-Ariadna Mingueza (4-Sonia Majarin 75'), 20-Asun Martinez (14-Fiamma Benitez 46'), 19-Ane Elexpuru, 9-Inma Gabarro (6-Maite Zubieta 75'), 11-Salma Paralluelo (18-Izarne Sarasola 78'). Entr. : Pedro López
Non utilisées : 1-Adriana Nanclares (G), 21-Jana Xin (G), 2-Carmen Alvarez, 7-Ornella Vignola, 15-Clara Pinedo

Japon
18-Shu Ohba ; 3-Ibuki Nagae (cap.) (15- Suzu Amano 46'), 4-Rion Ishikawa, 12-Haruna Tabata, 7-Mihoshi Sugisawa, 16-Shinomi Koyama ; 10-Aoba Fujino, 6-Aemu Oyama (13-Mei Shimada 88'), 8-Kokana Iwasaki (14-Manaka Matsuboko 46') ; 9-Yuzuki Yamamoto (17-Maya Hijikata 83'), 11-Maika Hamano. Entr.: Futoshi Ikeda
Non utilisées : 1-Shiori Fukuda (G), 21-Nina Noda (G), 2-Akane Nishino, 5-Manaka Hayashi, 19-Riko Yoshida, 20-Urara Watanabe

Le Brésil sur le podium

Pour leur dernier match du tournoi, pas de gros changement dans les compositions de départ, Marit Auée de retour de suspension retrouvait sa place au sein de la défense néerlandaise. Ce sont d'ailleurs les Oranje qui portaient le danger sur les buts adverses en premier, avec un bon travail de Danique Noordman qui centrait pour Liz Rijsbergen, battue au duel par Lauren (5'). Quelques minutes plus tard à peine, le Brésil ouvrait le score. Yaya décalait Bruninha qui centrait pour Ana Clara au deuxième poteau, signant l'ouverture du score de la tête (0-1, 9'). Dans un match enlevé, les deux équipes échangeaient des tirs sans amener un réel danger pour les deux gardiennes, jusqu'à ce que les Pays-Bas reviennent au score sur un long centre de Dana Foederer dans le dos de la défense brésilienne, qui trouvait Rosa van Gool. La milieu reprenait le ballon de la tête et marquait son deuxième but en deux matchs, remettant les deux équipes à égalité (1-1, 21').

Le Brésil avait l'opportunité de reprendre l'avantage à la demi-heure de jeu suite à une main de Foederer dans sa surface, mais Tarciane voyait sa tentative depuis le point de penalty déviée en corner par Lisan Alkemade (31'). Yaya, toujours aussi présente, devançait ensuite Alkemade sur un service de Cris, mais ne trouvait pas le cadre (38'). Le match manquait de basculer en faveur des Pays-Bas, qui obtenaient à leur tour un penalty pour une main de Bruninha (39'), mais celui-ci était finalement annulé (43') et les deux équipes rejoignaient les vestiaires dos à dos, un but partout. La possession était plutôt équilibrée mais le Brésil était plus dangereux.

Le doublé pour Tarciane

Tarciane a brillé avec sa sélection (photo FIFA)
Tarciane a brillé avec sa sélection (photo FIFA)
Il y avait peu d'opportunités dans les premières minutes de la seconde période, mais le premier quart d'heure prenait fin avec le deuxième but brésilien suite à un coup franc. Lauren trouvait la transversale dans un premier temps, puis Tarciane redonnait l'avantage aux Sud-Américaines d'un retourné, faisant oublier son penalty manqué (1-2, 59'). A l'exception d'une reprise de Ziva Henry contrée par Cris (73'), les Pays-Bas ne parvenaient pas à porter le danger sur les buts de Gabi Barbieri, qui anticipait bien les centres néerlandais. Déjà buteuse dans cette seconde période, Tarciane allait obtenir une deuxième chance sur penalty suite à une faute de Kim Everaerts sur Luany, et cette fois-ci trouvait le fond des filets (1-3, 79'). Le Brésil avait fait le break et s'approchait encore plus du podium.

Dudinha manquait d'enterrer les espoirs néerlandais suite à une mauvaise passe de Samantha van Diemen (83'), et c'est finalement Gi Fernandes qui y parvenait. Entrée en jeu quelques minutes plus tôt, elle était servie par Cris, crochetait Auée et enroulait sa frappe qui trompait Alkemade une quatrième fois lors de cette rencontre (1-4, 89'). C'est la deuxième fois que le Brésil termine sur le podium de la compétition après 2006. Une belle performance pour équipe qui se sera montrée solide tout au long de la compétition. Les Pays-Bas ont évolué à leur niveau et n'avaient pas la solution ce soir. En rejoignant le dernier carré cependant, l'équipe a obtenu son meilleur résultat dans la compétition et se réjouira donc de ce résultat final.

Coupe du Monde U20 Féminine de la FIFA - Costa Rica 2022 - Match pour la troisième place
Dimanche 28 août 2022 - 16h30 (0h30 françaises)
PAYS-BAS - BRÉSIL : 1-4 (1-1)
San José (Estadio Nacional de Costa Rica) - 15 672 spectateurs
Arbitres : Vincentia Amedome (Togo) assistée de Carine Fomo et Fanta Koné. 4e arbitre : Akhona Makalima. Arbitre VAR : Eszter Urban

Buts
0-1 ANA CLARA 9'
1-1 Rosa VAN GOOL 21'
1-2 TARCIANE 59'
1-3 TARCIANE 79' s.p.
1-4 GI FERNANDES 89'

Avertissements : Dana Foederer 58', Liz Rijsbergen 68', Kim Everaerts 78' pour les Pays-Bas ; Cris 26' pour le Brésil

NB. Penalty de Tarciane repoussé par Alkemade (31')

Pays-Bas
16-Lisan Alkemade ; 2-Kim Everaerts, 3 Marit Auée (cap.), 4-Samantha van Diemen, 14-Senna Koeleman (9-Sanne Koopman 80') ; 20-Rosa van Gool (12-Tess van Bentem 87'), 6-Dana Foederer, 10-Danique Noordman ; 7-Liz Rijsbergen, 11-Ziva Henry, 17-Zera Hulswit (19-Charlotte Hulst 63'). Entr.: Jessica Torny
Non utilisées : 1-Claire Dinkla (G), 21-Femke Liefting (G), 5-Nina Nijstad, 13-Fenna Meijer, 15-Jeva Walk, 18-Shi-jona Martina

Brésil
1-Gabi Barbieri, 2-Bruninha (cap.), 4-Lauren, 3-Tarciane, 6-Ana Clara (16-Ravena 90+3') ; 8-Yaya, 5-Cris (15-Kaylaine 90+3'), 18-Rafa Levis (17-Gi Fernandes 76') ; 11-Aline, 10-Analuyza (7-Luany 46'), 20-Dudinha (13-Pati Maldaner 87'). Entr.: Jonas Urias
Non utilisées : 12-Amanda (G), 21-Yanne (G), 9-Priscila, 14-Sassa, 19-Mileninha

Lundi 29 Août 2022
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :