Footofeminin.fr : le football au féminin

Des chiffres avant l'ouverture

La Coupe du Monde débute ce dimanche. Voici une série de chiffres pour mieux connaître cette compétition et les précédentes.



La Brésilienne Marta
La Brésilienne Marta
0
De 1995 à 2007, la gardienne américaine Briana Scurry a disputé dix matches de Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ sans encaisser le moindre but. L'Allemande Nadine Angerer a quant à elle réussi à garder sa cage inviolée six matches de suite pendant la seule édition 2007.

Même si elles ont remporté à elles deux quatre des cinq éditions de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, l'équipe d'Allemagne et l'équipe des États-Unis ne se sont encore jamais affrontées en finale du tournoi. Les Américaines sont les seules à avoir atteint la demi-finale lors des cinq éditions de la compétition reine.

1
Sur les neuf sites de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011™, Berlin est le seul qui n'ait encore jamais accueilli un duel entre deux équipes nationales féminines A. Le stade olympique de la capitale allemande a en revanche accueilli la finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2006™.

2
Comme le score de la finale remportée en 2007 par l'Allemagne face au Brésil (2-0).

3
Trois buts ont été inscrits dès la première minute d'un match de Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Le but le plus rapide a été marqué en 1991 contre le Japon par la Suédoise Lena Videkull, au bout de 30 secondes. Le deuxième a été signé par la Canadienne Melissa Tancredi, qui a marqué face à l’Australie en 2007 après 37 secondes. L'Américaine Lori Chalupny a quant à elle trouvé le chemin des buts après 54 secondes face au Nigeria, en 2007.

4
Quatre des joueuses de la sélection allemande ont remporté la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2010 : Kim Kulig, Alexandra Popp, Bianca Schmidt et Almuth Schult. Dans les rangs des Américaines se trouve une joueuse qui a pour sa part triomphé en Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2008, en la personne d'Alex Morgan.

C'est le nombre de Françaises qui était présentes lors de l'unique participation de la France à une Coupe du Monde. Bérangère Sapowicz, Sabrina Viguier, Laura Georges et Sonia Bompastor étaient en effet en 2003 aux Etats-Unis. Corinne Diacre désormais adjointe était aussi sur le terrain. 11 joueuses de la Coupe du Monde 2003 sont encore en activité.

5
L’Américaine Kristine Lilly est la seule joueuse à avoir participé aux cinq éditions de l'épreuve suprême version dames. Les 30 matches qu'elle a disputés dans le cadre de la compétition constituent également un record.

Avec cinq réalisations contre Chinese Taipei en 1991, l'Américaine Michelle Akers est la joueuse qui a inscrit le plus grand nombre de buts en un match.

6
Six sélectionneuses ont également participé à la compétition en tant que joueuses : l’Allemande Silvia Neid en 1991 et 1995, l’Anglaise Hope Powell en 1995, la Nigériane Ngozi Uche en 1991, l’Américaine April Heinrichs en 1991, l’Italienne Carolina Morace en 1991 et la Suédoise Pia Sundhage en 1991 et 1995. Leonardo Cuellar, qui entraîne le Mexique, a quant à lui disputé la Coupe du Monde de la FIFA 1978™.

7
Meilleure buteuse lors de l'édition 2007, Marta avait inscrit 7 buts devançant Abby Wambach (Etats-Unis) et Ragnhild Gulbrandsen (Norvège) avec 6 buts

8
Huit équipes ont participé à toutes les éditions de l'épreuve suprême version dames : le Brésil, la RP Chine, l'Allemagne, le Japon, le Nigeria, la Norvège, la Suède et les États-Unis. Parmi elles, seule la RP Chine manque à l’appel pour Allemagne 2011.

9
Neuf villes accueilleront des rencontres pour cette édition : Augsburg, Berlin, Bochum, Dresde, Frankfurt, Leverkusen, Mönchengladbach, Sinsheim et Wolfsburg.

10
La Norvège, championne du monde en 1995, a enchaîné entre 1995 et 1999 dix victoires de suite en Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, ce qu'aucune autre équipe n'est parvenue à faire. Il y a quatre ans, l’Angleterre a empêché l’Allemagne de réitérer cet exploit en tenant la Mannschaft en échec 0:0 en phase de groupes.

11
Comme la très nette victoire décrochée par l'Allemagne lors du match d'ouverture en 2007. Le malheureux adversaire était l'équipe d'Argentine. Les buteuses étaient Birgit Prinz et Sandra Smisek, auteures d'un triplé, Melanie Behringer et Renate Lingor, un doublé et Kerstin Garefrekes.

12
L'Olympique lyonnais, fraîchement auréolé d'un triomphe en Ligue des champions féminine de l'UEFA, est le club le mieux représenté du tournoi : 12 de ses joueuses vont disputer la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011™.

14
Birgit Prinz a inscrit jusqu'à présent 14 buts en Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. L'attaquante allemande détient le record devant l'Américaine Michelle Akers, qui a trouvé 12 fois le chemin des filets. Les troisièmes meilleures buteuses ex-æquo sont la Chinoise Sun Wen et l'Allemande Bettina Wiegmann, qui ont inscrit leurs noms au tableau d'affichage à 11 reprises.

15
Nadine Angerer est la gardienne la plus titrée de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Durant son incroyable carrière, la joueuse de 31 ans a déjà décroché 15 titres, dont deux couronnes mondiales et quatre victoires en Championnat d’Europe féminin.

16
Christelle, qui portera les couleurs de la Guinée équatoriale, est, à 16 ans, la plus jeune des footballeuses sélectionnées. L'âge moyen des 16 équipes qui participeront à l'épreuve suprême est de 24 ans et 11 mois, comme lors de l'édition 2003.

18
Sur les deux dernières éditions masculines et féminines de la compétition reine, les femmes ont signé davantage de buts de la tête que les hommes. En 2007, les femmes ont inscrit 18 % des buts de la tête. Lors de la Coupe du Monde de la de la FIFA 2010™, 17,9 % des buts ont été marqués de cette façon. En 2003, les footballeuses ont marqué 23,3 % des buts de la tête. En Allemagne en 2006, les hommes ont utilisé leur tête pour inscrire 18,3 % de l'ensemble des réalisations.

19
C'est le nombre de joueuses (sept Américaines et 12 Allemandes) qui comptent deux titres mondiaux à leur palmarès. Birgit Prinz est la seule à avoir atteint trois fois la finale : en 2003 et en 2007, lors des triomphes de l'Allemagne, et en 1995, pour disputer la première mi-temps de la finale perdue contre la Norvège.

20
La sélection la plus jeune de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Allemagne 2011™ est celle de la Corée du Nord, avec 20 ans et 11 mois de moyenne d'âge. Les Américaines forment au contraire l'équipe la plus expérimentée, avec une moyenne de 27 ans et 9 mois, et constituent la deuxième formation la plus âgée de l'histoire du tournoi : elles ne sont devancées que par la sélection 2003 des États-Unis.

35
La Canadienne Charmaine Hooper s'est illustrée comme la buteuse la plus âgée de l'histoire de la compétition. Lors de l'édition 2003 aux États-Unis, elle a en effet signé un but contre la RP Chine à 35 ans et 261 jours.

38
C'est l'âge de la joueuse la plus âgée de ce Mondial. Il s'agit de la Néo-Zélandaise Jenny Bindon (38 ans). La Française Sandrine Soubeyand (37) et la Japonaise Nozomi Yamago (36) suivent juste derrière. Si la gardienne néo-zélandaise Bindon est amenée à jouer au cours de cette phase finale en Allemagne, elle deviendra la deuxième joueuse la plus âgée de l'histoire de la compétition après la Brésilienne Meg, qui a disputé l'édition 1995 à l'âge de 39 ans.

44
Dans l'histoire de l'épreuve suprême version dames, à 44 reprises, une formation entraînée par un homme s'est mesurée à une équipe dirigée par une femme. Avec 28 victoires (63,6 %), cinq nuls et onze défaites, ce sont les entraîneuses qui ont le plus souvent gagné. Le premier de ces succès, enregistré par la Suédoise Gunilla Paijkull, remonte à 1991.

85
Ce sont les États-Unis qui ont inscrit jusqu'à présent le plus de buts en Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ : 85 réalisations, soit une de plus que l'Allemagne. Au total, 539 buts ont été marqués en 148 matches dans le cadre du tournoi. Le 500ème est l'œuvre de la Norvégienne Ragnhild Gulbrandsen, en 2007.

101
Pas moins de 101 footballeuses retenues pour Allemagne 2011 ont déjà fait l'expérience de la compétition reine. Les équipes les plus expérimentées sont celles de l'Angleterre, du Japon et du pays hôte, qui comptent chacune 11 joueuses ayant disputé au moins un match en Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Formiga (Brésil), Prinz (Allemagne) et Homare Sawa (Japon) vont signer leur cinquième participation au grand rendez-vous mondial féminin. En outre, les Allemandes comptent dans leurs rangs 13 joueuses qui ont brandi au moins une fois le trophée tant convoité, alors que sur les 15 autres formations, seule la sélection américaine compte une championne du monde en la personne de Rampone.

336
C'est le nombre de joueuses qui seront présentes à ce Mondial. Chaque sélection a proposé une liste de 21 joueuses dont 3 gardiennes. La prochaine édition qui pourrait être élargie en nombre d'équipes devraient battre ce chiffre. En 1991, elles étaient 12 nations à participer.

1800
C'est le nombre de personnes accréditées par les différents médias de ce Mondial (TV, presse écrite, radio, Sites Internet...un record !)

1991
Le premier penalty de l’histoire de la compétition a été inscrit par l’Allemande Bettina Wiegmann face à Chinese Taipei, le 19 novembre 1991. Le tout premier penalty avait toutefois été sifflé trois jours auparavant, mais la Norvégienne Tone Haugen avait échoué face à la gardienne chinoise Zhong Honglian.

Source : FIFA

Jeudi 23 Juin 2011
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :