Footofeminin.fr : le football au féminin

Euro 2022 - Groupe A - L'IRLANDE DU NORD, le petit poucet

L’Irlande du Nord est présente pour la première fois de son histoire dans un tournoi international et essaiera de jouer les trouble-fêtes en grattant des points à tous ses adversaires.



Son parcours de qualification

Les Nord-Irlandaises se sont qualifiées en passant par les barrages. L’Irlande du Nord a réussi l’exploit alors qu’elles étaient dans le pot 4 lors du tirage au sort. Elles ont devancé les Iles Féroé, la Biélorussie et le Pays de Galles qui était largement favori pour accrocher la deuxième place derrière la Norvège. Elles ont fini à égalité de points avec les Galloises mais les ont devancées au bénéfice du but marqué à l’extérieur ayant réussi le nul 2-2 à l’aller à Newport et 0-0 au retour à Belfast.
L’Irlande du Nord étant classée dernière des équipes finissant à la deuxième place s’est donc retrouvée en barrage contre l’Ukraine. Après une victoire surprise 2-1 à l’extérieur, elles ont confirmé à domicile en gagnant 2-0.

Groupe C : 2e + Barrage
Matchs : 8
Victoires : 4
Matchs nuls : 2
Défaites : 2
Buts inscrits : 17
But encaissé : 17

Les résultats
Norvège (0-6, 0-6)
Pays de Galles (2-2, 0-0)
Iles Féroé (6-0, 5-1)
Belarus (1-0, 3-2)
Ukraine (2-1, 2-0)

L'équipe

L’Irlande du Nord est un mélange hétéroclite de joueuses amateures et semi-professionnelles qui jouent au pays ainsi que quelques joueuses au statut professionnel principalement en Angleterre. Il faut noter d’ailleurs que l’IFA a mis les moyens pour ce tournoi en mettant 22 joueuses en camp d’entrainement depuis le mois de janvier pour leur permettre d’être au niveau physiquement et tactiquement avec les joueuses professionnelles.
Tactiquement c’est une équipe caméléon qui s'adapte aux adversaires. On a vu du classique 4-3-3 a l'ultra défensif 5-4-1 face à une nation comme l’Angleterre en qualifications pour la Coupe du Monde 2023. L'équipe n'apparait pour autant absolument pas défensive dans sa manière d’être, au contraire. L’entraineur Kenny Shiels l’a voulu joueuse et offensive contre les équipes à sa portée.
On peut noter une défense centrale très expérimentée avec Ashley Hutton et Julie Nelson avec devant elle au milieu de terrain Rachel Furness une autre joueuse expérimentée qui joue à Liverpool et bonifie ses partenaires par son intelligence et son jeu de passe. En attaque Simone Magill, la première joueuse Nord-Irlandaise à avoir signé un contrat professionnel avec Liverpool joue en pointe et combine souvent avec une excellente ailière gauche à l’ancienne Lauren Wade.
L'Irlande du Nord reste sur une défaite 1-4 en Belgique (photo Irish FA)
L'Irlande du Nord reste sur une défaite 1-4 en Belgique (photo Irish FA)

Le sélectionneur

Kenny Shiels est arrivé en mai 2019 en remplacement de Alfie Wylie qui était l’inamovible sélectionneur des féminines en Irlande du nord. A son arrivée, l’équipe venait de perdre sept de ses huit matchs de qualification à la Coupe du monde 2019. Il a changé les mentalités des joueuses et de l’équipe en demandant un jeu plus offensif et beaucoup moins restrictif avec de très bons résultats.

La joueuse clé

Rachel Furness

La milieu de terrain gauchère de Liverpool est une baroudeuse d’expérience à 34 ans. Elle contrôle le tempo de l’équipe et oriente le jeu avec ses passes. C’est une joueuse qui s’adapte également facilement aux changements tactiques et devient une 6 contre les équipes de bonne qualité avec une agressivité et des tacles à la "Britannique". Une joueuse vraiment complète et essentielle pour le fonctionnement de l'équipe.

Le pronostic

Dans le groupe A, l’Irlande du Nord est attendue pour finir dernière du groupe, mais va sans doute embêter ses trois adversaires et essaiera de faire des matchs nuls. La qualification pour les quarts de finale serait un immense exploit.

La déclaration

Kenny Shiels : « Dans le foot féminin, vous pouvez noter qu’en analysant certaines séquences on voit que lorsqu’une équipe encaisse un but, elle en encaisse souvent très rapidement un deuxième. On retrouve ceci à tous les niveaux du football féminin. Ceci est dû au fait que les jeunes femmes et les femmes en général ont des réactions plus émotionnelles que les hommes. Donc elles ne réagissent pas aussi bien quand elles encaissent un but ».
Cette réaction a entraîné un tollé de protestation dans les médias et chez les fans face à ce propos sexiste et inacceptable pour lequel il s'est excusé.

Le fait

L’hymne national de l’Irlande du Nord est "God save the queen" tout comme l’Angleterre quand ces deux nations vont se rencontrer, un seul hymne sera joué et les deux équipes le chanteront, ce qui raccourcit au passage le timing du protocole de l’UEFA.

Le chiffre : 12

C'est le nombre de buts encaissés face à la Norvège en deux matchs de qualification. Une équipe que l'Irlande du Nord va retrouver pour son entrée dans le tournoi.

La préparation

Trois matchs amicaux en février contre les Iles Féroé (3-1), un nul contre la Suisse (2-2) et une défaite face à la Roumanie (0-1) avant un dernier rendez-vous en juin perdu contre la Belgique (1-4) ont marqué la préparation de l'équipe.

>> Les résultats des matchs de préparation

Le calendrier

Le jeudi 7 juillet à 21h contre la Norvège
Le lundi 11 juillet à 18h contre l'Autriche
Le vendredi 15 juillet à 21h contre l'Angleterre

Les joueuses

G : 1-Jacqueline Burns (BK Häcken, SUE, 39/0), 12-Rebecca Flaherty (Brighouse Town, ANG, 7/0), 23-Shannon Turner (Wolwerhampton Wanderers, ANG, 0/0)

D : 2-Rebecca McKenna (Lewes, ANG, 20/1), 3-Demi Vance (Glasgow Rangers, ÉCO, 75/4), 4-Sarah McFadden (Durham, ANG, 86/6), 5-Julie Nelson (Crusaders Strikers, 125/8), 6-Ashley Hutton (Linfield, 114/9), 13-Kelsie Burrows (Cliftonville, 8/0), 15-Rebecca Holloway (Racing Louisville, USA, 9/3), 17-Laura Rafferty (Southampton, ANG, 32/0), 22-Abbie Magee (Cliftonville, 6/0)

M : 7-Chloe McCarron (Glentoran, 23/1), 8-Marissa Callaghan CAP. (Cliftonville, 72/9), 10-Rachel Furness (Liverpool, ANG, 85/38), 16-Nadene Caldwell (Glentoran, 67/2), 18-Louise McDaniel (Cliftonville, 6/0), 20-Joely Andrews (Glentoran, 7/1)

A : 9-Simone Magill (Everton, ANG, 70/21), 11-Kirsty McGuiness (Cliftonville, 57/14), 14-Lauren Wade (Glentoran, 41/7), 19-Emily Wilson (Crusaders Strikers, 11/1), 21-Caitlin McGuiness (Cliftonville, 11/1)

Absence majeure : néant

Participations à l'Euro

Participation : 0

Dimanche 3 Juillet 2022
Sylvain Jamet

Dans la même rubrique :