Footofeminin.fr : le football au féminin

Euro 2022 - Groupe D : La BELGIQUE obtient un ticket historique pour les quarts !

Un but de Tine De Caigny en début de seconde période a offert la victoire et la qualification pour les quarts de finale à la Belgique (1-0). Elle y affrontera la Suède.



La Belgique s'impose et passe le premier tour pour la première fois de leur histoire (photo UEFA)
La Belgique s'impose et passe le premier tour pour la première fois de leur histoire (photo UEFA)
Pour ce match décisif alors que les deux équipes mais également l'Islande pouvaient encore espérer le droit d'affronter la Suède en quart de finale, l'Italie était dans l'obligation de l'emporter, tandis que la Belgique pouvait éventuellement se contenter d'un match nul, même s'il valait mieux chercher la victoire. Ives Serneels effectuait un changement dans sa composition de départ avec l'entrée d'Hannah Eurlings en attaque pour remplacer Laura de Neve, légèrement touchée au match précédent, faisant reculer Julie Biesmans d'un cran en défense centrale. Milena Bertolini semblait elle toujours indécise depuis la large défaite face à la France, et effectuait plusieurs changements avec les retours en tant que titulaires de Barbara Bonansea, Cristiana Girelli ou encore Manuela Giugliano, alors que Sara Gama débutait sur le banc.

Petit rythme pour premier acte

Il ne fallait pas attendre longtemps avant de voir la première occasion de la rencontre, avec une frappe de Girelli qui obligeait Nicky Evrard à une belle parade (1'). Mais c'est la Belgique qui se montrait légèrement dominante dans les minutes qui suivaient, avec une frappe d'Eurlings non cadrée (6') et une reprise manquée d'Elena Dhont face au but (8'). Si l'on pensait le match parti sur de bonnes bases, le rythme allait tout de suite redescendre, aucune équipe ne voulant encaisser de but aussi tôt dans la rencontre. Il y avait bien des opportunités de part et d'autres, mais les gardiennes n'étaient pas mises à contribution. Giugliano manquait le cadre (18', 40'), Bonansea ne trouvait que le petit filet (25'). Le duel était plutôt équilibré, mais ce sont les Italiennes qui parvenaient à apporter un certain danger sur les buts d'Evrard. La fin de première période tournait d'ailleurs plus nettement à l'avantage des Azzurre avec le positionnement haut et intéressant de Flaminia Simonetti et Giugliano, mais à l'exception d'un centre de Bonansea manqué de peu par Girelli au deuxième poteau (41'), le score n'évoluait pas. Statu quo après quarante-cinq minutes disputées au petit trop, et à la pause, aucune des deux équipes n'était qualifiée pour le prochain tour, la France menant 1-0 dans l'autre rencontre.

De Caigny, le but de la qualif'

12 buts en 7 sélections pour De Caigny (photo UEFA)
12 buts en 7 sélections pour De Caigny (photo UEFA)
A la pause, Bertolini faisait entrer Agnese Bonfantini à la place de Lucia Di Guglielmo, un choix résolument offensif qui n'allait pas payer. Sur une situation de coup-franc, mal repoussé, Tine De Caigny profitait de la confusion qui s'ensuivait pour trouver l'ouverture (49') et permettre à la Belgique de passer en position de qualification. L'Italie répondait vite, mais la frappe puissante de Girelli était stoppée par la barre transversale d'Evrard (52'). Elle manquait ensuite le cadre sur un centre de Boattin (53'). L'Italie allait continuer de pousser, mais sans parvenir à accélérer le rythme ou se créer de belles opportunités face à une équipe belge qui allait resserrer les rangs tout en étant à l'affût d'une bonne opportunité.

Tous les changements effectués par Bertolini étaient à vocation offensive, et terminait le match avec un duo Valentina Giacinti/Daniela Sabatino en pointe. Mais ça restait trop brouillon pour les Italiennes alors que la défense belge ne commettait pas d'erreur. L'Italie usait de ballons en profondeur mais sans parvenir à s'en emparer ou à les exploiter. Evrard était bien attentive dans sa surface et empêchait les attaquantes italiennes d'y croire alors que Bonansea, fatiguée, multipliait les erreurs techniques. Giacinti ne passait pas loin, en contre-attaque, d'obtenir l'égalisation, mais sa frappe était doublement déviée pour échouer de quelques centimètres à côté du poteau opposé (79'), offrant un corner qui n'aboutaissait à rien. Les minutes défilaient, et chaque attaque italienne voyait une armée de maillots or en face. Pire que ça, c'est la Belgique qui passait toute proche de plier le match et la course à la qualification avec une belle frappe de Tessa Wullaert repoussée par le poteau (90+1'). L'Italie mettait la pression en enchaînant les corners dans les arrêts de jeu, Giacinti se créait une dernière opportunité (90+7') et le match prenait fin sur le score de 1-0 et la qualification de la Belgique. L'Italie n'aura jamais su se remettre de sa première période face à la France, terminant sur une prestation insuffisante sans réussir à emballer le match alors que la victoire était obligatoire. La Belgique n'a pas fait une grosse prestation, mais cela suffisait pour continuer. Il fallait attendre quelques minutes pour valider la qualification, le match entre la France et l'Islande jouant les prolongations avec l'égalisation sur penalty des Islandaises après plus de dix minutes d'arrêts de jeu. Insuffisant pour repasser devant la Belgique, qui pouvait finalement vraiment fêter sa qualification.

UEFA Women's EURO 2022 - Angleterre - Groupe D - Troisième journée
Lundi 18 juillet 2022 - 20h00 locales (21h00 françaises)
ITALIE - BELGIQUE : 0-1 (0-0)
Manchester (Manchester City Academy Stadium) - 3 919 spectateurs
Temps lourd (32°C) - Terrain excellent
Arbitres : Ivana Martinčić (Croatie) assistée de Sanja Rodjak-Karšić (Croatie) et Staša Špur (Slovénie). 4e arbitre : Ivana Projkovska (Macédoine du Nord). Arbitres VAR : Pol van Boekel (Pays-Bas) assisté de Dennis Higler (Pays-Bas)

But
0-1 Tine DE CAIGNY 49' (Ballon disputé à l'entrée de la surface. Philtjens de la tête trouve Kees qui remet de la poitrine sur De Caigny qui place une frappe croisée du gauche de 14 m qui traverse la défense)

Avertissement : Lisa Boattin 65' pour l'Italie

Italie
1-Laura Giuliani ; 16-Lucia Di Guglielmo (14-Agnese Bonfantini 46'), 13-Elisa Bartoli, 5-Elena Linari, 17-Lisa Boattin ; 2-Valentina Bergamaschi (21-Valentina Cernoia 80'), 7-Flaminia Simonetti (19-Valentina Giacinti 68'), 8-Martina Rosucci (18-Arianna Caruso 58'), 6-Manuela Giugliano ; 11-Barbara Bonansea ; 10-Cristiana Girelli (cap.) (9-Daniela Sabatino 81'). Entr.: Milena Bertolini
Non utilisées : 12-Katja Schroffenegger (G), 22-Francesca Durante (G), 3-Sara Gama, 4-Aurora Galli, 13-Elisa Bartoli, 15-Maria Luisa Filangeri, 20-Martina Piemonte, 23-Martina Lenzini

Belgique
1-Nicky Evrard ; 15-Jody Vangheluwe (22-Laura Deloose 66'), 19-Sari Kees, 20-Julie Biesmans, 2-Davina Philtjens ; 11-Janice Cayman (23-Kassandra Missipo 90+2'), 10-Justine Vanhaevermaet, 6-Tine De Caigny ; 13-Elena Dhont (16-Marie Minnaert 59'), 7-Hannah Eurlings (8-Feli Delacauw 66'), 9-Tessa Wullaert (cap.). Entr.: Ives Serneels
Non utilisées : 12-Diede Lemey (G), 21-Lisa Lichtfus (G), 3-Ella Van Kerkhoven, 5-Sarah Wijnants, 14-Davinia Vanmechelen, 17-Charlotte Tison, 18-Laura De Neve

Lundi 18 Juillet 2022
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :