Footofeminin.fr : le football au féminin

Euro U19 - Présentation du groupe A (1/2) : L'ESPAGNE remet son titre en jeu

A peine la Coupe du monde terminée que se joue l'Euro des moins de 19 ans qualificatif pour la prochaine Coupe du monde des moins de 20 ans. Une compétition dont on ne connaît pas encore le pays-hôte. Présentation du groupe A, d'une compétition, qui se déroulera du 16 au 28 juillet en Ecosse.



Groupe A

Avec l'Ecosse, pays-hôte, la France, la Norvège et les Pays-Bas, c'est le groupe le plus « abordable », mais également le plus ouvert. L'Ecosse ne partira pas favorite, mais voudra rêver à domicile, la Norvège et les Pays-Bas ne seront pas des adversaires faciles pour la France. Il faudra profiter du tirage au sort qui lui a permis d'éviter les « gros » de la catégorie.

Ecosse
Qualifiée en tant que pays-hôte, l'Ecosse n'a donc pas pris part à un Tour Elite pour disputer son sixième Euro de la catégorie, la première fois depuis 2017. En cinq apparitions, elle n'a jamais réussi à se qualifier pour les demi-finales de la compétition, et ne partira pas favorite cette fois-ci encore avec trois équipes, la France, la Norvège et les Pays-Bas, qui auront les faveurs des pronostics. Mais qui sait, la participation de l'équipe A à sa première Coupe du monde cet été servira peut-être de détonateur pour en faire de même à l'étage inférieur, c'est en tout cas ce qu'espère la sélectionneuse de l'équipe Pauline Hamill.

(photo Sébastien Duret)
(photo Sébastien Duret)
France
La France a largement remporté ses deux premières rencontres du Tour Elite disputées à domicile face au Portugal (6-0) puis la Slovaquie (6-0), mais elle s'est ensuite fait peur face à la Slovénie qui avait également remporté ses deux premières rencontres. Le match décisif pour la qualification a terminé sur un match nul et vierge, mais la France, dominatrice mais maladroite, a failli se faire piéger en toute fin de match et ainsi laisser échapper la qualification.

Dans la compétition, seule l'Allemagne fait mieux que la France en terme de participations et de titres, même si l'Espagne revient vite sur le deuxième point. Cet été, le premier objectif des Tricolores, comme de toutes les équipes participantes, sera d'obtenir la qualification pour la Coupe du monde des moins de 20 ans. Mais la France doit et va viser plus haut, c'est à dire le titre, après sa finale perdue en Irlande du Nord il y a deux ans. Gilles Eyquem pourra compter sur six des sept joueuses qui ont participé au dernier Mondial U20, mais sera privé d'Amélie Delabre qui avait été la meilleure buteuse française de la compétition ex-aequo avec Emelyne Laurent. Fait rare pour être souligné, la présence de deux joueuses surclassées de deux et trois ans (Assimina Maoulida et Vicki Becho respectivement). La France fera son entrée dans la compétition face à l'Ecosse, pays-hôte, et n'aura pas droit à l'erreur avant d'affronter les Pays-Bas et la Norvège, ses deux principaux concurrents pour la qualification pour les demi-finales et la Coupe du monde. Car si elle a échappé à l'Espagne, l'Allemagne et l'Angleterre, elle fera face à deux, voire trois équipes physiques et bien organisées sur le terrain.

Norvège
La Norvège a remporté ses trois rencontres du Tour Elite disputé à domicile, face à l'Irlande du Nord (2-1), l'Ukraine (7-1) et enfin le Danemark de Dajan Hashemi (3-0), une belle performance qui montre qu'il ne faudra pas prendre cette équipe à la légère. Si elle s'est fait peur face à l'Irlande du Nord pour son entrée dans le tournoi, la sélection norvégienne a mis les points sur les « i » lors de son match décisif face à son principal concurrent lors de la dernière journée.

Attention à la Norvège, demi-finaliste de l'Euro des moins de 17 ans en 2018 tout comme les Pays-Bas, et qui sera emmenée par plusieurs joueuses de cette génération talentueuse. Les Frida Maanum, Sophie Haug ou Andrea Norheim ne sont plus là, mais l'équipe est de qualité et parfaitement en mesure de se qualifier pour les demi-finales et obtenir une troisième participation à la Coupe du monde des moins de 20 ans, compétition qu'elle n'a pas disputée depuis 2012. L'équipe évoluera en principe en 352 avec un trio Sunde/Baekkelund/Haugland très solide en défense et habile sur les coups de pieds arrêtés, notamment Sunde. Le milieu renforcé autour de la talentueuse Tvedten est bien articulé, et pourrait poser plus d'un problème à ses adversaires alors qu'en attaque, Olsen est une buteuse prolifique.

Pays-Bas
Après une victoire aisée face à la Bulgarie (6-0) pour débuter son Tour Elite disputé à domicile, la jeune équipe des Pays-Bas a remporté ses deux matches suivant avec plus de difficulté, face à la Russie (1-0) puis l'Islande (2-1), les deux équipes les plus dangereuses du groupe qui s'étaient neutralisées lors de la première journée pour offrir un boulevard aux Néerlandaises.

Pour sa neuvième participation à l'épreuve, l'équipe des Pays-Bas cherchera à obtenir sa qualification pour une deuxième Coupe du monde U20 consécutive après avoir découvert l'épreuve l'année passée avec trois joueuses qui seront présentes en Ecosse, parmi lesquelles Joëlle Smits qui n'a cepdendant pas été la joueuse la plus en vue des qualifications côté néerlandais. Les deux ailières Kirsten van de Westeringh (gauche) et Romée Leuchter (droite) ont été très efficaces, et les trois forment un trio très dangereux. La profondeur du banc pose quelques questions, mais l'équipe A a montré qu'il n'y avait pas forcément besoin d'un gros banc pour aller loin dans une compétition internationale... et s'il ne s'agit évidemment pas des mêmes joueuses, le parcours de leurs aînées donnera certainement aux jeunes Oranje un surplus de volonté, attention donc.

Calendrier

16 juillet : Norvège-Pays-Bas à 16h, Ecosse-France à 19h30
19 jullet : Pays-Bas-France à 16h, Ecosse-Norvège à 18h15
22 juillet : Pays-Bas-Ecosse à 18h15, France-Norvège à 18h15

Les matchs de la France sont diffusés en direct sur la Chaine L'Equipe

Lundi 15 Juillet 2019
Charlotte Vincelot


Dans la même rubrique :