Footofeminin.fr : le football au féminin

Groupe D : Le Brésil à petits pas

Alors qu'en début d'après-midi, la Norvège a eu chaud en s'imposant sur le fil face à une belle équipe de Guinée Equatoriale (1-0), le Brésil n'a pas non plus brillé devant l'Australie qui aura eu l'occasion de marquer à plusieurs reprises.



Mercredi 29 juin 2011 – 18h15
BRESIL – AUSTRALIE : 1-0 (0-0)
Mönchengladbach (Borussia Park)
Temps couvert – Pelouse en excellent état.
Spectateurs : 27 258
Arbitres : Jenny Palmqvist (SUE) assistée de Helen Karo (SUE) et Anna Nyström (SUE). 4e arbitre : Thalia Mitsi (GRE)
But : ROSANA 54']b
Aucun avertissement
BRESIL : 1-ANDREIA ; 4-ALINE (cap), 3-DAIANE, 13-ERIKA ; 14-FABIANA, 7-ESTER, 8-FORMIGA (15-FRANCIELLE 84'), 2-MAURINE ; 11-CRISTIANE, 6-ROSANA, 10-MARTA. Entr.: Kleiton LIMA
Non utilisées : 5-RENATA COSTA, 9-BEATRIZ, 12-BARBARA, 16-ELAINE, 17-DANIELLE, 18-THAIS, 19-GRAZIELLE, 20-ROSEANE, 21-THAIS
AUSTRALIE : 1-Melissa BARBIERI ; 9-Caitlin FOORD, 10-Servet UZUNLAR, 3-Kim CARROLL, 8-Elise KELLOND KNIGHT ; 13-Tameka BUTT (4-Clare POLKINGHORNE 86'), 12-Emily VAN EGMOND (15-Sally SHIPARD 61'), 14-Collette MC CALLUM, 7-Heather GARRIOCK ; 11-Lisa DE VANNA, 17-Kyah SIMON (20-Samantha KERR 79'). Entr.: Tom SERMANNI
Non utilisées : 2-Teigen ALLEN, 5-Laura ALLEWAY, 6-Ellyse PERRY, 16-Lauren COLTHORPE, 18-Lydia WILLIAMS, 19-Leena KHAMIS, 21-Casey DUMONT

La joie des Brésiliennes (photo : Eric Baledent)
La joie des Brésiliennes (photo : Eric Baledent)
« Dernière église avant le stade ». A Mönchengladbach, le foot est une religion avec le mythique Borussia. Le foot féminin et le Brésil ne pouvait pas tomber mieux même si l'immense Borussia Park (45 860 places) sonnaient un tout petit peu creux avec ses 27 258 spectateurs. Et dans ce deuxième match du groupe D, Mc Callum et les Australiennes auraient pu frapper un grand coup d'entrée. Mais le coup franc de la joueuse de Perth Glory passait au dessus des buts d'Andreia (7e). Le Brésil ne tardait pas à réagir avec une tête lobée de Rosana (9e). Dans un match jusque-là maîtrisé par les Australiennes, les Brésiliennes se montraient quand même les plus dangereuses. Mais la maladresse de Rosana - pourtant seule aux six mètres – faisait le reste. Pas sereine, la capitaine auriverde, Aline, commettait une perte de balle grossière qui faillit coûter cher. Heureusement, De Vanna – ex coéquipière de Sonia Bompastor à Washington – ratait complètement son tir (30e). Dans cette première période extrêmement équilibrée, Marta, non plus, n'y arrivait pas. La meilleure joueuse du monde paraissait agacée et un peu nerveuse. La seconde période repartait timidement, jusqu'à deux éclairs de génie.

De Vanna aura fait trembler un petit Brésil

Le premier de Cristiane qui, après un coup du sombrero, parvenait à glisser de la tête à Rosana. Cette dernière se débarrassait alors de Carroll avant d'ajuster une puissante reprise du gauche (1-0, 54'). Imparable. Les Brésiliennes imprimaient un faux rythme et se contentait de gérer leur maigre avance. Elles faillirent même profiter d'une mésentente entre Barbieri et l'une de ses défenseures pour doubler la mise mais la frappe de Marta était contrée (67e). En l'espace de deux minutes, les Australiennes tiraient par trois fois au but mais à chaque fois ce n'était pas assez puissant pour inquiéter l'impeccable Andreia (77e, 78e, 78e). Bien lancée dans le profondeur, Butt était à deux doigts de faire la différence mais son centre était dévié du bout des gants par Andreia (84e). Décidément pas dans un bon jour, Aline ratait son intervention de la tête, De Vanna filait alors seule au but mais son lob manquait de précision (87e). Les Australiennes y ont cru jusqu'au bout mais face au Brésil, il leur aura manqué cette petite pointe de réalisme pour espérer mieux.

LES REACTIONS

Tom Sermanni (Entraîneur de l'Australie)
« Les deux équipes ont essayé de marquer des buts. Nous étions partis dans l'idée d'attaquer, et de développer un football attractif. Contre le Brésil, une des meilleures équipes du monde, nous sommes heureux du jeu que nous avons produit y compris sur le plan technique et tactique. Mais ,ous sommes aussi déçus de ne pas avoir eu cette part de chance qui nous aurait permis d'égaliser en fin de partie. »

Melissa Barbieri (gardienne de l'Australie)
« Je pense que nus avons pratiqué un football agréable. On n'a pas fait que rester derrière et regarder le Brésil jouer. Je suis très fière de la détermination dont a fait preuve l'équipe et nous somme aussi heureuse de notre performance. On est aussi déçu du score puisqu'on perd de justesse 1-0 mais c'est le football. »

Kleiton Lima (coach du Brésil)
« C'était un match rude mais on s'attendait à ce genre de match car l'Australie est une jeune équipe très bien armé. Je connais bien Tom Sermanni, le coach, qui fait un très bon travail tactique. Pendant la première mi-temps, nous avons été obligé de jouer un football plus défensif car nos adversaires se déplaçaient très bien. Elles n'ont pas fait de fautes et elles étaient, toutes, très bien positionnées. En seconde mi-temps, nous avons joué le football que nous avions l'habitude de pratiquer. Nous étions plus confiantes, nos milieux de terrain ont été mieux utilisés et nous étions aussi mieux organisés. Même si nous avons des joueuses expérimentées, nous étions peut-être un peu tendues pour ce premier match de Coupe du monde, et c'est ce que nous devons améliorer pour la prochaine fois ».


A Mönchengladbach, Thibault Simonnet

La Norvège a souffert

Mercredi 29 juin 2011 - 15h00
NORVEGE – GUINEE EQUATORIALE : 1-0 (0-0)
Augsburg (Impuls Arena)
Temps ensoleillé – Pelouse en excellent état.
Spectateurs : 12 928
Arbitres : Quetzalli Alvarado (MEX) assistée de Rita Munoz (MEX) et Mayte Chavez (MEX). 4e arbitre : Finau Vulivuli (FIJ)
But : Emilie HAAVI 84'
Avertissements : Mjelde 63', Thorsnes 90+2' pour la Norvège
NORVEGE : 1-Ingrid HJELMSET ; 15-Hedda STRAND GARDSJORD, 3-Maren MJELDE, 2-Nora HOLSTAD BERGE, 5-Marita Skammelsrud Lund ; 4-Ingvild STENSLAND, 7-Trine RONNING ; 9-Emilie Bosshard HAAVI, 13-Madeleine GISKE (17-Lene MYKJALAND 46', 11-Leni LARSEN KAURIN 70'), 16-Elise THORSNES ; 9-Isabell HERLOVSEN (10-Cecilie PEDERSEN 62'). Entr.: Eli LANDSEM
Non utilisées : 12-Erika SKARBO, 21-Caroline KNUTSEN, 8-Runa VIKESTAD, 18-Guro KNUTSEN MIENNA, 20-Ingrid RYLAND, 14-Gry TOFTE IMS, 6-Kristine Wigdahl HEGLAND
GUINEE EQUATORIALE : 1-MIRIAM ; 2-BRUNA, 3-DULCIA, 4-CAROLINA, 5-ANA CRISTINA, 6-VANIA, 7-DIALA (17-ADRIANA 65'), 9-DORINE, 10-ANONMAN (cap), 14-JUMARIA (15-CHINASA 52'), 20-CHRISTELLE (21-LAETITIA 46'). Entr.: Marcello FRIGERIO
Non utilisées : 8-EMILIANA, 11-NATALIA, 12-SINFOROSA, 13-YAO, 16-LUCRECIA, 18-MARIA ROSA, 19-FATOUMATA

Les Norvégiennes auront eu toutes les peines du monde à se défaire de farouches Guinéennes (61e nation mondiale). Bien que malmenées en début de partie par Haavi - qui touchera le poteau - et par Herlovsen, les partenaires de la gardienne Miriam se rebifferont. La capitaine aux tresses vertes fluos, Anonman, ratera même deux face à face (46e et 52e). Le tournant du match. Car dans une rencontre extrêmement ouvert (38 tirs au total dont 20 pour les Guinéennes), les Norvégiennes accentueront leur domination dans la dernière demi-heure. Si Mykjaland (55e) et Herlovsen (58e) toucheront du bois, les Scandinaves trouveront la faille grâce à Haavi à la réception d'un centre de Kaurin (1-0, 84'). Terrible pour des Guinéennes courageuses mais qui auront souffert physiquement en fin de match.

>> Le classement du groupe D
1. Brésil, 3 pts
2. Norvège, 3 pts
3. Australie et Guinée Equatoriale, 0 pt

Mercredi 29 Juin 2011
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :