Footofeminin.fr : le football au féminin

International - Les joueuses de la JAMAÏQUE alertent leur Fédération

"No pay, no play", sans argent, les principales joueuses de la sélection jamaïcaine ont fait part ces derniers jours d'être justement payées. Deux mois après leur premier Mondial, elles veulent aussi avoir une reconnaissance de leur fédération.



Shaw face au Brésil en juin dernier (photo FIFA.com)
Shaw face au Brésil en juin dernier (photo FIFA.com)
La Bordelaise Khadija Shaw, ses partenaires Lauren Silver, Toriana Patterson, Allyson Swaby se sont exprimées sur les réseaux sociaux pour exiger que leur fédération leur règle ce qu’elle leur doit. A défaut, elles refusent de jouer jusqu'à nouvel ordre

"Nous avons fait beaucoup de sacrifices pour porter les couleurs de la Jamaïque. Nous respectons ces couleurs et les avons portées avec fierté. Et nous sommes aujourd’hui dans une situation où on doit littéralement se battre juste pour être payées. Et ce n’est pas qu’une question d’argent, mais aussi de changement, notamment vis-à-vis de la manière dont le football féminin est considéré, en particulier en Jamaïque. On mérite mieux, et ils peuvent faire mieux. C’est pour cette raison qu’avec mes coéquipières, nous avons décidé de ne plus participer aux prochaines compétitions tant que nous ne serons pas payées", peut-on lire sur l'instagram de la Bordelaise Shaw.

La Jamaïque était devenue en juin dernier la première équipe de cette région à disputer la Coupe du Monde féminine placée dans un groupe relevé avec le Brésil (0-3), l’Italie (0-5) et l’Australie (1-4).


Mercredi 4 Septembre 2019
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :