Footofeminin.fr : le football au féminin

L'année 2013 vu par la FIFA

12 mois, 52 semaines, 365 jours : l'année 2013 s'est avérée riche en moments forts dans le football féminin. FIFA.com est revenu sur les principaux événements d'un an de beau jeu version féminine.



Les Allemandes championnes d'Europe en juillet dernier (photo uefa.com)
Les Allemandes championnes d'Europe en juillet dernier (photo uefa.com)
Équipes nationales
Choc des titans en Coupe de l'Algarve
Organisée tous les ans depuis 1994, la Coupe de l'Algarve s'est imposée comme un événement majeur permettant de faire l'état des forces en présence dans le football féminin. La 20ème édition a encore été un grand moment. La finale 2013 a donné lieu à un combat de titans entre les États-Unis et l'Allemagne. Alex Morgan a fait la différence en signant un doublé pour les Stars & Stripes, offrant ainsi au sélectionneur Tom Sermanni son premier titre avec l'équipe féminine américaine.

L'Allemagne triomphe en Suède
Si les joueuses de Silvia Neid se sont inclinées en finale de la Coupe de l'Algarve, elles ont revanche remporté l'UEFA EURO Féminin 2013. Pourtant, en phase de groupes, l'hégémonie allemande a d'abord semblé toucher à sa fin. D'autres équipes se sont en effet montrées plus impressionnantes, comme la France, la Suède, pays hôte du tournoi, ou encore la Norvège, qui a même battu la Mannschaft. C'est malgré tout l'Allemagne qui s'est emparée du trophée, une fois encore. Elle n'a certes pas brillé, mais elle a fait ce qu'elle sait faire de mieux : gagner. En finale, la Norvège s'est de nouveau avérée être un adversaire à la hauteur, mais un but d'Anja Mittag et deux penalties stoppés par Nadine Angerer ont permis aux Allemandes de décrocher leur sixième sacre consécutif sur la scène continentale.

Les Bleues mettent le cap sur le Canada
Dans les qualifications pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™, l'Allemagne et la France ont frappé fort. Dans le Groupe 1, les championnes d'Europe affichent un bilan parfait de cinq victoires en cinq matches et une différence de buts de 40:0. Comme les Allemandes, les Françaises figurent en tête de leur poule, avec 12 points obtenus en quatre rencontres. Rien que sur leurs deux derniers duels contre la Bulgarie, elles ont inscrit la bagatelle de 24 buts. L'Espagne, l'Angleterre et la Suisse occupent également le premier rang de leurs classements respectifs. Dans le Groupe 4, les Suédoises entraînées par Pia Sundhage doivent en revanche se contenter de la deuxième place derrière l'Écosse. Dans le groupe 5, enfin, les trois équipes de tête ont actuellement le même nombre de points au compteur : la Belgique, les Pays-Bas et la Norvège affichent 9 unités.

La valse des entraîneurs
Les Bleues avaient de grandes ambitions pour le Championnat d'Europe en Suède, mais contre toute attente, elles ont été éliminées en quart de finale par le Danemark. Ce résultat décevant a eu des répercussions immédiates pour leur entraîneur Bruno Bini, car la Fédération française de football (FFF) en a tiré des conséquences : le contrat de Bini a été rompu à l'issue du tournoi continental et Philippe Bergeroo a été nommé pour lui succéder. En Angleterre aussi, on a tiré des leçons du faible parcours des joueuses sur la scène européenne. Après 15 ans passés au poste de sélectionneuse, Hope Powell a dû céder sa place. Elle avait pris les rênes de l'équipe en 1998 et sous sa direction, les Anglaises s'étaient qualifiées pour quatre Championnats d'Europe. Elle avait également emmené deux fois sa sélection en quarts de finale de la Coupe du Monde Féminine, en 2007 et en 2011. En décembre dernier, Mark Sampson a été nommé sélectionneur de l'Angleterre. Le Gallois a signé un contrat de quatre ans.

La liste des participants à Costa Rica 2014 est fixée
Alors que les équipes nationales A ont juste entamé le tournoi préliminaire de la Coupe du Monde Féminine, l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie se sont adjugé les derniers billets pour la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Costa Rica 2014. La liste des pays participants, désormais complète, comporte 16 équipes qui s'affronteront du 15 mars au 4 avril pour le titre mondial de cette catégorie d'âge. Le tirage au sort des groupes a eu lieu le 17 décembre à San José.

Clubs
Les Portland Thorns premières championnes des États-Unis
Huit équipes issues de l’ensemble du territoire des États-Unis, de Seattle et Portland à l’ouest jusqu’à Washington, New Jersey et Boston à l’est, ont donné en avril le coup d'envoi d’une nouvelle ligue féminine professionnelle. Réunis au sein d'une même division, ces huit clubs se sont affrontés pour le titre de champion des États-Unis. Quatre mois plus tard, Western New York Flash et les Portland Thorns se sont mesurés en finale et c'est Portland qui s'est imposé 2:0. Tobin Heath et Christine Sinclair, auteurs des deux buts, lui ont ainsi offert le trophée de la saison inaugurale de la National Women's Soccer League (NWSL).

Un triplé pour Wolfsbourg, Lyon détrôné en Ligue des champions
En 2013, le VfL Wolfsbourg s'est illustré comme le pendant féminin du Bayern Munich en Allemagne. Lors de la dernière journée de la saison 2012/2013 de Bundesliga, les Louves se sont emparées de leur premier titre de championnes. Une semaine plus tard, elles triomphaient en finale de la Coupe d'Allemagne contre le Turbine Postdam. Cerise sur le gâteau, elles ont ensuite détrôné les Françaises de l'Olympique lyonnais en s'imposant en finale de la Ligue des champions féminine de l'UEFA. C'est un penalty transformé par Martina Müller à la 74ème minute qui a permis aux Allemandes de conclure la saison en beauté. Cette année aussi, elles réalisent un beau parcours sur la scène européenne. L'équipe entraînée par Ralf Kellermann est qualifiée pour les quarts de finale, alors que pour Lyon, l'aventure est déjà terminée. Le double vainqueur de la Ligue des champions s'est en effet incliné en huitième de finale face à Potsdam.

Adieux et récompenses
Jamais deux sans trois pour Sundhage
L'année 2013 a commencé par un événement à part, le Gala FIFA Ballon d'Or. Outre le meilleur joueur de l'année 2012, la Joueuse Mondiale de la FIFA et l'Entraîneur de l'Année de la FIFA pour le football féminin et pour le football masculin ont également été récompensés au Palais des Congrès de Zurich. Pour la troisième fois de suite, Pia Sundhage était nominée dans la catégorie Entraîneur de l'Année pour le football féminin et cette fois, la Suédoise est repartie avec le trophée. L'Américaine Abby Wambach a quant à elle été sacrée Joueuse Mondiale de la FIFA. Ce duo peut espérer être à nouveau honoré en janvier 2014, puisque les deux femmes figurent encore parmi les candidates aux deux titres.

Grand honneur pour Prinz
L'ex-attaquante de classe mondiale Birgit Prinz a été nommée capitaine d'honneur de la Fédération allemande de football (DFB). L'ancienne joueuse de 35 ans est ainsi devenue la deuxième femme après Bettina Wiegmann à recevoir cette distinction. Prinz a été saluée par le président de la DFB, Wolfgang Niersbach, comme "l'une des plus grandes ambassadrices" du football.

Angerer élue footballeuse européenne de l'année
Pour la gardienne de l'équipe d'Allemagne Nadine Angerer, 2013 a été une très bonne année. Après s'être illustrée en finale du Championnat d'Europe, la joueuse de 35 ans a été sacrée meilleure joueuse d'Europe par l'UEFA. Ses brillantes prestations ont en outre valu à Angerer d'être nominée pour le titre de Joueuse Mondiale de la FIFA 2013.

Bompastor et Pedersen raccrochent les crampons
La Française Sonia Bompastor et la Danoise Katrine Pedersen ont chacune mis un terme à leur impressionnante carrière de joueuse. Bompastor, qui a grandement contribué à l'énorme progression du football féminin français ces dernières années, s'est imposée huit fois en championnat avec son équipe et deux fois en Coupe d'Europe. En douze ans de carrière, elle a en outre disputé pas moins de 156 matches internationaux. Pedersen, longtemps capitaine du Danemark, détient quant à elle le record danois du nombre de sélections en équipe nationale : en vingt ans, elle a disputé 210 duels sous les couleurs de son pays.

Vendredi 3 Janvier 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :