Footofeminin.fr : le football au féminin

Les joueuses canadiennes soutiennent Carolina Morace

Une crise majeure frappe actuellement la sélection canadienne, future adversaire des Bleues au Mondial. Alors que l'équipe connaît ses meilleurs moments, toutes les joueuses de la formation se sont rangées derrière leur entraîneure, l'Italienne Carolina Morace, en menaçant de boycotter toutes les rencontres internationales jusqu'à la Coupe du monde.



Morace et Neil
Morace et Neil
Estimant qu'elle n'a pas le plein contrôle sur le budget alloué à son équipe, Carolina Morace, l'entraîneure pourrait mettre fin à son contrat (qui devrait se terminer après les Jeux olympiques de 2012 à Londres) après la prochaine Coupe du monde qui sera disputée en Allemagne du 26 juin au 17 juillet.

Autre point litigieux : les joueuses aimeraient avoir un traitement égal à celui de leurs collègues masculins qui seraient mieux payés qu'elles. Les femmes reçoivent actuellement un montant compensatoire de 1500$ à tous les mois.

«Nous ne savons pas exactement combien reçoivent les hommes, mais nous savons que c'est plus que nous», disait l'ancienne joueuse de Saint-Etienne, Marie-Eve Nault. Pourtant, l'équipe masculine n'apparaît même pas dans le classement mondial alors que les femmes occupent présentement le neuvième rang à l'échelon mondial.

«Nous prenons un risque alors que ça n'a jamais été aussi bien pour notre équipe nationale, mais en même temps c'est l'occasion de le faire. Nous estimons être dans une position pour le faire. Pour ce qui est de notre entraîneure, elle cherche, et on peut la comprendre, à avoir le plein contrôle sur le budget de l'équipe afin de mener les choses à sa manière.

Présentement, elle ne contrôle pas seule l'aspect financier et il semble que certaines sommes d'argent sont utilisées sans qu'elle sache vraiment où va cet argent. Nous sommes toutes derrière elle», expliquait Marie-Ève Nault.

«Nous ne voulons pas jouer de rencontres internationales tant que le dossier n'aura pas été réglé. Nous, les joueuses, avons pris un vote unanime pour supporter notre entraîneur», a confié à la Presse canadienne Christine Sinclair, la capitaine de l'équipe. Quant à Carolina Morace, elle a simplement dit à la Presse canadienne: «L'Association canadienne de soccer a sa stratégie pour atteindre ses objectifs qui diffèrent toutefois de ma stratégie.»

Le Canada figure dans le groupe des Bleues
Le Canada figure dans le groupe des Bleues
Sous la direction de Morace, l'équipe féminine du Canada est montée au neuvième rang du classement mondial, conservant depuis deux ans un bilan de 19 victoires, huit revers et cinq matchs nuls. Les Canadiennes ont même connu une série de 11 victoires consécutives.

«Nous sommes déçus dans l'équipe de la façon dont les choses se déroulent, mais Caroline Morace a fait de notre équipe une meilleure formation. Et afin de poursuivre dans la même veine, nous souhaitons que les choses changent. Nous espérons que tout pourra se régler rapidement», confiait Marie-Ève Nault.

L'équipe canadienne doit quitter le pays vendredi pour la tenue d'un camp d'entraînement à Rome, avant de participer à la Cyprus Cup à compter du 28 février. Pour le moment, le camp d'entraînement à Rome au cours des prochaines semaines n'est pas annulé en dépit des événements.

Source : Le Nouvelliste

Mercredi 9 Février 2011
Sébastien Duret


Dans la même rubrique :