Footofeminin.fr : le football au féminin

#Rio2016 - JO : Trois médailles pour quatre équipes

Allemagne et Suède sont assurés d'obtenir une médaille, reste à en connaître le métal. Ce sera par contre totalement différent entre le Brésil et le Canada, qui se disputeront la médaille de bronze.



Montage DFB
Montage DFB
Sans briller, mais sans jamais se résigner, Allemandes et Suédoises ont franchi les différents obstacles qui mènent à la finale. Les deux équipes ont déjà connu la défaite dans cette compétition mais c'était en phase de groupe avant de ne plus faillir dans les matchs à élimination directe. Une force de caractère qu'illustrent des joueuses comme Melanie Behringer pour l'Allemagne, ou Caroline Seger pour la Suède. La première aura été une buteuse décisive libérant son équipe dans les matchs difficiles face à la Chine. La seconde aura été au coeur d'une organisation basée sur la défense qui s'est montrée payante.

La Suède n'a pas passionné par son jeu mais a affiché une solidité de tous les instants aux moments importants. Une pénible victoire sur un corner conclu par Fischer face à l'Afrique du Sud avait donné le ton. Après la claque face au Brésil (1-5), la Suède s'est contentée du nul face à la Chine (0-0) et d'une troisième place du groupe. Lorsque fut venu le quart de finale face aux triple-championnes olympiques, l'équipe a su exploiter un contre avec Blackstenius et tenir finalement le 1-1 après l'égalisation de Morgan. La gardienne Lindahl a ensuite confirmé tout le talent affiché dans le match, pour sortir un tir au but. Ces partenaires n'ont que peu tremblé dans cette exercice de loterie mais où il faut gérer la pression. Press a envoyé son tir dans les cieux, Dahlkvist au fond des filets. Après cet exploit, il a fallu récidiver face au Brésil, pays hôte, soutenu par plus de 70 000 spectateurs. Là encore, la défense a tenu (0-0) et les tirs au but ont été réussis. Si des joueuses d'expérience apportent à l'équipe, l'apport de la sélectionneuse Pia Sundhage, deux fois championnes olympiques à la tête des Etats-Unis, est un indéniable atout. Mais cela se reproduira-t-il face à l'Allemagne ?

La der de Silvia Neid

En face se trouve aussi une ancienne joueuse, Silvia Neid, qui aimerait certainement tiré sa révérence sur un titre olympique, que l'Allemagne n'a jamais décroché, ni même goûté pour une finale puisque son meilleur classement reste une troisième place. L'Allemagne, sans apparaître aussi flambante que par le passé, notamment avec une défense friable en début de compétition, elle a progressivement redressé la barre. Les matchs de groupe avaient débuté par un succès face au Zimbabwe (6-1), un nul arraché à la 88e par la capitaine Bartusiak face à l'Australie (2-2) et une défaite face au Canada (1-2). Pas de quoi pavoiser ? Mais les Allemandes en avaient gardé sous la chaussette ! La Chine dominée a tenu bon 76 minutes avant de céder (1-0) en quart, puis il fut temps de prendre une revanche sur le Canada. Un penalty obtenu rapidement, l'avantage conservé malgré une réaction du Canada en seconde période et le coup de grâce pour une victoire (2-0). Il reste à savoir si l'Allemagne sera faire déjouer la Suède qui n’a encaissé aucun but depuis trois matchs.

Le Brésil pour l'honneur

Après la déception de l'élimination en demi face à la Suède aux tirs au but, les Brésiliennes doivent rester solides pour accrocher la médaille de bronze. Une rencontre que leurs compatriotes de 1996 et 2000 n'avaient pas su négocier face à la Norvège (0-2) et l'Allemagne (0-2). Formiga était déjà de l'aventure puis l'infatigable joueuse a disputé les six tournois olympiques de la Seleçao. L'occasion pour elle de terminer sur une bonne note cette aventure. Face à elles, une équipe du Canada, troisième en 2012, qui doit aussi digérer sa déception mais dont le style de jeu est diamétralement opposé à son adversaire. Qui prendra le dessus ? Il faudra que le Brésil retrouve le chemin des filets pour y parvenir après deux 0-0 en quart et demi, notamment dû à l'absence de Cristiane, la buteuse qui est revenue amoindrie face au Canada dans la prolongation. Mais Marta voudra peut-être marquer de son empreinte "ses" JO.

LE PROGRAMME

Finale pour la médaille d'or
Vendredi 19 août 2016
Suède - Allemagne : 17h30 locales (22h30 françaises), à Rio de Janeiro
Arbitres : Carol Anne Chenard (Canada) assistée de Marie-Josee Charbonneau (Canada) et Suzanne Morisset (Canada). 4e arbitre : Olga Marllin Miranda (Paraguay)
En direct sur France 4

Match pour la médaille de bronze
Vendredi 19 août 2016
Brésil - Canada : 13h00 locales (18h00 françaises), à São Paulo
Arbitre : Teodora Albon (Roumanie)
En direct sur France 4

>> TOUS LES RESULTATS

Vendredi 19 Août 2016
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :