Footofeminin.fr : le football au féminin

SheBelieves Cup - Les ETATS-UNIS et L'ANGLETERRE s'imposent sur le fil

A l'occasion de la deuxième journée de la SheBelieves Cup, les Américaines et les Anglaises ont connu un scénario quasi similaire en inscrivant le but victorieux dans les dix dernières minutes.



Ertz (n°8) ici au duel avec Hermoso a inscrit le but décisif à la 87e (photo RFEF)
Ertz (n°8) ici au duel avec Hermoso a inscrit le but décisif à la 87e (photo RFEF)
Classement
Etats-Unis, 6 pts (3-0)
Espagne, 3 pts (3-2)
Angleterre, 3 pts (1-2)
Japon, 0 pt (1-4)

Un but de Julie Ertz dans les dernières minutes de la rencontre a permis aux États-Unis de remporter un deuxième succès en autant de rencontres dans cette SheBelieves Cup.

Un poteau, pas de but

Pour ce deuxième match du tournoi pour les deux équipes, les deux sélectionneurs faisaient logiquement tourner, et on retrouvait notamment la charnière titulaire du côté espagnol ainsi que Lucia Garcia en attaque. Du côté américain, Megan Rapinoe débutait son premier match du tournoi, Sam Mewis remplaçait Lindsey Horan au milieu du terrain.

Sans mettre autant d'intensité d'entrée qu'elle avait pu le faire contre l'Angleterre, l'équipe des États-Unis se montrait pourtant dangereuse dès les premières minutes de la rencontre avec notamment une double occasion pour Megan Rapinoe et Carli Lloyd, dont les tentatives étaient repoussées (3'). Puis Sandra Panos devait se montrer attentive pour s'emparer du ballon sur un centre de Rapinoe pour Lloyd (7'). Mais face à une équipe espagnole bien en place et dont la qualité technique a rendu les Américaines prudentes voire les a fait déjouer, le jeu s'est principalement déroulé au milieu du terrain, les bonnes occasions étant peu nombreuses. La meilleure opportunité de la première période était à mettre à l'actif de Jenni Hermoso, qui trouvait le poteau de la tête (19'). Sur la contre-attaque qui faisait suite, un contrôle de la poitrine trop long de Lloyd dans la surface espagnole ne lui permettait pas de tirer (24').

Le dernier quart d'heure du premier acte continuait sur le même rythme, avec des bonnes opportunités, mais peu voire pas d'occasions franches. Lucia Garcia aurait certainement pu mieux faire sur sa tentative de reprise (31'), tandis que Panos se montrait solide à deux reprises face à Lloyd, décidément à son avantage dans son nouveau rôle (32', 43'). A la pause, le score était assez logiquement de 0-0 entre deux équipes bien en place, mais qui n'auront pas vraiment su mettre le pied sur l'accélérateur.

Julie Ertz dans les dernières minutes

Rapinoe à droite (photo US Soccer)
Rapinoe à droite (photo US Soccer)
La seconde période allait ressembler assez fortement à la première, avec une équipe d'Espagne ayant généralement le contrôle du ballon, mais ne parvenant pas à vraiment faire la différence face à une défense états-unienne bien en place. Les Américaines de leur côté parvenaient à se montrer dangereuses par à-coups, profitant des espaces et déséquilibres défensifs espagnols souvent consécutifs à des récupérations de balle hautes, coups de pied arrêtés ou des contre-attaques. Rose Lavelle, servie en bonne position plein axe à l'entrée de la surface par Julie Ertz manquait le cadre (53'), puis Panos se montrait encore décisive sur une frappe de Mewis qu'elle détournait en corner. Sur celui-ci, elle était attentive sur la déviation de la tête de Rapinoe au premier poteau pour écarter le danger (60').

Alors que la partie continuait sur le même (faux) rythme, c'est finalement un coup de pied arrêté qui allait faire la différence. A quelques minutes du coup de sifflet final, Christen Press, entrée en jeu au cours du second acte, trouvait Julie Ertz dans un rôle qu'elle connait bien, celui de buteuse sur coup de pied arrêté (87'). Avec ce but, elle permettait à l'équipe des États-Unis de remporter son deuxième match en deux journées, sans encaisser le moindre but. Du côté de l'Espagne, où la jeune génération continue à s'installer peu à peu, une prestation attendue avec de belles choses, mais au final un manque de tranchant offensif pour faire la différence. Lors de la dernière journée, les États-Unis affronteront une équipe du Japon qui a perdu ses deux premiers matchs tandis que l'Espagne tentera d'obtenir une deuxième victoire face à une Angleterre victorieuse des Nadeshiko en fin de rencontre plus tôt dans la journée.

SheBelieves Cup - 2e journée
Dimanche 8 mars 2020 - 17h00 locales (22h00 françaises)
ETATS-UNIS - ESPAGNE : 1-0 (0-0)
Harrison (Red Bull Arena)
Spectateurs : 26 500
Arbitre : Katia Itzel García (Mexique)

But :
1-0 Julie ERTZ 87'

Aucun avertissement

États-Unis : 1-Alyssa Naeher ; 14-Emily Sonnett, 7-Abby Dahlkemper, 4-Becky Sauerbrunn, 19-Crystal Dunn (cap.) ; 8-Julie Ertz, 16-Rose Lavelle, 3-Samantha Mewis (9-Lindsey Horan 71') ; 13-Lynn Williams (22-Jessica McDonald 90'), 10-Carli Lloyd (17-Tobin Heath 67'), 15-Megan Rapinoe (23-Christen Press 67'). Entr.: Vlatko Andonovski
Non utilisées : 18-Ashlyn Harris, 21-Adrianna Franch, 2-Mallory Pugh, 5-Kelley O’Hara, 6-Andi Sullivan, 11-Ali Krieger, 12-Tierna Davidson, 20-Casey Short

Espagne : 13-Sandra Paños ; 7-Marta Corredera, 4-Irene Paredes (cap.), 16-Mapi León, 2-Ona Batlle ; 14-Virginia Torrecilla, 12-Patricia Guijarro (8-Mariona Caldentey 62') ; 11-Alexia Putellas ; 9-Marta Cardona (21-Sheila García 78'), 17-Lucía García (22-Alba Redondo 87') ; 10-Jenni Hermoso. Entr.: Jorge Vilda
Non utilisées : 1-Lola Gallardo, 23-Mariasun Quiñones, 3-Ainhoa Vicente Moraza, 5-Ivana Andrés, 6-Aitana Bonmati, 15-Leila Ouahabi, 18-Angela Sosa, 19-Amanda Sampedro, 20-Andrea Pereira

Entrée décisive d'Ellen White

SheBelieves Cup - 2e journée
Dimanche 8 mars 2020 - 14h23 locales (19h23 françaises)
JAPON - ANGLETERRE : 0-1 (0-0)
Harrison (Red Bull Arena)
Spectateurs : 14 758
Arbitres : Ekaterina Koroleva (Etats-Unis) assistée de Brooke Mayo (Etats-Unis) et Felisha Mariscal (Etats-Unis). 4e arbitre : Danielle Chesky (Etats-Unis)

But :
0-1 Ellen WHITE 83'

Avertissements : Emi Nakajima 54', Hana Sugita 61' pour le Japon ; Chloe Kelly 54' pour l'Angleterre

Japon : 1-Sakiko Ikeda ; 2-Risa Shimizu (19-Jun Endo 45'), 22-Doko Mayo, 3-Shiori Miyake, 16-Asato Miyagawa ; 10-Yuka Momiki, 6-Hina Sugita, 17-Narumi Miura, 7-Emi Nakajima (cap.) ; 8-Mana Iwabuchi (11-Riko Ueki 66') ; 15-Mina Tanaka (23-Mami Ueno 76'). Entr.: Asako Takakura
Non utilisées : 18-Ayaka Yamashita, 21-Chika Hirao, 4-Saki Kumagai, 5-Moeka Minami, 9-Yuika Sugasawa, 12-Hikaru Naomoto, 13-Mayu Ikejiri, 14-Yui Hasegawa, 20-Arisa Matsubara

Angleterre : 13-Ellie Roebuck ; 2-Rachel Daly, 5-Stephanie Houghton (cap.), 6-Millie Bright, 12-Demi Stokes ; 4-Keira Walsh (14-Leah Williamson 60') ; 22-Chloe Kelly (7-Nikita Parris 60'), 16-Georgia Stanway (17-Lucy Staniforth 69'), 10-Jordan Nobbs (8-Jill Scott 90+2'), 20-Lauren Hemp (11-Toni Duggan 60') ; 9-Bethany England (18-Ellen White 69'). Entr.: Phil Neville
Non utilisées : 1-Carly Telford, 21-Sandy MacIver, 3-Alex Greenwood, 15-Abbie McManus, 19-Alessia Russo, 23-Grace Fisk
Ellen White
Ellen White

Lundi 9 Mars 2020
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :