Footofeminin.fr : le football au féminin

#SheBelievesCup - Les USA coiffent l'Angleterre au poteau et remportent la SBC

Un but contre son camp de Karen Bardsley, la gardienne anglaise, a offert la victoire (1-0) et le titre aux États-Unis. Les Anglaises ont trouvé le poteau à quelques minutes de la fin de la rencontre mais n'ont finalement pas trouvé l'ouverture. Deuxième titre en trois ans pour le pays-hôte.



Le dernier match du tournoi et finale, entre les États-Unis et l'Angleterre, a commencé doucement, entre deux équipes se projetant rapidement vers l'avant, mais dont les défenses ont pris le dessus sur les attaques. À l'exception d'un premier tir de Megan Rapinoe à côté du cadre (24'), la première demi-heure n'offrait pas d'occasion dangereuse ni de tir cadré. Le match s'ouvrait quelque peu lors du dernier quart d'heure de cette première période, avant des dernières minutes qui voyaient les États-Unis mettre une grosse pression sur les cages de Karen Bardsley. Lindsey Horan d'abord, bien gênée par Lucy Bronze, ne cadrait pas sa tête (41').

La défenseure lyonnaise se montrait encore décisive devant Megan Rapinoe (43'), lors d'une longue minute pour les Lionesses, puisque les États-uniennes conservaient le ballon, qui revenait sur Rapinoe dont le centre très dangereux manquait de peu deux coéquipières (43'). La pause était sifflée après une action personnelle de Mallory Pugh, partie de la droite du terrain, qui se mettait en position de tir depuis l'axe gauche de la surface, mais son tir heurtait l'extérieur du poteau avant de sortir du terrain (45'). Les Anglaises de leur côté n'auront pas eu d'occasion, la défense américaine répondant présente, mais n'est pas passée loin à plusieurs reprises. À la pause, les Lionesses conservaient donc leur première place.

Bardsley malheureuse

Après avoir terminé fort la première période, les États-Unis reprenaient leur marche en avant. Mallory Pugh, lancée en profondeur, était la première à se montrer dangereuse dans le deuxième acte, et obligeait Karen Bardsley à se détendre. Elle dégageait dans l'axe, mais Bronze devançait Lindsey Horan de justesse pour écarter le danger (48'). La gardienne anglaise se montrait ) nouveau décisive, après avoir offert une passe un peu trop puissante à Lucy Bronze qui perdait le ballon. Rapinoe était servie à l'angle de la surface, et sa frappe au premier poteau était repoussée par Bardsley (56'). Toni Duggan, entrée en jeu quelques minutes auparavant, tentait de réagir, mais sa frappe croisée manquait le cadre (57').
C'est finalement la gardienne anglaise, pourtant décisive à plusieurs reprises, qui allait marquer contre son camp, suite à un centre de Megan Rapinoe dévié par Abby McManus. Gênée par la tentative de dégagement de Millie Bright, buteuse contre son camp contre l'Allemagne, la gardienne anglaise voyait le ballon rebondir sur son pied et terminer au fond de ses filets (58'). Alors que les Américaines manquaient de creuser l'écart sur des têtes d'Horan (70'), puis Carli Lloyd (83'), la fin de la rencontre voyait l'Angleterre pousser pour l'égalisation qui lui offrirait le titre. Sur un coup franc joué en deux temps, Ellen White pensait bien offrir le titre aux Lionesses, mais sa tête trouvait le poteau, et Tierna Davidson était la plus prompte à dégager le ballon, qui retombait derrière la barre (87'). L'Angleterre ne sera pas passée loin de son premier titre dans la SheBelieves Cup -sans parvenir à trouver le cadre de la soirée cependant-, mais ce sont finalement les États-Unis qui remportent un second titre dans le tournoi.

Une première réussie pour Phil Neville

Le nouveau sélectionneur de l'Angleterre a failli mener son équipe à son premier titre dans la SheBelieves Cup pour ses débuts sur le banc des Lionesses. Après le but contre son camp de Millie Bright contre l'Allemagne, c'est Karen Bardsley, malchanceuse qui a trouvé le fond de ses filets et offert la victoire aux États-Unis. L'équipe aura fait le parcours inverse des Bleues, en débutant sur un large succès, puis partageant les points, avant de s'incliner. Mais l'équipe a montré qu'elle ferait très certainement partie des équipes à suivre lors de la prochaine Coupe du monde.

Les USA à la sauce américaine

Les États-Unis ont remporté leur tournoi pour une deuxième fois en trois ans, grâce notamment à deux courts succès face à l'Allemagne et l'Angleterre, et après avoir tremblé jusqu'au bout. Mallory Pugh et Megan Rapinoe ont causé des dégâts dans les défenses adverses, Tierna Davidson s'est révélée pour ses premières sélections en A. Elle sera bien évidemment le pilier de la défense états-unienne lors de la Coupe du monde des moins de 20 cet été. Privée comme les quatre sélections de sa meilleure défenseure, Becky Sauerbrunn (Wendie Renard, Steph Houghton et Babett Peter blessée lors du premier match), la sélection américaine a su se montrer solide en défense et n'a encaissé qu'un but, par l'intermédiaire d'Eugénie Le Sommer.

Classement
1. Etats-Unis, 7 pts (3-1)
2. Angleterre, 4 pts (6-4)
3. France, 4 pts (5-5)
3. Allemagne, 1 pt (2-6)

Jeudi 8 mars 2018 - 19h00 locales (1h00 françaises)
ETATS-UNIS - ANGLETERRE : 1-0 (0-0
Orlando (Orlando City Stadium)
Spectateurs : 12 351
Arbitres : Carol Anne Chenard (Canada) assistée de Chantal Boudreau (Canada) et Stephanie-Dale Yee Sing (Jamaïque). 4e arbitre : Odette Hamilton (Jamaïque)
But : Karen BARDSLEY 58' c.s.c.
Aucun avertissement

Etats-Unis : 1-Alyssa Naeher ; 16-Emily Sonnett, 7-Abby Dahlkemper, 17-Tierna Davidson, 19-Crystal Dunn; 20-Allie Long (14-Sofia Huerta 74'), 9-Lindsey Horan (6-Morgan Brian 74'), 10-Carli Lloyd (cap.); 11-Mallory Pugh (12-Lynn Williams 90+2'), 13-Alex Morgan, 15-Megan Rapinoe (21-Savannah McCaskill 80'). Entr.: Jill Ellis
Non utilisées : 2-Casey Short, 3-Andi Sullivan, 5-Kelley O’Hara, 8-Julie Ertz, 18-Jane Campbell, 22-Taylor Smith, 23-Christen Press, 24-Ashlyn Harris
Angleterre : 1-Karen Bardsley ; 2-Lucy Bronze, 15-Abbie McManus, 6-Millie Bright, 3-Demi Stokes (12-Hannah Blundell 87') ; 22-Keira Walsh (8-Jill Scott 86'), 16-Izzy Christiansen ; 19-Mel Lawley (11-Toni Duggan 52'), 10-Fran Kirby (17-Rachel Daly 75'), 18-Ellen White; 9-Jodie Taylor (7-Nikita Parris 52'). Entr.: Philip Neville
Non utilisées : 4-Fara Williams, 13-Siobhan Chamberlain, 14-Alex Greenwood, 20-Georgia Stanwood, 23-Gabby George

Stats: USA / ENG
Tirs : 8 / 6
Tirs cadrés : 2 / 0
Arrêts : 0 / 2
Corners: 5 / 4
Fautes: 8 / 13
Hors-jeu : 0 / 7

Jeudi 8 Mars 2018
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :