Footofeminin.fr : le football au féminin

#U17WWC - Le MEXIQUE face au CANADA, l'ESPAGNE et la NOUVELLE-ZELANDE en demi-finales

Dimanche avaient lieu les deux derniers quarts de finale de la Coupe du monde des moins de 17 ans. Le Mexique éliminé le Ghana en début de soirée suite à la séance de tirs au but après un match nul 2-2 à la fin du temps réglementaire. Le Canada a profité d'un but en fin de match pour surprendre l'Allemagne et atteindre, comme le Mexique, la première demi-finale de son histoire dans la compétition.
Les deux premiers quarts de finale s'étaient joués samedi en Uruguay. Dans la première rencontre, l'Espagne avait pris le dessus sur la Corée du Nord à l'issue de la séance de tirs au but, et dans la deuxième, la Nouvelle-Zélande a créé la surprise en éliminant le Japon également après la séance de tirs au but.



Alors que l'Asie dominait la compétition depuis ses débuts et avait remporté la totalité des titres à l'exception de 2012 (France), l'élimination ce samedi de ses deux derniers représentants est historique, et ouvre ainsi encore un peu plus la porte à un nouveau titre pour l'Europe par l'intermédiaire de l'Espagne, désormais favori, ou de l'Allemagne, qui jouera son quart de finale demain.

Allemagne - Canada

Le dernier quart de finale ne fut pas le plus palpitant, c'est également le seul à ne pas avoir été jusqu'à la séance de tirs au but. Dans un match pauvre en terme de qualité de jeu et d'occasions, c'est finalement le Canada qui continue son parcours grâce à un but en toute fin de match de l'inévitable Jordyn Huitema (83'). La capitaine canadienne avait déjà eu une occasion un peu plus tôt dans la rencontre, mais le bon retour de Charlotte Blümel l'avait empêchée de frapper dans un angle intéressant (71'). Du côté allemand, on retiendra une tête de Leonie Köster sur corner (62'), qui retombait sur le filet au-dessus du but, et une frappe enroulée de Sophie Weidauer depuis l'angle gauche de la surface qui manquait le cadre (85').
L'Allemagne, pourtant favorite de la rencontre, n'a rien montré d'un candidat au titre. Plutôt apathique face à une défense qui s'est montrée solide, elle n'a pas su profiter de ses coups de pieds arrêtés pour faire la différence. Le Canada, malgré un jeu qui ne déplacera pas les foules, a profité d'une contre-attaque et d'une attaquante décisive pour faire la différence. En trois matches disputés, Huitema a ouvert trois fois le score, pour un bilan de trois victoires.


Dimanche 25 novembre 2018
ALLEMAGNE - CANADA : 0-1 (0-0), à Montevidéo (Estadio Charrúa)
Spectateurs : 719. Arbitre : Salima Mukansanga (Rwanda)
But : Jordyn Huitema 83'
Avertissement : Andersen Williams 68' au Canada

>> Compos

Ghana - Mexique : 2-2 (2-4 tab)

Jiménez envoie son équipe en demi-finale du Mondial
Jiménez envoie son équipe en demi-finale du Mondial
Dans le troisième quart de finale de la Coupe du monde, qui s'annonçait équilibrée, le Ghana et le Mexique ont dû se départager au cours de la séance de tirs au but comme ce fut le cas lors des deux précédents quarts disputés la veille.
La première période n'avait que peu d'intérêt, à l'exception d'une reprise de volée en tout début de rencontre de Tanna Carreto sur corner qui terminait dans le petit filet (3'), et un engagement certain dans les duels. La seconde période était bien plus animée, avec quatre buts inscrits, deux de chaque côté. C'est le Ghana et Mukarama Abdulai qui frappaient en premier, la capitaine ghanéenne était servie par Mavis Owusu et voyait sa tête terminer au fond des filets malgré les efforts de Jaidy Gutierrez qui déviait le ballon sur son poteau mais ne pouvait éviter le but (46'). Le Mexique répliquait un quart d'heure plus tard sur penalty, sifflé suite à une faute aussi inutile que non intentionnelle.
La capitaine mexicaine Nicole Perez ne se faisait pas prier pour remettre les deux équipes à égalité (60'). A un quart d'heure de la fin de la rencontre, le Ghana reprenait les devants grâce à Suzzy Teye, qui contrôlait d'un grand pont une transversale d'Abdulai avant de frapper victorieusement au but (75'). Mais le Mexique, bien que n'arrivant pas à apporter le danger dans le jeu, s'en remettait une nouvelle fois à sa capitaine et à un coup de pied arrêté pour égaliser une nouvelle fois. Sur coup franc cette fois-ci, Perez envoyait une frappe puissante qui heurtait la barre transversale avant de terminer au fond des buts, avec l'aide de Grace Buoadu semblerait-il (82').
Dos à dos après 90 minutes de jeu, les deux équipes se départageaient lors de la séance de tirs au but, ce qui permettait au Mexique, auteur d'un sans-faute, de rejoindre pour la première fois de son histoire les demi-finales après avoir de nouveau montré du caractère pour revenir deux fois au score. Le Ghana, qui aura marqué deux jolis et concédés deux buts évitables, peut nourrir des regrets. Mukarama Abuldai reste cependant en course pour le titre de meilleure buteuse du tournoi avec à l'heure actuelle trois longueurs d'avance sur l'Espagnole Claudia Pina (7 à 4).

Dimanche 25 novembre 2018
GHANA - MEXIQUE : 2-2 (0-0) (tab 2-4), à Montevidéo (Estadio Charrúa)
Spectateurs : 477. Arbitre : Maria Carvajal (Chili)
Buts : Abdulai Mukarama 46', Suzzy Teye 75' ; Dania Jiménez 61' s.p., 82'
Avertissements : Jacqueline Owusu 20', Azumah Bugre 20', Faustina Aidoo 81' pour le Ghana ; Nicole Soto 21', Dania Jiménez 66' pour le Mexique
Tirs au but : Abdulai Nakarama (1-0), Dania Jiménez (1-1), Justice Tweneboaa (-), Silvanna Flores (1-2), Suzzy Teye (2-2), Maria Piñón (2-3), Elizabeth Oppong (-), Julieta Acosta (2-4)

>> Compos

Espagne-Corée du Nord : 1-1 (3-1 tab)

Le premier quart de finale, qui mettait aux prises deux des favoris de la compétition, a été disputée et n'a donné son verdict qu'à la fin de la séance de tirs au but. Dans un match où les défenses ont de façon répétée pris le dessus sur les attaques, il a fallu attendre la fin de la première mi-temps, alors que l'Espagne poussait, pour voir les premières occasions réellement dangereuses de la rencontre. Un lob mal négocié de Eva Navarro (40') et une frappe de Paola Hernandez qui se dirigeait vers la lucarne bien déviée en corner par Yu Son Gum (43') auraient pu permettre aux championnes d'Europe de prendre l'avantage avant la pause, mais les deux équipes rejoignaient les vestiaires dos à dos.
En début de seconde période, c'est l'Espagne encore qui se montrait dangereuse, mais Salma Paralluelo, décalée par Claudia Pina, manquait son duel avec la gardienne, et malgré de la confusion qui s'ensuivait, les Espagnoles ne parvenaient pas à prendre l'avantage (55').
La rencontre se décantait à vingt minutes de son terme, avec l'ouverture du score espagnole signée Claudia Pina, bien servie par une tête d'une... défenseure coréenne (72'). Mais les championnes d'Europe avaient à peine le temps de profiter de leur avantage au tableau d'affichage que la Corée du Nord revenait au score sur une tête lobée de Kim Kyong Yong sur corner, alors que Cata Coll avait manqué sa sortie (74'). Retour au point de départ. Dans le temps additionnel, alors que l'on se dirigeait vers la séance fatidique des tirs au but, l'Espagne se créait deux occasions coup sur coup : Salma Paralluelo manquait un nouveau duel de près (90+3'), puis Claudia Pina était gênée par une coéquipière pour reprendre de la tête un ballon alors que le but était vide (90+3'). La fin du match était sifflée sur cette double occasion, laissant place à la séance de tirs au but.

Et si le suspense avait été bien présent dans un match disputé, la Corée du Nord passait à côté de sa séance qui n'allait même pas au terme des cinq tirs (1-3). Le champion du monde en titre, malgré ce qui fut peut-être son meilleur match de la compétition face à un adversaire de qualité, prend donc la porte. L'Espagne continue elle à croire à son rêve de titre mondial.

Samedi 24 novembre 2018
ESPAGNE - COREE DU NORD : 1-1 (0-0) (tab 3-1), à Colonia Del Sacramento (Estadio Alberto Suppici)
Spectateurs : 675. Arbitre : Katalin Kulcsar (Hongrie)
Buts : Claudia Pina 72' ; Kim Kyong Yong 74'
Avertissement : Ri Su Gyong 86'
Tirs au but : Kim Yun Ok (arrêté), Paola Hernandez (1-0), Ri Su Gyong (arrêté), Irene Lopez (arrêté), Ri Sin Ok (1-1), Eva Navarro (2-1), Choe Kum Ok (manqué), Nerea Nevado (3-1)

>> Compos

Japon-Nouvelle-Zélande : 1-1 (3-4 tab)

La Nouvelle-Zélande sort le Japon (photo FIFA)
La Nouvelle-Zélande sort le Japon (photo FIFA)
Ce deuxième quart de finale s'annonçait déséquilibré, mais ce ne fut pas le cas. Annoncé favori, le Japon a rapidement été mené au score sur une belle combinaison sur corner de la Nouvelle-Zélande, qui permettait à Amelia Abbott de prendre le dessus sur Shu Ohba (17'). Le but du break n'était pas loin pour les Néo-Zélandaises, mais Maggie Jenkins trouvait la barre transversale (25'). Et quelques minutes plus tard, le Japon revenait au score. Lancée en prodondeur, Yuzuki Yamamoto butait sur Anna Leat, puis Momoka Kinoshita tirait dans le but défendu par Hannah Mackay-Wright, qui bloquait le ballon avant de marquer dans son but (31'). Peu inspiré face à une équipe comme toujours compliquée à manœuvrer, le Japon était tenu en échec à la pause.

Alors que l'on pensait voir le Japon passer à la vitesse supérieure en seconde période, l'équipe ne parvenait pas à se montrer tranchante à l'approche des buts néo-zélandais, défendus par de nombreuses joueuses. Malgré une domination territoriale évidente, les Nadeshiko manquaient de justesse technique et ne parvenaient pas à mettre véritablement en danger leur adversaires, avant de monter en intensité lors des vingt dernières minutes de la rencontre. Les Néo-Zélandaises, bien que visiblement au bord de céder, se défendaient avec l'énergie qui leur restait pour obtenir le droit de disputer la séance de tirs au but, où les Japonaises ne parvenaient pas à rattraper leur mauvais départ pour obtenir la qualification. La Nouvelle-Zélande élimine donc le Japon, ce qui constitue une grosse surprise mais ne manque pas de logique au vu de la rencontre. Il s'agit tout de même d'une grosse déception pour le Japon malgré une équipe moins talentueuse que les précédentes, et une belle performance pour la Nouvelle-Zélande, qui obtient un résultat historique.

Samedi 24 novembre 2018
JAPON - NOUVELLE-ZELANDE : 1-1 (1-1) (tab 3-4), à Colonia Del Sacramento (Estadio Alberto Suppici)
Spectateurs : 477. Arbitre : Ekaterina Koroleva (Etats-Unis)
Buts : Hannah Mackay-Wright 31' c.s.c. ; Amelia Abbott 17'
Avertissement : Aneka Mittendorff 34' pour la Nouvelle-Zélande
Tirs au but : Shino Matsuda (arrêté), Maya Hahn (0-1), Momoka Kinoshita (1-1), Grace Wisnewski (1-2), Chihiro Tomioka (manqué), Kelli Brown (1-3), Chiina Kamiya (2-3), Jayda Stewart (manqué), Warai Yoshizumi (3-3), Anna Leat (3-4)

>> Compos

Mardi 27 Novembre 2018
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :