Footofeminin.fr : le football au féminin

#U17WWC - Premier titre mondial pour l'ESPAGNE

Ce samedi se disputaient les dernières rencontres de la Coupe du monde des moins de 17 ans an Uruguay. Après la victoire accrochée de la Nouvelle-Zélande face au Canada (2-1) lors du match pour la troisième place, l'Espagne a pris le dessus sur le Mexique lors de la finale (2-1) pour remporter son premier titre mondial féminin. Les quatre équipes ont réalisé une compétition historique et obtenu une place inédite.



photo FIFA.com
photo FIFA.com
Si la Nouvelle-Zélande avait fait plus tôt dans la journée la différence dans le premier quart d'heure de jeu, il fallait attendre que celui-ci soit passé pour que la finale se décante, avec l'ouverture du score de Claudia Pina pour l'Espagne, pour le premier tir de la partie. Suite à un long dégagement de la défense espagnole, Salma Paralluelo centrait de la tête pour Pina qui crochetait la défense mexicaine et ouvrait le score (16'), validant la domination espagnole. L'attaquante espagnole, qui aurait pu obtenir un penalty à la 19e minute, inscrivait un second but quelques minutes plus tard sur un service d'Eva Navarro (26'), rejoignant ainsi au classement des buteuses la Ghanéenne Mukarama Abdulai avec sept buts. Largement favorite, l'Espagne réalisait un début de rencontre parfait. Mais le Mexique, inoffensif jusqu'ici, s'en remettait à son point fort pour rester dans le match, un coup de pied arrêté. Sur un corner de Nicole Pérez, Denise Castro réduisait le score de la tête pour ce qui était la première occasion mexicaine de la rencontre (29'). Ce but voyait ensuite le Mexique sortir un peu plus, mais la mainmise restait espagnole. Il fallait une bonne sortie de Jaidy Gutierrez pour gêner Eva Navarro, dont le tir manquait le cadre (32'). Alors que Pina avait marqué sur ses deux premiers tirs de la rencontre, elle manquait ensuite le cadre à deux reprises sur des bonnes occasions (35', 40'). La gardienne mexicaine devait elle bien se coucher sur une frappe d'Irene Lopez (38'). Largement dominatrice, l'Espagne restait cependant à portée pour le Mexique à la fin de la première période.

Score acquis à la pause

Clàudia Pina a signé un doublé en finale (photo FIFA.com)
Clàudia Pina a signé un doublé en finale (photo FIFA.com)
La seconde période était plus équilibrée dans le jeu, le Mexique se portant plus vers l'avant. L'Espagne se parvenait pas à se procurer de nouvelles occasions franches, et restait sous la menace mexicaine jusqu'à la fin de la rencontre. Le Mexique de son côté, plus à l'aise dans le jeu, ne parvenait cependant pas à se montrer véritablement dangereux dans la zone de vérité, un mal récurrent tout au long de la compétition. À l'exception d'un tir qui manquait le cadre de Aylin Avilez à la 88e minute de jeu, El Tri ne parvenait pas à revenir au score, et malgré plusieurs coups de pieds arrêtés dont des coups francs bien placés dans les dernières minutes de la rencontre, le score n'évoluait pas, permettant à l'Espagne de remporter son premier titre de championne du monde des moins de 17 ans.

Il s'agit là d'un second titre pour une nation non-asiatique, et le deuxième pour l'UEFA après le titre remportée par l'équipe de France en 2012. Devenue la grande favorite de la compétition après avoir éliminé la Corée du Nord en quart de finale, l'Espagne a tenu son rang -avec plus ou moins de facilité- pour obtenir ce résultat historique. Malgré la déception logique du côté mexicain après cette finale, Monica Vergara et ses joueuses ont réalisé une belle compétition pour se hisser en finale, la première présence à ce stade de la compétition pour une équipe CONCACAF après les États-Unis lors de l'édition inaugurale, et un résultat historique pour la sélection.

Podium historique pour la Nouvelle-Zélande

Dans ce match pour la troisième place entre deux équipes qui espéraient monter sur leur premier podium mondial, la Nouvelle-Zélande a fait la différence dans le premier quart d'heure de jeu en inscrivant deux buts par l'intermédiaire de Grace Wisnewski, à l'affût dès les premières secondes de jeu pour mettre le ballon au fond des filets après une passe en retrait sous pression de Maya Antoine pour Anna Karpenko qui contrôlait mal le ballon et se faisait contrer, pour le plus grand bonheur de l'attaquante néo-zélandaise qui marquait dans le but vide (1'). Si le Canada tentait de répondre dans la foulée avec un tir d'Andersen Williams bien détourné en corner par Anna Leat (2'), c'est la Nouvelle-Zélande qui frappait à nouveau dix minutes plus tard, le résultat encore une fois d'un pressing haut agressif. Wisnewski, encore elle, reprenait d'une demi-volée puissante un ballon à l'entrée de la surface qui terminait sa course proche de la lucarne (13'). Le quart d'heure de jeu n'était pas passé que les Junior Ferns avaient fait le break, usant d'une gros pressing pour empêcher le Canada d'avancer. Celui-ci se montrait parfois dangereux sur de longs ballons en profondeur, mais Leat veillait au grain, notamment devant Jordyn Huitema (22'), ainsi que sa défense, alors que la pression était forte dans la surface néo-zélandaise (28', 29'). En fin de première période, une contre-attaque des Junior Ferns manquait de faire mouche, Gabi Rennie servant Kelli Brown seule au second poteau, mais dans sa course et en déséquilibre, sa tête manquait le cadre (37').

Après avoir effectué deux changements à la pause pour redynamiser son équipe, et avec un adversaire qui jouait nettement plus bas en attendant les occasions de contre-attaque, le Canada se montrait plus dangereux (tête non cadrée de Huitema 54'), tout en restant en danger sur contre-attaque, Wisnewski passant d'ailleurs très proche d'un troisième but personnel qui aurait définitivement mis fin aux espoirs canadiens, mais sa frappe était repoussée par le poteau (56'). Quelques minutes plus tard, le Canada réduisait le score par l'intermédiaire de Lara Kazadjian, d'une frappe croisée de 20 mètres qui faisait mouche (64'). La partie était relancée, et le Canada redoublait d'efforts pour revenir à égalité. Mais à l'exception d'une frappe de Caitlin Shaw qui frôlait le poteau (68'), ou d'un duel au pied à la limite de la surface entre Huitema et Leat remporté par la gardienne néo-zélandaise (82'), le Canada était trop brouillon dans ses tentatives et se heurtait à une défense bien regroupée qui a fait ses preuves depuis le début de la compétition.
C'est au final la Nouvelle-Zélande qui se remporte ce match animé et termine pour la première fois de son histoire sur le podium de la compétition, après six matches disputés où l'équipe aura fait preuve de solidarité et d'opportunisme. Si le Canada peut nourrir des regrets sur sa fin de compétition, il obtient néanmoins le meilleur résultat de son histoire dans cette catégorie d'âge après avoir notamment éliminé l'Allemagne.

Coupe du Monde U17 de la FIFA en Uruguay - Finale
Samedi 1er décembre 2018
ESPAGNE-MEXIQUE : 2-1 (2-1)
Montevideo (Estadio Charrúa)
Spectateurs : 5 488
Arbitres : Marie-Soleil Beaudoin (Canada) assistée de Princess Brown (Jamaïque) et Stephanie Dale Yee Sing (Jamaïque). 4e arbitre : Maria Carvajal (Chili)
Buts : Clàudia Pina 16', 26' ; Denise Castro 29'
Avertissements : Ana Tejada 65', Nerea Nevado 90'+2' pour l’Espagne ; Reyna Reyes 56’ pour le Mexique

Espagne : 13-Catalina Thomas ; 5-Jana Fernandez, 17-Maria Méndez Fernandez, 3-Ana Tejada, 2-Nerea Nevado ; 19-Eva Alonso ; 18-Eva Maria Navarro, 6-Irene López (12-Leire Peña 76'), 7-Paola Hernández (16-Paula Arana 89'), 11-Salma Paralluelo (21-Aixa Garcia 66') ; 10-Clàudia Pina. Entr.: María Antonia
Non utilisées : 1-Paula Suarez, 4-Teresa Merida, 8-Isabel Pala, 9-Maria Isabel Gutiérrez, 15-Naroa Uriarte, 20-Maria Lopez
Mexique : 1-Jaidy Gutiérrez ; 2-Reyna Reyes, 3-Tanna Carreto, 14-Nicole Soto, 5-Ximena Rios ; 17-Maria Mauleon, 18-Silvanna Flores, 8-Dania Pérez, 11-Anette Vazquez (7-Nayeli Diaz 46') ; 19-Denise Castro (21-Aylin Avilez 67'), 10-Alison Gonzalez (13-Fatima Arellano 77'). Entr.: Monica Vergara
Non utilisées : 4-Karen Gomez, 6-Noemi Granados, 9-Vanessa Buso, 12-Melany Villeda, 15-Julieta Peralta, 16-Felicia Escobar, 20-Azul Alvarez

Match pour la 3e place
Samedi 1er décembre 2018]b
NOUVELLE ZÉLANDE-CANADA : 2-1 (2-0)
Montevideo (Estadio Charrúa)
Spectateurs : 1 328. Arbitre : Riem Hussein (Allemagne)
Buts : Grace Wisnewski 1', 13' ; Lara Kazandjian 64'
Avertissements : Aneka Mittendorff 33’, Mackenzie Barry 84’, Kelli Brown 90+1’ pour la Nouvelle Zélande

RECOMPENSES

Meilleures joueuses
Ballon d'Or : Clàudia Pina (Espagne)
Ballon d'Argent : Nicole Perez (Mexico)
Ballon de bronze : Mukarama Abdulai (Ghana)

Buteuses
1. Mukarama Abdulai (Ghana), 7 buts - 2 passes décisives
2. Clàudia Pina (Espagne), 7 buts - 1 passe décisive
3. Irene Lopez (Espagne), 3 buts - 2 passes décisives

Meilleure gardienne
Catalina Coll (Espagne)

Fair play
Japon

Dimanche 2 Décembre 2018
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :