Footofeminin.fr : le football au féminin

#U20WWC - HAÏTI et Nerilia ou le rêve devenu réalité

La jeune et prometteuse haïtienne Nérilia Mondesir a signé un doublé face à l'Allemagne lundi. Une performance unique pour ce pays où seulement 150 footballeuses sont recensées.



Nerilia aura inscrit 1 but contre la Chine et deux contre l'Allemagne (photo FIFA.com)
Nerilia aura inscrit 1 but contre la Chine et deux contre l'Allemagne (photo FIFA.com)
Trois matchs, trois buts mais trois défaites, Nerilia Mondésir est satisfaite d'avoir marqué mais cette joie contrastait avec l'élimination après deux matchs. Lundi après son doublé face à l'Allemagne, élue joueuse du match, elle déclarait : "Je suis heureuse d'avoir permis à mon équipe de marquer deux buts dans ce match. On a beaucoup rêvé de jouer une Coupe du Monde et nous l'avons fait. C'est le rêve de toutes les joueuses. Nous l'avons fait. On a perdu, mais cela reste magnifique".

Une expérience unique pour ces joueuses qui a permis de grandir plus vite. Le sélectionneur Marc Collat appréciait cette opportunité : "Elles ont des talents, tout le monde peut le voir. On a beaucoup appris contre des équipes comme l'Allemagne et le Nigeria. C'est notre première Coupe du Monde. On a marqué des buts, personne n'espérait, ne l'imaginait".

"Ca va beaucoup aider pour que dans 4 ou 5 ans, on soit meilleures"

Si Haïti, éliminé de la course à la Coupe du Monde 2019 par la Jamaïque à la différence de buts, n'aura pas l'opportunité de rejouer aussitôt ce type de compétition, l'avenir reste de mise : "Cette équipe-là a beaucoup de talents. On est arrivé ici avec des ambitions. Je ne vous cache pas qu'à la suite du deuxième match contre le Nigeria, c'était la déception d'être éliminé. Quand on fait le bilan au bout de ses trois matchs, on se rend compte que le football de haut niveau se jouer sur des détails. On apprend. Il nous a manqué peut-être un peu plus d'expérience du haut niveau avant cette compétition. Les filles reviendront encore plus fortes dans les années futures." Pour Nerilia, elle espère aussi qu'Haïti sera de nouveau présent parmi les représentants de la CONCACAF : "Avoir jouer contre des grandes joueuses, ça va beaucoup aider pour que dans 4 ou 5 ans, on soit meilleures" déclarait-elle lundi soir.

"Je ne veux pas les décevoir"

Les Haïtiennes ont fait le spectacle sur le terrain et en tribune (photo FIFA.com)
Les Haïtiennes ont fait le spectacle sur le terrain et en tribune (photo FIFA.com)
Pour la Montpelliéraine, sa prestation lui permettra aussi à titre individuel de continuer à se trouver une place au sein de l'effectif héraultais. Si elle ne compte que 3 matchs en D1 à ce jour, elle a un mot clé : "travail" : "Je travaille beaucoup. Je suis bien physiquement et mentalement et cette compétition-là m'aide à avoir plus confiance en moi et continuer à jouer à Montpellier". Entourée d'attaquantes internationales réputées, elle ne semble pas effrayer : "Je sais qu'ici il y a beaucoup de bonnes joueuses, il faut travailler pour être à la hauteur. Le fait de jouer avec de grandes joueuses, cela me permet d'apprendre beaucoup. Il faut continuer pour passer un cap." Avec un contrat fédéral signé pour cinq saisons depuis janvier 2017, Montpellier a décidé de miser sur l'avenir et elle souhaite leur rendre cette confiance : "Je ne veux pas les décevoir, j'ai beaucoup travaillé ici pour que quand je revienne à Montpellier, je puisse marquer et faire des bons matchs".

"Les années qui viennent seront bénéfiques"

Pour le football haïtien, elle peut aussi être l'exemple à suivre et à sa manière permettre un développement de la pratique comme la qualification à cette Coupe du Monde a pu le laisser entrevoir pour Marc Collat : "Cette qualification a permis de débloquer des fonds qui ont permis aux filles de se préparer pendant plus de deux mois. Cela a été bénéfique pour tout le groupe." Et même si tout n'a pas été possible, Haïti a en tout cas ravi les spectateurs par son enthousiasme : "Il y avait une bonne colonie haïtienne qui nous a accompagnée au cours des trois matchs. Cela a mis de l'ambiance et je crois que sur certains stades, il y en avait besoin".

Petit poucet qualifié dans la douleur dans la zone CONCACAF, il reste à en tirer les bénéfices pour l'avenir : "Même si on est éliminé, cela va ouvrir des portes au-delà de ces filles qui ont passé un relais et j'espère qu'il sera repris par d'autres" souhaitait Marc Collat, concluant : "On a su dans ces trois matchs malgré la défaite à chaque fois montrer les valeurs du football haïtien et je crois que les années qui viennent seront bénéfiques pour le football féminin haïtien".

Vendredi 17 Août 2018
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :