Footofeminin.fr : le football au féminin

#U20WWC - Le JAPON, un joli champion

En finale de cette Coupe du monde des moins de 20 ans, le Japon a dominé l'Espagne 3-1 pour s'offrir son premier titre mondial dans cette catégorie. Une victoire nette et logique pour une équipe qui était sans aucun doute la meilleure de cette édition, et qui a suscité l'admiration des (télé)spectateurs.



Les Nadeshiko reines du Monde (photo FIFA.com)
Les Nadeshiko reines du Monde (photo FIFA.com)
Dans un duel entre les deux plus belles équipes de la compétition qui s'étaient déjà rencontrées en groupe, c'est l'Espagne qui est la mieux entrée dans la rencontre, et qui a permis à Hannah Stambaugh de se chauffer les gants. La gardienne japonaise intervenait une première fois sur un centre à destination de Claudia Pina, puis sur le tir de Patri Guijarro qui suivait (4'). Elle était ensuite suppléée par sa défense centrale sur un tir en pivot de Pina (5'). Après ce début de match à l'avantage de l'Espagne, le Japon commençait à se montrer : sur un tir de Hinata Miyazawa qui était stoppé sans problème par Catalina Coll (9'), qui devait intervenir devant Riko Ueki, joliment lancée par Saori Takarada dans une belle action collective en une touche de balle (10'). La meilleure buteuse japonaise se mettait ensuite en évidence en éliminant Laia Alexandri d'une feinte de corps, puis pénétrait dans la surface et déclenchait une frappe qui manquait le cadre de peu (13').

Un missile signé Hinata Miyazawa

Oroz et Takarada (photo FIFA.com)
Oroz et Takarada (photo FIFA.com)
L'Espagne répondait à ce petit temps-fort japonais par une tête de Guijarro sur corner, qui manquait également le cadre de peu (15'). Puis reprenait quelque peu l'ascendant, avec des frappes de Pina (22'), Oroz (qui demandait une belle détente à Stambaugh, 23') ou encore Candela, qui manquait sa volée (26'). La bataille du milieu du terrain reprenait de plus belle dans les minutes qui suivait, et alors que Hana Takahashi s'interposait fort à propos sur une frappe de Guijarro qui était lancée (35'), Hinata Miyazawa inscrivait le seul but de cette première période, envoyant un missile sous la barre de 20m après avoir fixé deux défenseures espagnoles (38'). L'Espagne ne se démontait pas et tentait de lui répondre immédiatement par l'intermédiaire d'Eva Maria Navarro d'une frappe enroulée du gauche qui obligeait Stambaugh une nouvelle fois à se détendre (39'). Juste avant la pause dans la surface espagnole, Nagano pouvait servir Ueki qui prolongeait pour Endo, mais Coll remportait le duel, et s'interposait ensuite sur une frappe de Takarada sur le corner qui suivait (43'). A la pause, le Japon, plus efficace, était devant au tableau d'affichage, dans une rencontre techniquement de haut niveau ou les deux équipes se sont montrées dangereuses tour à tour.

Le Japon enfonce le clou

Débutée sur un rythme plus tranquille, la seconde période débutait vraiment à la 56e minute de jeu, avec une frappe enroulée de Ueki qui retombait vers la lucarne, mais qui était bien stoppée par Coll (56'). La même minute, Ueki servait Takarada, lancée, dans le bon timing, et elle s'en allait ajuster la gardienne espagnole, battue pour la seconde fois de la soirée (56'). Le Japon ne relâchait pas ses efforts après avoir réalisé le break, et sur un jeu à une touche de balle, pour Miyazawa puis Endo, le centre de cette dernière manquait Takarada de peu dans la surface (60'). Puis sur une contre-attaque, Takarada temporisait sur le côté droit, et servait parfaitement Fuka Nagano, lancée, qui ne se posait pas de question et envoyait une frappe qui transperçait Coll une nouvelle fois (0-3, 65').

Candela a laissé une lueur en fin de match

Candela auteur du but espagnol (photo FIFA.com)
Candela auteur du but espagnol (photo FIFA.com)
Malgré un déficit de trois buts, l'Espagne ne baissait pas les bras, et continuait à se battre. Après une frappe de Maite Oroz plein axe aux 20m qui ne trouvait pas le cadre (68'), Candela Andujar dans le dos de la défense réduisait le score sur un service de Lucia Rodriguez (1-3, 71'), et permettait à l'Espagne de continuer à y croire. Pina pensait bien relancer complètement le match, mais sa frappe, sur un service de Oroz, heurtait la barre transversale et ne pouvait être reprise dans de bonnes conditions par Candela (73'). Les Espagnoles, très offensives, connaissaient de plus en plus de difficultés à s'approcher des buts de Stambaugh, alors que les Japonaises se montraient dangereuses sur chaque contre-attaque. Ueki voyait sa frappe déviée légèrement et manquait de peu le cadre (82'), avant que Coll ne sorte un arrêt décisif sur une frappe à bout portant de Hayashi arrivée lancée dans la surface, et servie suite à un bon jeu collectif entre les attaquantes japonaises. Sur le corner qui suivait, Endo se retrouvait en position de tir mais tirait de peu au-dessus (88'). Sans trembler dans les dernières minutes, le Japon pouvait lever les bras au coup de sifflet final de Stéphanie Frappart, et savourer ce premier titre mondial dans cette catégorie d'âge.

A Vannes,
Charlotte Vincelot

Coupe du Monde de la FIFA U20 France 2018 - Finale
Vendredi 24 août 2018 - 19h30
ESPAGNE - JAPON : 1-3 (0-1)
Vannes (Stade de la Rabine)
Temps légèrement couvert (19°C) - Terrain excellent
Spectateurs : 5 409
Arbitres : Stéphanie Frappart (France) assistée de Manuela Nicolosi (France) et Michelle O'Neill (Irlande). 4e arbitre : Edina Alves Batista (Brésil)

Buts :
0-1 Hinata MIYAZAWA 38' (Servie par Endo, Miyazawa place une frappe du droit de 25 m qui vient se loger sous la barre plein axe, Coll est trop juste)
0-2 Saori TAKARADA 56' (Ueki combine rapidement sur le côté gauche avec Takarada sur un une-deux, Takarada avance dans la surface et ouvre son pied droit pour enrouler le ballon)
0-3 Fuka NAGANO 65' (Takahashi temporise sur le côté droit de la surface et centre pour Nagano dans la surface qui effectue une reprise instantanée du droit qui va se loger dans la lucarne opposée)
1-3 Candela ANDUJAR 71' (Bon travail côté droit de Navarro, Oroz et Lucía Rodríguez qui délivre un centre au second poteau repris par Candela Andújar du droit à 8 m)

Avertissements : Lucía Rodríguez 71', Aleixandri 78' pour l'Espagne ; Endo 80' pour le Japon

Espagne : 21-Catalina Coll ; 12-Lucía Rodríguez (9-Paula Fernández 71'), 3-Berta Pujadas, 4-Laia Aleixandri, 11-Carmen Menayo ; 6-Damaris Egurrola ; 18-Eva Maria Navarro, 8-Patricia Guijarro (cap.) ; 10-Maite Oroz (19-Paula Sancho 'Pauleta' 80'), 20-Clàudia Pina, 15-Candela Andújar. Entr.: Pedro López
Non utilisées : 1-María Isabel Rodríguez, 13-Noelia Ramos, 5-Andrea Sierra, 7-Nuria Rábano, 16-Silvia Rubio, 17-Lucia Garcia
Suspendue : 14-Aitana Bonmati

Japon : 18-Hannah Stambaugh ; 13-Asato Miyagawa, 6-Hana Takahashi, 4-Moeka Minami (cap.), 17-Nanami Kitamura ; 9-Hinata Miyazawa, 10-Fuka Nagano, 7-Honoka Hayashi, 20-Jun Endo ; 19-Riko Ueki (14-Mami Muraoka 90'), 11-Saori Takarada. Entr.: Futoshi Ikeda
Non utilisées : 1-Aguri Suzuki, 21-Mai Fukuta, 2-Nana Ono, 3-Miyu Takahira, 5-Riko Ushijima, 8-Yui Fukuta, 12-Yurina Imai, 15-Mizuka Sato, 16-Fuka Kono



Samedi 25 Août 2018
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :