Footofeminin.fr : le football au féminin

UEFA en chiffres - Licenciées, joueuses pro, affluences, budget

Un rapport de l'UEFA paru ce lundi donne les chiffres dans différents domaines sur le football féminin. Voici des chiffres issus de ce rapport à retenir.



source UEFA
source UEFA
14.
Le nombre de sélections A féminine dirigées par une femme.

51.
Le nombre de fédérations sur 52 organisant un championnat national féminin. Seul Saint-Marin (96 licenciés) n'en organise pas un mais son seul club joue dans le championnat italien.

52.
Le nombre de sélections nationales A en UEFA. La confédération compte aujourd'hui 52 équipes contre 47 en 2013.

56.
Le nombre de joueuses étrangères professionnelles dans un pays. Un chiffre détenu par...la France, devant l'Angleterre (45), la Suède (44) et la Norvège (42).

96.
Le plus faible total de joueuses pour une fédération, celle de Saint-Marin, qui devant Gibraltar (178) et Andorre (220).

1 128.
La meilleure affluence moyenne dans un championnat national. C'est l'Angleterre qui détient probablement ce chiffre. Si certaines fédérations annoncent des chiffres plus élevés, la "rondeur" de ces derniers peut laisser perplexe dans ce rapport. La FFF annonce 1 500 en moyenne. Suivant des chiffres plus précis, l'évaluation faite par footofeminin est de 708 la saison dernière. A souligner, les chiffres de l'Allemagne (946), la Suède (815) et les Pays-Bas (719) qui ont des comptages précis à chaque rencontre.

1 790.
Le nombre de joueuses dont l'activité professionnelle est uniquement le football. France, Angleterre, Norvège et Suède sont les plus importants dans ce domaine.

3 572.
Le nombre de joueuses professionnelles ou en contrat ou semi-professionnel (l'UEFA précise joueuse en contrat et rémunérée pour ses activités de joueuse). En quatre ans, le chiffre est passé de 1 680 en 2013 à 3 572 à l'issue de l'année 2017. Elles sont 320 en Suède, 169 en Allemagne, 153 en France, 150 en Russie, 147 en Norvège, 123 en Espagne, 121 en Angleterre.

7 600.
Le nombre d'équipes seniors féminines aux Pays-Bas. C'est le chiffre le plus élevé de ce rapport devant l'Allemagne (4 402) et le Danemark (2 170).

10 540.
La meilleure affluence pour les rencontres d'une sélection nationale. Si la FFF annonce 15 000 dans le rapport, la moyenne des affluences officiellement communiquées à chaque rencontre sur la période du rapport donne ce chiffre qui reste le meilleur en Europe.

12 785.
Le nombre d'arbitres féminines. C'est 5 280 de plus qu'il y a quatre ans.

19 474.
Le nombre d'entraîneures diplômées

100 000.
Le plus petit budget pour une fédération pour le football féminin. En l'occurence, Gibraltar. Suit celle de Bosnie-Herzégovine avec 104 814 Euros par saison.

239 529.
Le nombre de spectateurs cumulé en Ligue des Champions du tour de qualification à la finale. Ils étaient 147 543 il y a quatre ans.

960 959.
Le nombre de joueuses de moins de 18 ans en zone UEFA.

1 365 524.
Le nombre de joueuses licenciées dans la zone UEFA. Six pays dépassent les 100 000 : Angleterre (102 804), France (118 842), Allemagne (203 756), Pays-Bas (155 035), Norvège (103 636) et Suède (117 729).

15 447 385.
Le budget de la Fédération anglaise alloué pour le football féminin. Le plus important en Europe, derrière l'Allemagne (10 770 000), la France (9 900 000), la Norvège (7 458 824) et la Suède (5 772 000). Les deux finalistes du dernier Euro, Pays-Bas et Danemark sont respectivement à 3 900 000 et 3 476 630.

Source UEFA

Mardi 14 Novembre 2017
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :