Footofeminin.fr : le football au féminin

#WEURO2017 - Groupe A : les PAYS-BAS au révélateur norvégien en ouverture

Entre le pays hôte et la Norvège, finaliste de la dernière édition, les deux favoris du groupe A vont ouvrir la compétition. Dans un stade comble, un bon test pour les Pays-Bas.



Les Pays-Bas débutent face à la Norvège d'Ada Hegerberg (photo KNVB)
Les Pays-Bas débutent face à la Norvège d'Ada Hegerberg (photo KNVB)
C'est un match à guichets fermés (plus de 23 000 spectateurs) qui va ouvrir cet Euro entre deux équipes qui sont déjà rencontrées en phase de groupe lors de l'édition 2013 (victoire de la Norvège 1-0, Gulbrandsen 54'). En mars 2016, lors de leur dernière opposition, les Norvégiennes l'avaient emporté 4-1 dans les éliminatoires aux JO.

Il y a quatre ans, alors qu'elle n'était pas favorite de la compétition, la Norvège avait atteint la finale, battue par l'Allemagne. Une équipe allemande que les Norvégiennes avaient réussi à faire tomber en phase de groupe (0-1) mettant fin à une série de 26 matchs sans défaite des Allemandes en phase finale.

Les Pays-Bas sont averties et devront se méfier des partenaires de la Lyonnaise Ada Hegerberg. D'autant que pour le pays hôte la série de victoires en match d'ouverture a été interrompue. La Suède avait en effet été accrochée par le Danemark il y a quatre ans, une première depuis l'introduction d'une phase de groupe en 1997.

Avantage historique pour la Norvège

Le bilan est aussi nettement favorable aux Norvégiennes avec 12 succès norvégiens en 14 rencontres officielles pour un seul succès néerlandais et un match nul. La seule victoire remonte aux éliminatoires de la Coupe du Monde 2015 où les deux équipes s'étaient qualifiées.

En phase finale de l'Euro, la Norvège est incontestablement redoutable avec 9 qualifications sur 10 possibles pour la phase à élimination directe. Il n'y a qu'en 1997 que les Norvégiennes avaient échoué.

Les deux sélections ont préparé leur Euro avec des résultats irréguliers. Elles ont vu leur sélectionneur nommé en décembre 2016. Le 19 décembre 2016, le Suédois Martin Sjögren a pris le poste avec la Norvège, alors que Sarina Wiegman après avoir été annoncé comme assurant l'intérim le 23 décembre 2016 a été confirmée à son poste trois semaines plus tard.

Conférence d'avant-match des deux entraîneurs
Martin Sjögren (sélectionneur de la Norvège)
"Les Pays-Bas sont une bonne équipe. Dans leurs récents matchs, elles ont utilisé les mêmes joueuses, donc nous avons une idée de l'équipe qu'elles auront. Elles ont progressé depuis la dernière fois où nous les avons joué en qualifications aux JO (mars 2016).
La possibilité de jouer devant 24 000 spectateurs est fantastique. Cette expérience est une bonne chose pour nous dans le futur. Nous avons de grands espoirs que nos joueuses d'expérience peuvent faire garder le calme aux plus jeunes".

Sarina Wiegman (sélectionneuse des Pays-Bas)

"Ce sera un match difficile contre une top nation comme la Norvège. Nous voulons faire un bon résultat. Nous savons que nous avons nos chances et nous sommes désireuses de les réaliser.
Les Pays-Bas sont un pays de football. J'espère que nous irons loin dans ce tournoi et que cela va créer de l'enthousiasme autour du football féminin."

LE POINT DE VUE DE FOOTOFEMININ

Les Pays-Bas ont le pari difficile de réussir à domicile. Avec un effectif offensif des plus talentueux, une milieu de terrain Spitse intelligente accompagnée par Martens et Miedema en joueuses offensives, les Pays-Bas peuvent gêner avec leur football en 4-3-3. Mais le problème reste la défense qui peut se montrer dépasser par la vitesse adverse. Le top 4 est l'objectif mais il faudra trouver la bonne dynamique et gérer la pression du pays hôte pour y parvenir.

La Norvège dispose d'un bon équilibre entre les jeunes et les joueuses les plus expérimentées. Une équipe composée de quelques talents qui doit cependant encore gagner en expérience internationale. Mais la base solide dont elle dispose fait de la Norvège une candidat au dernier carré. Il reste à gérer l'état physique et trouver le bon équilibre sur toute la durée de la compétition.

LES DEUX SELECTIONS ET L'EURO

Les chiffres des Pays-Bas à l'Euro
Victoires : 0
Finalistes : 0
Meilleur parcours : demi-finaliste (2009)
Nombre de phases finales : 3e participation
Bilan en phases finales : 8 matchs, 2 victoires, 2 nuls, 4 défaites, 6 buts pour, 7 buts contre
Nombre de présence dans le dernier carré : 1
Meilleures buteuses sur une phase finale : Kirsten van de Ven (2, 2009)
Trophée de meilleures joueuses : -
Trophée de meilleurs entraîneurs : -

Les chiffres de la Norvège à l'Euro
Victoires : 2 (1987, 1993)
Finalistes : 4 (1989, 1991, 2005, 2013)
Nombre de phases finales : 11e participation
Bilan en phases finales : 33 matchs, 15 victoires, 7 nuls, 11 défaites, 47 buts pour, 44 buts contre
Nombre de présence dans le dernier carré : 9
Meilleures buteuses sur une phase finale : Trude Stendal (3, 1987), Sissel grude (2, 1989), Marianne Pettersen (4, 1997)
Trophée de meilleures joueuses : Heidi Støre (1987), Hege Riise (1993)
Trophée de meilleurs entraîneurs : Erling Hokstad (1987), Even Pellerud (1993)

LE MATCH

Pays-Bas - Norvège : 18h00
Utrecht (Stadion Galgenwaard)
Arbitres : Stéphanie Frappart (France) assistée de Manuela Nicolosi (France) et Angela Kyriakou (Chypre). 4e arbitre Anastasia Pustovoitova (Russie)

LES PAYS-BAS


#WEURO2017 - Groupe A : les PAYS-BAS au révélateur norvégien en ouverture

LA NORVEGE


#WEURO2017 - Groupe A : les PAYS-BAS au révélateur norvégien en ouverture

Dimanche 16 Juillet 2017
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :