Footofeminin.fr : le football au féminin

#WEURO2017 - Groupe C : la FRANCE prête au duel face à l'ISLANDE

Dans un groupe où la France est présentée comme favorite, la sélection tricolore doit montrer dès son entrée dans la compétition face à l'Islande que ce statut est justifié. Premier test ce mardi.



Echouafni et les Bleues ont hâte d'en découdre (photo AFP)
Echouafni et les Bleues ont hâte d'en découdre (photo AFP)
Comme en 2009, l'Islande se retrouve sur la route de la France en phase finale de l'Euro. Il y a huit ans, c'était une première pour les Islandaises qui avaient ouvert le score mais s'étaient finalement inclinées 1-3. 19e au classement FIFA, l'Islande est une formation réputée pour son engagement physique. Les Bleues s'étaient fait surprendre en terre islandaise en 2007, la dernière défaite des Françaises dans un match de qualification soit depuis une série de 41 matchs sans défaite.

Les Bleues seront favorites du groupe et donc de cette première rencontre à Tilburg. Arrivées depuis trois jours aux Pays-Bas, elles ont pu préparer sereinement cette rencontre avec un effectif au complet. Retour sur la conférence de presse :

Conférence d'avant-match des deux entraîneurs et capitaines
Olivier Echouafni (sélectionneur de la France) :
"Vous nous mettez une étiquette de favorites, mais on n'a aucune étiquette. Les seuls qui peuvent en avoir une, c'est l'Allemagne, voire les Pays-Bas en tant que pays organisateur. On n'a aucune étiquette, si ce n'est de faire une grande performance à cet Euro.
On a beaucoup de respect pour l’Islande. Elle a réussi un très beau parcours de qualification en finissant en tête devant l’Ecosse. Elle axe beaucoup son collectif sur le physique. C’est une équipe généreuse, qui court beaucoup qui se donne à 100% avec des joueuses d’expérience qui jouent dans des très grands clubs. On va essayer de mettre en place une stratégie car on sait qu’elle seront à 200% et qu’elles vont y mettre beaucoup d’énergie. On avait un côté gauche très performant avec Amel Majri. Il a fallu trouver d’autres solutions (après sa blessure). C’est dommageable pour elle et pour le groupe. On doit continuer à avancer et je suis persuadé qu’il y aura des surprises, avec des joueuses qui vont se mettre en avant. On l’a remplacée par Clarisse Le Bihan qui a fait une formidable fin de saison avec Montpellier. Elle aura certainement du temps de jeu à un moment donné.

Wendie Renard (capitaine de la France) :
"Je ne calcule pas ce que je dis (dans la causerie d’avant-match), ça vient naturellement. C’est un collectif, je le répète à chaque fois. Il y a d’autres joueuses expérimentées. Les mots du coach aussi sont importants, c’est un ensemble, ce n’est pas que la capitaine qui va parler."

Freyr Alexandersson (sélectionneur de l'Islande :
"On va tout faire pour marquer des buts. On sait que les Françaises sont très bonnes défensivement donc il faudra exploiter toutes nos occasions pour mettre le ballon au fond. On sait qu’on n’aura pas beaucoup d’occasions donc ce sera important de les mettre au fond."

Sara Bjork Gunnarsdóttir (capitaine de l'Islande) :
"La France a de très bonnes joueuses. Wendie (Renard) est excellente. Il va falloir se concentrer sur les coups de pied arrêtés et quand les Françaises attaqueront. Bien sûr on peut battre la France. Aucune équipe n’est imbattable. La France est favorite dans le groupe, nous ne le sommes pas, mais nous sommes prêtes pour ce match et pour le tournoi. Notre force est notre mentalité, notre défense et notre attitude. Si toutes ces choses sont sur le terrain demain, on peut les battres."

QUELLE EQUIPE FACE A l'ISLANDE ?

Le staff français s'attend à jouer face à un adversaire regroupé. C'est une équipe qui joue beaucoup sur le physique et ne lâche rien. "On a essayé de mettre en place une stratégie" a déclaré Olivier Echouafni sans préciser l'équipe qui va débuter. L'interrogation est surtout dans le couloir gauche. Depuis le forfait de Majri, plusieurs essais ont eu lieu. Parmi elle, Clarisse Le Bihan pourrait avoir sa chance au milieu : "Je vais me donner à fond. Je ne viens pas pour m'asseoir sur un banc" a déclaré la Montpelliéraine. Echouafni a pour sa part indiqué : "il y aura des surprises, avec des joueuses qui vont se mettre en avant durant la compétition".

L'insouciance de Le Bihan pourrait inspirer le sélectionneur tout comme celle d'Eve Périsset en arrière droit. Le reste de l'équipe devrait ressembler à ce qui a été affiché lors de la préparation avec Houara, Georges, Renard derrière, Henry et Bussaglia au milieu, Thomis, Abily plus haut et Le Sommer en pointe. Il reste désormais à se montrer efficace devant le but : "On sait que les équipes face à nous vont être très regroupées, à nous de faire le nécessaire". Dans un groupe abordable, les essais sont encore permis même si la victoire sera la meilleure issue.

LES DEUX SELECTIONS ET L'EURO

Les chiffres de la France à l'Euro
Victoires : 0
Finalistes : 0
Nombre de phases finales : 6e participation
Bilan en phases finales : 17 matchs, 7 victoires, 4 nuls, 6 défaites, 26 buts pour, 26 buts contre
Nombre de présence dans le dernier carré : 0

Les chiffres de l'Islande à l'Euro
Victoires : 0
Finalistes : 0
Nombre de phases finales : 3e participation
Bilan en phases finales : 7 matchs, 1 victoire, 1 nul, 5 défaites, 5 buts contre, 13 buts contre
Nombre de présence dans le dernier carré : 0

LE MATCH

France - Islande : 20h45
Tilburg (Willem II Stadion)
Arbitres : Carina Vitulano (Italie) assistée de Lucia Abruzzese (Italie) et Svetlana Bilić (Serbie). 4e arbitre : Kateryna Monzul (Ukraine)

En direct sur France 2 et Eurosport 2

LA FRANCE


#WEURO2017 - Groupe C : la FRANCE prête au duel face à l'ISLANDE

L'ISLANDE


#WEURO2017 - Groupe C : la FRANCE prête au duel face à l'ISLANDE

Mardi 18 Juillet 2017
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :
19 dates pour 2019

19 dates pour 2019 - 02/01/2019