Footofeminin.fr : le football au féminin

ANGLETERRE - Phil NEVILLE, un sélectionneur choisi par défaut ?

La Fédération Anglaise a nommé le 23 janvier dernier l’ancien joueur de Manchester United et d’Everton au poste d’entraineur principal de la sélection anglaise jusqu'en 2021. Il succède à Mark Sampson qui a été limogé en raison de ses relations inappropriées avec certaines de ses joueuses quand il était entraineur de Bristol Academy.



Il n’était pas le premier choix pour le poste comme l’a expliqué la FA dans une lettre à l’organisation "kick it out". Une première liste de 145 noms a été réduite à 47 et la liste finale contenait six noms dont deux femmes. Les six personnes ont été interrogées et quatre noms ont été sélectionnés (deux hommes et deux femmes).

D’après la presse les quatre personnes étaient John Herdman, Nick Cushing, Laura Harvey et Maureen Marley. Pour des raisons personnelles différentes, les quatre candidats ont fini par retirer leur candidature, ce qui a obligé la FA à chercher d’autres candidats. C’est ainsi que Phil Neville (41 ans) qui possède la Pro Licence, l’équivalent du BEPF et qui est dans le pool des anciens joueurs qui sont formés au métier d’entraineur sous l’égide de la FA a été repéré. Il a réussi tous les entretiens préalables à l’embauche et a donc été sélectionné.

Pas de réelle expérience

Il faut noter que le nouvel entraineur a une expérience très limitée comme numéro un au poste d’entraineur. Il a été le numéro deux de David Moyes à Manchester United et aussi de Gary Neville à Valencia. Sa seule expérience de numéro un se résume à un match à Salford City, le club dont il est propriétaire avec son frère, Nicky Butt, Paul Scholes et Ryan Giggs. Ce club qui joue en 6ème division l’a vu prendre les commandes lors d’un intérim lorsque les propriétaires ont viré l’entraîneur et ont décidé de faire l’intérim eux-mêmes, pour un match, en attendant la nomination d’un duo d’entraîneur.

Son expérience du football féminin est encore plus réduite, puisqu’il a observé son troisième match de football féminin dimanche lors de Reading - Arsenal. Son premier était le match amical Angleterre - Pays-Bas (4-1) à huis clos il y a une semaine et son deuxième était Liverpool – Bristol samedi soir. Pour compenser ce déficit de connaissance, Casey Stoney est supposée prendre un poste dans son staff soit comme assistante soit pour un poste à définir ultérieurement.

Sa première liste sera très attendue puisqu’il rentrera tout de suite dans le vif du sujet avec les trois matchs de la SheBelieves Cup contre la France, l'Allemagne et les Etats-Unis. Puis viendra le derby britannique contre le Pays De Galles lors des qualifications à la Coupe du Monde 2019. Après ces quatre premiers matchs on en saura un peu plus sur les qualités de manager de l’ancien latéral de l’Angleterre aux 59 sélections et au palmarès exceptionnel (six Premier League, trois Coupe d’Angleterre, la Coupe Intercontinentale et la Ligue des Champions).

Une polémique dès sa nomination

Le jour de sa nomination, Phil Neville a été accusé d'avoir publié des messages sexistes sur Twitter. Le 3 juillet 2012, il aurait notamment publié sur son compte Twitter @fizzer18 : «Vous les femmes, vous avez toujours voulu l'égalité, jusqu'à ce qu'on parle de payer les factures. #hypocrites».

La même année, un autre message publié sur le même compte proclamait : «Bonjour les hommes. Deux heures de cricket avant d'aller travailler, et je démarre bien ma journée». Comme on lui demandait pourquoi il avait adressé cette remarque spécifiquement aux hommes, l'auteur de ce tweet avait expliqué : «J'ai pensé que les femmes étaient occupées à préparer le petit déjeuner, à s'occuper des enfants, ou à faire les lits.»

Des messages litigieux qui ont disparu et pour lesquels il a fini par réagir et à présenter ses excuses dans un communiqué de la FA. «Concernant les commentaires faits il y a quelques années, j'aimerais dire clairement qu'ils ne reflétaient pas, et ne reflètent pas, avec exactitude ni ma personnalité ni mes convictions, et j'aimerais m'excuser. (...) Je suis pleinement conscient de mes responsabilités en tant que sélectionneur de l'équipe d'Angleterre féminine et je suis immensément fier et honoré que l'on m'ait confié ce rôle. J'attends l'avenir avec impatience et je travaillerai sans relâche pour aider l'équipe à décrocher des victoires».

Jeudi 1 Février 2018
Sylvain Jamet

Dans la même rubrique :