Footofeminin.fr : le football au féminin

Candidature Coupe du Monde U20 2018 - La BRETAGNE en terre d'accueil

La candidature de la France est en fait une double candidature. En plus du tournoi de 2019, elle souhaite aussi accueillir la Coupe du Monde féminine U20 de la FIFA 2018. Avec comme concept celui d’organiser la compétition autour de la ville de Rennes.



Candidature Coupe du Monde U20 2018 - La BRETAGNE en terre d'accueil
En parallèle de la candidature à la Coupe du Monde 2019, et comme cela est désormais le cas pour chaque édition, l'année précédente les pays organisateurs retenus organisent la Coupe du Monde U20. Pour l'édition 2018, le dossier français propose de concentrer tous les matchs dans une seule région, dans un rayon de 100 km de la ville centrale Rennes.
- Les stades ont été choisis en cohérence avec les besoins du tournoi et sa capacité : un stade phare capable de recevoir 25 000 personnes et quatre autres stades avec des capacités de 2 500 à 11 000 personnes (Rennes avec le stade de la Route de Lorient et le stade du Commandant Bougoin, Saint-Brieuc avec le Stade Fred Aubert, Vannes avec le stade de la Rabine, et Saint-Malo avec le stade de Marville)
- La création un « Village Joueuses » où toutes les délégations seront accueillies et logées est l'accent donné par la FFF sur cette candidature. Ce village sera unique dans la mesure où les membres des équipes participantes auront l’occasion de se rencontrer dans des espaces spécialement adaptés.
Un choix plus réaliste et moins démesuré que celui du Canada où les équipes ont évolué dans des grands stades vides, laissant l'ambiance Coupe du Monde aux vestiaires !

LIRE AUSSI SUR FOOTOFEMININ :
>> LA COREE DU SUD, AUTRE CANDIDAT
>> LES RAISONS D'UNE CANDIDATURE

Les avantages présentés par la FFF

- Courtes distances/ temps de trajet réduits : Il faudra moins d’une heure pour aller aux stades depuis la ville centrale. Toutes les installations de l’événement seront situées à proximité.
- Un budget réduit : Rassembler toutes les délégations et personnes accréditées dans la même région devrait aboutir à une réduction de frais (transports, logement, administration, personnel, frais des fournisseurs, etc.)
- Des opérations simplifiées avec une seule équipe responsable et la totalité du personnel sur place
- Une atmosphère exceptionnelle générée par toutes les équipes et personnes accréditées présentes dans la même ville et en contact avec la communauté locale.
- Un stade principal de 30 000 places (Stade de la Route de Lorient à Rennes) pour la cérémonie d’ouverture et la finale de la Coupe du Monde U20
- Une concentration de stades au gazon naturel (5 stades maximum) capable d’accueillir de 3 500 jusqu’à 12 000 personnes, dans un rayon de 100 km de la ville de Rennes
- La possibilité pour les joueuses de rester dans un seul « village ». Ce « village joueuses » mélangera confort et intimité d’une zone résidentielle avec la convivialité d’une zone commune, abritant des animations culturelles et sociales.

Le concept : le village "joueuses"

L’objectif principal du « village joueuses » est de donner aux joueuses la possibilité de se rencontrer dans une atmosphère d’amitié. Ce « concept village », qui est souvent utilisé dans les compétitions multisports (ex: JO), est normalement très apprécié par les athlètes car il leur offre une expérience unique. Il est particulièrement adapté aux besoins de cette compétition et aux jeunes sportifs.
Le village, situé dans l’université de Rennes, sera ouvert uniquement aux joueuses et aux délégations officielles. Il abritera les services de logement ainsi que des zones de récréation, de culture et de sports dans un environnement confortable et protégé. Le village sera divisé en deux zones principales :
- Une zone résidentielle privée où les équipes auront leurs propres logements
- Une zone ouverte où se trouvera le réfectoire ainsi que des endroits pour discuter et se divertir

Au cas où le « concept village » ne serait pas retenu par la FIFA, il existe un très grand nombre de logements dans la région qui pourraient offrir une approche « hôtel » plus traditionnelle pour les 16 équipes.

Jeudi 19 Mars 2015
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :