Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe du Monde 2019 - Les raisons d'une candidature FRANÇAISE

Ce jeudi en fin de journée, la FIFA désignera le candidat retenu pour l'organisation de la Coupe du Monde 2019. La France est en lice avec la Corée du Sud. Retrouvez les éléments de la candidature française.



Coupe du Monde 2019 - Les raisons d'une candidature FRANÇAISE
Au cours de ces dernières années, la FIFA a créé un environnement propice au développement du football féminin au sein des associations membres, par des programmes faits sur mesure et une mise en valeur des compétitions féminines FIFA, avec au sommet, la Coupe du Monde féminine. La dernière édition (en Allemagne en 2011) fut une véritable célébration du football. Elle a montré au monde ce que le jeu féminin pouvait apporter, non seulement à toute la famille du football, mais également au sport en général.
La France est maintenant prête à accueillir la Coupe du Monde féminine et veut désormais prouver que sa candidature offre à la FIFA la meilleure plateforme pour promouvoir le tournoi, et le football féminin en général.
La France est un pays du football, le sport le plus populaire et le plus répandu dans l’Hexagone. La France est aussi reconnue pour ses infrastructures de transport, mais aussi sa culture et son tourisme qui sont des vecteurs supplémentaires à prendre en compte autour de la candidature.
Au niveau du développement football féminin, au cours des dernières années, la FFF en a fait un objectif prioritaire. Plusieurs initiatives ambitieuses ont été lancées et ont mis en évidence une passion vive et croissante pour le football féminin.

Il y a eu un avant et un après Allemagne 2011

Cette candidature fait partie intégrante de cette stratégie, et permettrait à la FFF de continuer à bâtir sur des fondations solides. En effet, la Coupe du Monde de la FIFA 2011 en Allemagne a eu un impact énorme en France grâce à une couverture médiatique inouïe, un niveau de jeu très élevé et, bien évidemment, le parcours remarquable de l’équipe de France (4e). Il y a eu un avant et un après Allemagne 2011. Il n’existe pas meilleur moyen que d’accueillir un événement d’une telle importance et magnitude que la Coupe du Monde pour que la FFF atteigne son objectif de positionner le football comme n°1 des sports féminins.
En collaboration étroite avec la FIFA et ses partenaires (notamment l’Etat et les collectivités territoriales hôtes), la France veut s’assurer que cette Coupe du Monde 2019 aura un impact profond et de longue durée, non seulement pour le football féminin en France et dans le reste du monde, mais aussi pour le sport féminin en général. Elle veut aussi offrir aux joueuses les meilleures conditions pour jouer et pour partager avec le public.
« France 2019 » doit être un tournoi unique pour tout le monde (équipes, partenaires, spectateurs et téléspectateurs, bénévoles, médias, grand public).

Source FFF

Trois axes fondamentaux

Une organisation parfaite
Chaque année, la France réussit l’accueil de plusieurs événements sportifs internationaux. Au fil du temps, une véritable compétence a été
développée, soutenue par une infrastructure mature. La FFF a déjà un savoir-faire prouvé en matière d’organisation - un savoir-faire qui sera
encore plus évolué suite à l’organisation de l’UEFA Euro 2016. La France sait ce qu’il faut pour organiser un événement réussi et s’engage à mettre en oeuvre les éléments suivants pour garantir le succès de la Coupe du Monde féminine 2019
- Un concept solide, avec des infrastructures adaptées (stades, centres d’entraînement, hébergement, transports ou centres médicaux)
- Une organisation fiable et sûre avec l’engagement national des professionnels expérimentés et la participation d’un grand nombre de bénévoles très motivés et formés. Une mobilisation totale de l’Etat, des collectivités locales, des clubs
- Une plateforme de communication ambitieuse pour nourrir l’enthousiasme pour le football et le sport en général chez les Français et pour soutenir les initiatives « stades remplis » et héritages.
- Une approche écologique et durable en cohérence avec les principes de la FIFA avec un programme de sensibilisation à l’environnement.

La fête du football féminin
La France fera en sorte que tous les participants au tournoi vivent la meilleure expérience possible, en créant un environnement idéal et une atmosphère spéciale : joueuses, familles de la FIFA, médias, sponsors, bénévoles, spectateurs.
- Dans les stades, un programme d’animations. Cette atmosphère conviviale doit aboutir en un record du nombre de billets vendus.
- Dans les villes, les zones « fêtes » dans des lieux symboliques accueilliront les fans du monde entier, tout en valorisant l’héritage artistique et culturel des villes. Ces zones seront en accès libre.
- Partout en France, les écoles et les clubs de football seront encouragés à organiser des activités sociales pour maximiser le contact et la promotion du tournoi.

Un héritage durable
L’une des ambitions est que la compétition laisse derrière elle un héritage considérable pour les jeunes, les femmes et le football en France et à l’étranger. La FFF accepte la responsabilité qui accompagne l’organisation de cet événement spécial et, s’engage à jouer son rôle en soutenant la politique de la FIFA à l’égard du football féminin.
Une équipe dédiée à la féminisation du football est déjà en place et travaille très activement sous la direction de Brigitte Henriques, Secrétaire Générale de la FFF. Récompensé par l’UEFA et le ministère des Sports, ce plan de féminisation adhère complètement aux 10 principes clés de la FIFA. Il a déjà obtenu des résultats importants. Les fondations sont donc posées pour maximiser l’impact de la Coupe du Monde féminine de la FIFA 2019.

Lire aussi...


Jeudi 19 Mars 2015
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :