Footofeminin.fr : le football au féminin

Euro U19 - Une finale ESPAGNE - ALLEMAGNE

Pour la première fois depuis 2004, l'Allemagne et l'Espagne vont se retrouver en finale de l'Euro des moins de 19 ans. L'Allemagne s'est défaite de la Norvège (2-0), et l'Espagne a battu le Danemark (1-0) pour s'offrir le droit de défendre son titre européen.



L'Allemagne de retour en finale

photo DFB
photo DFB
Finale :
30 juillet 2018
Allemagne - Espagne : 18h15, à Biel/Bienne (en direct sur l'Equipe)

Demi-finales :
27 juillet 2018
Norvège - Allemagne : 0-2 (0-1), à Biel/Bienne (Melissa Kössler 45', Anna-Lena Stolze 47') - Spectateurs : 327

Absente de la finale depuis 2011, l'Allemagne n'a pas tremblé cette fois-ci pour jouer un nouveau titre européen en battant la Norvège 2-0, deux buts inscrits en fin de première période et début de seconde dans un match globalement maîtrisé.

Kössler donne l'avantage à l'Allemagne

Malgré la chaleur (plus de 30°C), il n'y avait pas de round d'observation entre les deux équipes, qui allaient proposer une première période plutôt intense même si les occasions franches étaient plutôt rares. C'est l'Allemagne qui se montrait dangereuse la première avec la barre transversale trouvée par Melissa Kössler (5'). La Norvège, bien en place et le ballon au pied, répondait par l'intermédiaire d'Andrea Norheim, dont la frappe à 20m était déviée et corner (10'), sur lequel Sophie Haug s'élevait plus haut que tout le monde mais ne parvenait pas à cadrer sa tête (11').
L'Allemagne, qui était obligée d'effectuer deux changements sur blessure avant la demi-heure de jeu avec les sorties de Wieder et Chmielinski et les entrées de Kaut et Stolze, ne connaissait pas de période de doute et gardait son organisation. Elle faisait même mieux, puisque qu'elle parvenait à ouvrir le score juste avant la pause sur coup franc. Tiré par Pauline Krumbiegel, il sautait la défense, et Melissa Kössler, qui avait bien suivi, trompait après le rebond Nilsen (45'). Une ouverture du score précieuse et au meilleur moment suite à une première période plutôt équilibrée entre deux équipes proposant de belles qualités.

Stolze d'entrée de jeu
Face à une Norvège menée et qui se devait de renverser la situation en seconde période, l'Allemagne ne lui en laissait pas l'occasion en faisant le break très rapidement. Sur une contre-attaque rapide, Krumbiegel lançait Stolze en profondeur, qui trompait Nilsen d'une frappe croisée en première intention (47'). De quoi assommer Norheim et ses coéquipières, qui avaient fait jeu égal. Malgré un léger contre-coup, elles ne baissaient pourtant pas les bras, mais ne profitaient pas d'un gros temps-fort après l'heure de jeu, qui culminait en une frappe soudaine de Norheim des 20m, bien déviée par Johannes sur son poteau, puis le ballon était dégagé en urgence en corner (68').
La Norvège, toujours dangereuse sur les corners, ne parvenait pas à réduire le score malgré des instants de confusion. La défense allemande, très solide, tenait bon face à des attaquantes norvégiennes de qualité, et la Mannschaft gardait le contrôle de la rencontre avec maîtrise et maturité, confirmant les qualités de cette équipe très prometteuse. Si la Norvège ne baissait jamais les bras dans cette rencontre, elle ne parvenait pas à prendre la Mannschaft à défaut. La fin de match, plus confuse, ne voyait pas le score évoluer malgré une dernière offensive de Stolze qui servait Müller, dont la frappe rebondissait sur la barre transversale, et l'Allemagne obtenait sa qualification pour la finale pour la première fois depuis 2011.

Compositions
Norvège : 1- Nilsen, 2- Sunde, 3- Baekkelund ©, 4- Huseby, 6- Norheim (15- Tvedten 81'), 7- Eckhoff (8- Huseby 68'), 9- Nautnes, 10- Haug, 13- Bjelde (20- Lillegard 86'), 16- Birkeli, 17- Woldvik
Allemagne : 1- Johannes, 3- Wittje ©, 4- Schmidt, 6- Lohmann, 7- Kössler, 8- Ebert, 10- Anyomi (16- Gentile 89'), 11- Chmielinski (9- Stolze 25'), 13- Wieder (15- Kaut 23'), 14- Krumbiegel, 20- Müller

L'Espagne défendra son titre

photo UEFA
photo UEFA
Danemark - Espagne : 0-1 (0-0) 18h15, à Biel/Bienne (Teresa Abilleira Dueñas 68') - Spectateurs : 364

Avec difficulté, l'Espagne est parvenue à prendre le dessus sur le Danemark lors de la seconde demi-finale de l'Euro des moins de 19 ans pour s'offrir une cinquième finale consécutive.

Un premier acte sans but

La deuxième demi-finale de l'Euro, entre le Danemark et l'Espagne, s'est disputée toujours sous une belle chaleur. Le rythme fut cependant différent de la première demi-finale, et moins disputée entre deux équipes au style différent. Bien en place tactiquement, avec un bon pressing et son jeu direct, c'est le Danemark qui s'est procuré les meilleures occasions. Dans la foulée du seul tir cadré espagnol du premier acte, un mauvais renvoi de la défense ibérique permettait à Emma Snerle de frapper de plus de 20m. Sa frappe, contrée au départ, retombait sur la barre transversale (18'). C'est ensuite Dajan Hashemi qui passait proche d'ouvrir le score à deux reprises.
La talentueuse avant-centre danoise, en profondeur sur un long dégagement, devançait la défense espagnole, pas toujours très sûre, et tentait de lober Echezarreta Fernández en première intention, mais la gardienne espagnole parvenait à dégager le ballon (28'). Suite à un centre en cloche dans la surface espagnole, Hashemi était battue au duel avec la gardienne de la Roja alors que la défense était encore passée au travers (35'). Sofie Svava enfin, décalée sur la gauche de la surface espagnole, envoyait une frappe puissante qui passait de peu au-dessus des cages d'Echezarreta Fernández (38'). À la pause, les deux équipes étaient à égalité au tableau d'affichage, avec des occasions à ne pas regretter pour les Danoises.

Un éclair de 30 mètres

Moins dominatrices qu'attendu en première période et régulièrement en danger, les Espagnoles sont revenues sur le terrain avec un autre état d'esprit, et ont vraiment mis le pied sur le ballon. Sa maîtrise du jeu n'a pas été fructueuse d'entrée de jeu, le Danemark étant solide en défense, et toujours dangereux en attaque, comme en atteste la double occasion que l'équipe se procurait : la transversale repoussait une frappe de Jankovska, Møller Holdt était à la retombée mais Echezarreta Fernández s'emparait du ballon en deux temps (63'). L'Espagne finissait cependant par trouver l'ouverture, sur une frappe lobée de 30m d'Abilleira Dueñas qui retombait en lucarne (67').
Si le Danemark n'abandonnait pas tout espoir et restait une menace constante, l'Espagne avait l'emprise sur la rencontre et c'est elle qui se procurait les meilleures occasions de la fin de rencontre (frappes dangereuses 83', 88', 89') pour s'offrir une place pour une cinquième finale consécutive.

Compositions :

Danemark : 1- Christensen, 4- Tingleff (10- Gejl 46'), 6- Karlsen ©, 7- Svava, 8- Jankovska, 12- Lundorf, 13- Møller Holdt (14- Dissing 75'), 15- Snerle (5- Riss 84'),17- Hashemi, 18- Holmgaard, 20- Thomsen
Espagne : 1- Echezarreta Fernández, 2- Hernández, 3- Abilleira Dueñas, 4- Codina Panedas, 6- Torrodá, 10- Eizaguirre (7- Otermin Abella 90'), 11- Carmona (19- Carla 78'), 12- Pinillos Moreno, 16- Llompart Pons, 17- Marquez Baena ©, 20- Serrano (8- Del Castillo Beivide 46')

Groupe A

photo UEFA
photo UEFA
24 juillet 2018
Norvège - Suisse : 1-3 (0-1), à Wohlen (Runa Lillegård 79' ; Géraldine Reuteler 7', 49', Alisha Lehmann 90') - 1 618 spectateurs
France - Espagne : 1-2 (0-0), à Zug (Jessy Danielle Roux 80' ; Athenea Del Castillo Beivide 68', Olga Carmona García 83') - 322 spectateurs

21 juillet 2018
Norvège - France : 1-0 (1-0), à Zug (Sophie Haug 43') - 391 spectateurs
Suisse - Espagne : 0-2 (0-1), à Zug (Olga Carmona 29', Rosa Marquez Baena 60'). NB. Malin Gut (Suisse) a manqué un penalty (12') - 2 345 spectateurs

18 juillet 2018
Espagne - Norvège : 0-2 (0-2), à Wohlen (Andrea Norheim 31', 37' s.p.) - 352 spectateurs
Suisse - France : 2-2 (0-1), à Wohlen (Chantal Wyser 70', Alisha Lehmann 80' ; Lina Boussaha 15' s.p., Ella Palis 67') - 1703 spectateurs
>> Le résumé

1. Norvège, 6 pts (4-3) qualifiée
2. Espagne, 6 pts (4-3) qualifiée
-----------------------------
3. Suisse, 4 pts (5-5)
4. France, 1 pt (3-5)

Groupe B

photo UEFA
photo UEFA
24 juillet 2018
Danemark - Pays-Bas : 3-1 (2-1), à Biel/Bienne (Dajan Heshemi 8', 20', Janni Thomsen 51' ; Kayleigh Van Dooren 16') - 391 spectateurs
Italie - Allemagne : 0-2 (0-1), à Yverdon-les-Bains (Nicole Anyomi 36', Paulina Krumbiegel 85') - 500 spectateurs

21 juillet 2018
Danemark - Italie : 1-0 (0-0), à Yverdon-les-Bains (Sara Holmgaard 73') - 572 spectateurs
Pays-Bas - Allemagne : 1-0 (0-0), à Yverdon-les-Bains (Rebecca Doejaaren 72') - 603 spectateurs

18 juillet 2018
Allemagne - Danemark : 1-0 (0-0), à Biel/Bienne (Paulina Krumbiegel 54') - 307 spectateurs
Pays-Bas - Italie : 3-1 (3-0), à Biel/Bienne (Lynn Wilms 12', 17' s.p., Nance van der Meer 30' ; Arianna Caruso 56') - 318 spectateurs

1. Danemark, 6 pts (4-2)* qualifié
2. Allemagne, 6 pts (3-1)* qualifiée
----------------------------------
3. Pays-Bas, 6 pts (5-4)*
4. Italie, 0 pt (1-4)

*départagés aux confrontations directes : Danemark, 3 pts (3-2), Allemagne, 3 pts (1-1), Pays-Bas, 3 pts (2-3)

Samedi 28 Juillet 2018
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :