Footofeminin.fr : le football au féminin

#U20WWC - Un JAPON qui force même le respect de l’adversaire

En se qualifiant en finale de la Coupe du Monde U20 à nouveau au terme d’une prestation aboutie face à une Angleterre impuissante, le Japon s’est affirmé comme un concurrent redoutable, et probablement le favori au titre.



A l'image de Nagano (n°10), le Japon a mené la danse (photo FIFA.com)
A l'image de Nagano (n°10), le Japon a mené la danse (photo FIFA.com)
On voit souvent la force d’une équipe à la façon dont les personnes extérieures, et surtout l’adversaire, parle d’elle. Dans le cas du Japon, il y aura beaucoup d’inquiétudes à se faire pour son concurrent en finale, car la coach anglaise Mo Marley et certaines de ses joueuses se sont montrées dithyrambique à son égard. « Je ne peux pas dire que c’est la meilleure équipe du tournoi car je n’ai pas pu analyser celles que nous n’avons pas joué. Mais c’est celles qui ont mieux utilisé le ballon contre nous. Elles sont très plaisantes à voir jouer », se réjouissait presque l’entraineure défaite en demi-finale un peu plus tôt (2-0) par une équipe il est vrai enthousiasmante. « Ils nous ont bougé d’une façon qu’aucune autre équipe ne l’avait fait. Notre défense a été étirée comme jamais », regrettait de son côté la capitaine anglaise Grace Fisk. Le public également ne s’y est pas trompé, et c’est à parier que les joueuses de Futoshi Ukeda ont gagné quelques admirateurs et supporters au fil de leurs rencontres face à l’Allemagne et l’Angleterre dans les tribunes de la Rabine.

Le Japon a réalisé le match souhaité

« C’était un match très difficile, nous l’avions prévu, elles étaient très rapides et très fortes physiquement, expliquait à propos de son adverse le sélectionneur japonais. Elles ont maintenu cette intensité jusque la fin, mais nous l’avons remporté en montrant notre force de caractère, et en tant qu’équipe, donc je suis très content », disait le tacticien, qui a façonné un onze tellement bien rodé qu’il en apparait parfois déconcertant. « Je ne dirai pas que c’est frustrant, disait Mo Marley, dont l’équipe a tout de même souvent couru après le ballon sans solution. Le niveau dans ce tournoi est si élevé désormais, que le jour J il faut savoir utiliser le mieux le ballon, et aujourd’hui c’est le Japon qui l’a fait ».

« L’objectif était de marquer un but assez rapidement dans le match », raconte Riko Ueki, qui a inscrit à la 22e minute sa 5e réalisation de cette Coupe du monde U20. « C’était un très bon timing, et en plus un joli but », qui a rapidement été suivi d’un autre but tout aussi beau, sur une inspiration de Miyazawa, bien suivie par Endo (2-0, 27e). « On en avait parlé, je suis très heureux de voir qu’on a pu marquer de cette façon », appréciait également Ikeda, qui réalise une performance inédite en qualifiant le Japon pour sa première finale de son histoire en Coupe du Monde U-20. « Nous sommes très contents d’avoir atteint ce rang, mais nous avons encore un match à disputer ! Nos sentiments sont mélangés mais nous devront encore rester concentrées ».

A voir aussi


Mardi 21 Août 2018
Vincent Roussel

Dans la même rubrique :